Afghanistan : 7 octobre 2001 – 7 octobre 2011

Afghanistan : 7 octobre 2001 – 7 octobre 2011

Cela fait maintenant 10 ans que les États-Unis ont engagé une guerre en Afghanistan, au prétexte de la lutte anti-terroriste. Cette « réponse » guerrière aux attentats du 11 septembre s’est prévalue d’un esprit de vengeance contre un peuple, pourtant étranger au sort des victimes du World Trade Center. Elle a engagé le monde dans une course folle aux armements en amenant au quasi doublement des dépenses militaires mondiales (1).

10 ans après, tout montre que cette intervention est un échec et que la victoire sur les fondamentalistes religieux ne peut pas s’obtenir sur le terrain militaire. « La multiplication par 20 des effectifs militaires depuis 2001 n’a apporté aucune solution durable » note Pierre Villard co-président du Mouvement de la Paix. Au contraire, cette intervention des États-Unis et de leurs alliés, validée en décembre 2001 par la création de la Force internationale d’assistance à la sécurité (2) de l’ONU et confisquée depuis août 2003 par l’OTAN, a considérablement compliqué les choses et retardé l’avènement d’un Afghanistan démocratique.

La décision de la France de s’engager dès 2001 dans cette guerre, puis celle de porter en 2007 à quatre mille hommes le contingent français, font peser sur notre pays d’importantes responsabilités dans la situation humaine afghane catastrophique qui prévaut maintenant.

Aujourd’hui, le peuple Afghan continue de connaître les violences et la misère permanente. La menace terroriste s’est accrue en s’étendant au Pakistan voisin, acteur incontournable doté de l’arme atomique. La culture des drogues illicites s’est accrue. Les enfants continuent de vivre dans des conditions sanitaires déplorables. Les femmes subissent la charia.
« Quel terrible bilan, et quelle publicité pour ceux qui ont endossé l’habit de la résistance : les Talibans » s’insurge le responsable pacifiste.

Par contre, les aides promises par la communauté internationale pour la reconstruction constituent une fraction de 10% de ce qui est dépensé pour les opérations militaires. La Mission d’assistance des Nations-Unies en Afghanistan (3) dispose de moyens ridicules.

Après des années d’entêtement, le gouvernement annonce enfin un retrait échelonné d’ici 2014 des militaires français. C’est un résultat à mettre à l’actif de la mobilisation des opinions publiques. Ce retrait doit être cependant plus rapide et s’accompagner d’une véritable aide civile à la reconstruction du pays, seule action durable face aux risques fondamentalistes.

Il est évident que les pays membres de l’Alliance atlantique ont voulu faire de l’Afghanistan une vitrine pour l’OTAN. « La vitrine est brisée » dénonce Pierre Villard « l’OTAN montre sa vraie fonction : une alliance de domination par la guerre, cherchant à se substituer à l’ONU ». Pour le Mouvement de la Paix, plus que jamais l’OTAN doit disparaître. L’Assemblée générale de l’ONU est la seule instance légitime de règlement des différends, de manière politique et pacifique.

« Les opinions publiques ont compris que la poursuite de la guerre en Afghanistan mène au néant » indique le Mouvement de la Paix. En France, c’est maintenant plus des trois quarts de la population qui sont opposés à cette guerre, près des deux-tiers aux États-Unis. Le Mouvement de la Paix invite la population à « manifester fortement sa volonté d’arrêt de la guerre, du retrait rapide des troupes françaises et d’exprimer son soutien aux solutions politiques pour une véritable solidarité internationale avec l’Afghanistan » en participant aux initiatives organisées dans toute la France les 7 et 8 octobre.

Le Mouvement de la Paix invite à signer
massivement la pétition en ligne

Téléchargez la pétition à imprimer, en pdf (315 Ko) et en doc (41 Ko)

1. Selon le SIPRI : 850 milliards de dollars en 2002, 1630 milliards en 2010.
2. FIAS
3. MINUA créée en mars 2002

  • Paris : samedi 8 Octobre – Rassemblement de 15h à 17h place de la Bastille (devant l’opéra, angle rue de Charenton)
  • Toulouse : vendredi 7 octobre  – Rassemblement place Esquirol à 17h30
  • Nevers : vendredi 7 octobre – Rassemblement devant la Préfecture à 18h
  • Morlaix : samedi 8 octobre – Rassemblement place du Marché à 10h30
  • Bourges : vendredi 7 octobre – Rassemblement de 11h30 à 12h30 autour du Monument de la Résistance (près de la mairie et de la Maison de la Culture)

Le Mouvement de la Paix
Saint Ouen, le 6 octobre 2011

Articles Par : Mouvement de la Paix

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca