« Avignon mon Amour » récidive le 14 et 15 janvier 2012. Tu n’as encore rien vu de Fukushima !

Communiqué de presse.

« Avignon mon Amour » récidive le 14 et 15 janvier 2012. Tu n’as encore rien vu de Fukushima !

Après leur action citoyenne d’occupation de l’espace public pendant 3 jours au mois d’octobre dernier (conférences, expo, débats, rencontres,..) dans le quartier populaire de Saint-Ruf d’Avignon, le groupe « Avignon Mon Amour » récidive ce week-end dans la cité des Papes. À l’initiative de personnes militantes ou non, auxquelles se sont agrégés des collectifs, des associations, des activistes… la nébuleuse “Avignon mon amour” a pour ambition de documenter sur les réalités du nucléaire en France, et outre-mer, et plus localement dans le sud-est du pays. Fukushima nous interroge. Où voulons-nous aller ? Avignon est au Carrefour de cette réflexion. Au programme : Visio-conférences en direct avec le Japon, film, débat, recrutement de “volontaires-liquidateurs”, concert,..

Le 11 mars dernier, au Japon, un tremblement de terre suivi d’un tsunami provoquait la fusion partielle de trois réacteurs à la centrale de Fukushima, réveillant la hantise du drame de Tchernobyl. En France, les spéculations à propos du nuage de particules arrivant par l’Atlantique allèrent bon train : on ne pouvait pas, en effet, resservir l’argument grotesque d’un bouclier magique arrêtant les radionucléïdes aux frontières.

On s’attendait au pire. Mais très vite les discours des nucléocrates (ceux qui décident à notre place) ont minimisé la portée et les conséquences de la catastrophe nucléaire.  Une première tentative pour dédouaner l’industrie nucléaire, consista à accuser l’entreprise privée Tepco pour sa gestion irresponsable. Ensuite, et afin d’éviter la panique, les médias de masse cessèrent d’informer les populations sur l’évolution de la catastrophe. Que voulez-vous il faut bien que les affaires reprennent…

À ce jour pourtant, la catastrophe est loin d’être jugulée, rien n’est rentré dans l’ordre, les réacteurs éventrés sont toujours à ciel ouvert sous un amas de décombres, des rejets considérables d’eau contaminée se déversent dans l’océan – jolie poubelle, sacrée poubelle.

À ce jour, des populations vivant dans les zones contaminées n’ont toujours pas été évacuées. Des régions entières sont définitivement interdites à la vie.

Le combustible fondu est à refroidir sans cesse, tout comme à Tchernobyl, où pour éviter le pire l’entretien du sarcophage restera permanent.

Chez nous qui le sait ? En France, première puissance nucléaire industrielle, la population n’est pas informée – et pour cause – sur la réelle nocivité de la technologie nucléaire.

Heureusement parmi nous des voix s’élèvent, aussi compétentes que celle des prétendus “experts”, pour dénoncer cette énergie de fission qu’on tente toujours plus de nous imposer sous prétexte de réchauffement climatique.
Nous trouvons criminel que la France continue à vendre du Mox (plutonium recyclé) au Japon – comme cela s’est produit encore à la mi-novembre.

Mais l’Etat – en tant que principal actionnaire d’Areva – mise sur notre indifférence. Nous disons que ces gens on perdu la raison ! Nous exigeons l’arrêt immédiat de cette production. Profitons de la période électorale avant que le débat ne retourne aux oubliettes.

Fukushima nous interroge. Où voulons-nous aller ? Avignon est au Carrefour de cette réflexion.

 Le Programme :  
– SAMEDI 14 Janvier 2012 ————————————————————————————————————————–
Utopia Manutention
9h30 – Ptit déjeuner : on prépare le café, pensez à la brioche
10 h – Projection du Syndrome chinois de J. Briges (1979)
Suivie d’une rencontre avec Roland Desbordes (CRIIRAD) pour une synthèse des événements de Fukushima.
AJMI (Manutention)
13 h – On mange ensemble ? Pique-nique tiré du sac
14 h – 18 h : Témoignages et échanges
> Visio-conférences en direct avec le Japon :
- depuis la ville de Fukushima
- depuis Yokohama, où se tient une mobilisation antinucléaire nationale
> Exposé de Kolin Kobayashi, journaliste japonais, sur les réalités sociales et sanitaires après l’accident

En parallèle au cours de l’après-midi : Atelier confection d’affiches, banderoles, slogans…
19 h – Apéro, soupe, tartines
22 h – Concert de Namogodine – P.A.F 3 €
.
– DIMANCHE 15 janvier 2012——————————————————————————————————————–
11h30 – Rassemblement Place Pie pour actions
et recrutement de liquidateurs en vue de la prochaine explosion…

Contact et infos: http://avignonmonamour.wordpress.com  


Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca