BARBIE emballée dans la destruction des forêts tropicales

Mattel, le plus grand fabricant de jouets au monde, sème l'indignation

BARBIE emballée dans la destruction des forêts tropicales

Montréal (International), le 7 juin 2011 – BARBIE, le jouet le plus célèbre du monde, est impliquée dans la déforestation des forêts tropicales en Indonésie. C’est ce que révèle une enquête menée par Greenpeace International dévoilée aujourd’hui. 

Les études de Greenpeace nous apprennent que la poupées modèle ne montre pas l’exemple lorsqu’il s’agit de son emballage. L’icône des poupées est empaquetée de carton qui contienne de la fibre issue des forêts tropicales humides de l’Indonésie, une forêt qui constitue l’habitat essentiel d’espèces menacées comme le tigre de Sumatra.

Des militants de Greenpeace, habillés en smoking à la façon Ken, ont escaladé le siège social de Mattel à Los Angeles et ont déployé une bannière géante sur laquelle ont pouvait lire : « Barbie : c’est fini ! Je ne sors pas avec des filles qui pratiquent la déforestation » (Barbie: It’s Over. I Don’t Date Girls That Are Into Deforestation).

L’activité à Los Angeles marque le début d’une campagne internationale pour forcer les fabricants de jouets à cesser de contribuer à la déforestation des forêts indonésiennes. 

Pour mener à bien son enquête, Greenpeace a conduit des tests scientifiques qui démontrent que l’emballage de la poupée provient de forêts tropicales de l’Indonésie. C’est suite à une série d’enquêtes en Indonésie, d’études de cartes, de données satellites et de certificats de traçabilité des entreprises que Greenpeace conclut que MATTEL, le producteur de BARBIE, ainsi que d’autres fabricants de jouets, utilisent des emballages et du papier de l’entreprise Asia Pulp and Paper (APP).

L’APP, un groupe du géant Sinar Mas, a été pointée du doigt à maintes reprises pour son rôle dans la destruction des forêts tropicales humides de l’Indonésie lors de la manufacture de ses produits, comme ses cartons d’emballage.

« Greenpeace Québec se joint à cette campagne mondiale pour arrêter la destruction des forêts tropicales indonésiennes par APP, car nous croyons que la communauté internationale et les consommateurs doivent lutter contre la déforestation et les changements climatiques », a affirmé Mélissa Filion, responsable de campagne Forêt de Greenpeace. « Connaissant l’horrible passé de l’entreprise APP, nous voulons mettre en garde le milieu forestier canadien et québécois face à l’acquisition récente de cinq moulins à pâte par le géant APP Canada » prévient Mélissa Filion.

Au Canada, APP a procédé à des achats et des investissements d’au moins 300 millions de dollars. Également, l’entreprise possède cinq moulins de pâte dans différentes provinces, de la Colombie-Britannique à la Nouvelle-Écosse, lui conférant la possibilité de produire et d’exporter plus de 1,5 million de tonnes de pâte à papier. Les moulins à papier d’APP du Canada expédient la plupart de leur production de pâte à ses moulins en Chine. Les moulins chinois mélangent la pâte canadienne avec les fibres de bois tropicaux pour la fabrication de différents produits qui sont ensuite re-expédiés en Amérique du Nord pour la vente et l’utilisation au pays.

« Barbie saccage les forêts tropicales d’Indonésie et pousse des espèces menacées comme les tigres encore plus près de l’extinction. MATTEL doit arrêter d’envelopper le jouet le plus célèbre du monde dans la destruction de la forêt tropicale et cesser d’acheter l’emballage d’APP, une entreprise irresponsable qui a été dénoncée à maintes reprises pour la destruction des forêts tropicales d’Indonésie dans le but de produire des cartons d’emballage à usage unique », a indiqué Bustar Maitar, responsable de la campagne forêt en Indonésie.

« APP n’amène rien de bon pour le développement de l’Indonésie et traite le pays comme un vaste capital jetable, ignorant les intérêts des communautés locales.  MATTEL, de même que les autres fabricants de jouets tels que Hasbro, Disney et Lego, ont la responsabilité de cesser de jouer avec la déforestation en Indonésie.  Ils devraient laisser tomber APP dès maintenant et optez pour des manufacturiers de papier et carton plus responsables ».

La forêt tropicale indonésienne disparaît à une vitesse des plus rapide dans au monde. Le gouvernement indonésien estime que plus d’un million d’hectares de forêt tropicale humide est détruit annuellement.

 

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :

Catherine Vézina, Communications/Relations publiques, Greenpeace, 514-212-5749, cvezina@greenpeace.org
Mélissa Filion, Campagne forêt boréale, Greenpeace, 514-581-8216, mfilion@greenpeace.org

Notes :
Pour consulter la page sur le site de Greenpeace Québec : www.greenpeace.ca/fr
Pour consulter le complement d’information sur la campagne : http://www.greenpeace.org/canada/fr/campagnes/Autres-infos/Ressources/


Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca