Binationaux ou double allégeance?

Région :

Un bouleversement de la configuration géostratégique mondiale s’opère sous nous yeux et que fait la France pendant ce temps?

Elle mène un combat d’arrière garde contre ses anciens combattants.

Rôle positif de la colonisation, uniquement la colonisation et non du colonisé, Identité nationale, binationaux, tous les thèmes de la stigmatisation défilent et s’accélèrent même à l’approche des élections présidentielles.

Binationaux justement. Claude Goasguen, ce n’est pas un hasard, propose de constituer un registre des bi nationaux et de limiter la bi nationalité.

Vous avez bien entendu: Claude Goasguen, ce député maire UMP, dont un portrait de Gilad Shalit orne la façade de sa mairie du XVI me arrondissement de Paris.

Gilad Shalit, un bi national, comme de juste, ce fameux soldat israélien capturé par les Palestiniens à Gaza, qui s’est souvenu de sa nationalité française au moment de sa capture.

Au nom duquel les Israéliens ont pris prétexte pour lancer une guerre de destruction de Gaza, et pour lequel les Français, le tandem Sarkozy Kouchner, ont entrepris de faire le blocus de l’enclave, avec la complicité de Moubarak.

Il en est de Gilad Shalit comme d’Arno Klarsfeld, ce réserviste de l’armée israélienne, nommé conseiller du ministre de l’intérieur Sarkozy, en pleine guerre de destruction israélienne du Liban, en juillet 2006, puis du premier ministre François Fillon.

Comme si le service dans l’armée israélienne constituait le meilleur tremplin à des postes politiques ou administratifs.
Les binationaux sont une richesse. La double allégeance, c’est pervers.
Claude Goasguen et ses amis devraient balayer devant leur porte avant de nous donner des leçons de patriotisme.

http://www.oummatv.tv/Binationaux-ou-double-allegeance

Articles Par : René Naba

A propos :

René Naba est un écrivain et journaliste, spécialiste du monde arabe. Il a été correspondant tournant au bureau régional de l’Agence France-Presse à Beyrouth (1969 à 1979) où il a notamment couvert la guerre civile jordano-palestinienne. De 1979 à 1989, responsable du monde arabe musulman au service diplomatique de l'AFP, puis conseiller du directeur général de RMC Moyen-Orient, chargé de l'information (1989-1995), il a été un membre fondateur des «Lumières de Paris». Ces dernier livres : Média et démocratie : la captation de l’imaginaire, un enjeu du XXIe siècle, Golias, automne 2012; Erhal, dégage, la France face aux rebelles arabes, Golias, automne 2011; L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres; L'Islam otage du wahhabisme" Golias Automne 2013

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca