Charlie Hebdo instrumentalise l’antifascisme

Syrie-Charlie-Hebdo

Charlie Hebdo a récemment publié un article intitulé : « Syrie : Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel le journaliste Eric Simon qualifie de « rouges bruns » les animateurs de deux sites internet : Le Grand Soir et Inverstig’Action. [1]

Cette imputation infamante, qui voudrait faire d’eux des sympathisants du nazisme et de l’antisémitisme, repose sur le seul fait que ces deux sites s’opposent vigoureusement à l’ingérence de l’OTAN et de ses vassaux régionaux dans les affaires de la Syrie. [2]

Comme il se trouve que, pour des raisons qui leur sont propres, certains sites d’extrême-droite expriment la même opposition, notre inquisiteur veut faire croire à une complicité sous-jacente.

Cette culpabilité par association est une pure perversion intellectuelle.

Elle pourrait conduire à dénoncer une convergence politique entre le Front de gauche et le Front national sous prétexte que les deux formations se retrouvent à exiger un référendum sur le pacte budgétaire européen.

C’est le même procédé que l’on voit à l’oeuvre pour la Palestine quand les dirigeants israéliens et leurs soutiens français s’efforcent d’interdire la juste critique de la politique de colonisation et de répression de l’État d’Israël en l’assimilant à de l’antisémitisme.

 

La chasse aux sorcières initiée par Charlie Hebdo est destinée à intimider ceux qui s’opposent à l’impérialisme occidental et à discréditer le combat anti-impérialiste lui-même.

Quand elles traitent de la Syrie, de la Palestine ou de la plupart des problèmes internationaux, la « grande » presse et la télévision se comportent en relais des thèses dominantes favorables à la politique occidentale et censurent leurs opposants.

Il restait à Charlie Hebdo à traquer parmi ces derniers ceux qui trouvent refuge sur internet pour s’exprimer.

C’est chose faite. [3]

 

[1] Le Grand Soir : http://www.legrandsoir.info/

      Investig’Action : http://www.michelcollon.info/index.php

[2] Extrait de l’article de Charlie Hebdo du 8 août 2012 : « Si l’analyse anti-impérialiste permet de débusquer les raisons cachées des guerres « justes » ou « humanitaires » du camp occidental, elle peut facilement dérailler si elle défend l’innommable commis par le camp d’en face. Si, en outre, elle laisse reprendre ses thèses par les sites d’extrême-droite, jusqu’à finir par s’inviter les uns chez les autres, la messe est dite ».

[3] Le procédé d’intimidation de Charlie Hebdo a aussi été utilisé par L’Express (« Syrie : la légion française d’Assad », 13/09/2012) et par L’Humanité (« Syrie : l’extrême droite française en campagne pour Assad », 5/03/2012).

L’Express va jusqu’à associer à la mouvance d’extrême-droite, ou réputée telle, des personnalités comme l’ex-ministre socialiste Roland Dumas, le journaliste Roland Labévière ou Agnès-Marie-de-la-Croix, prieure libanaise du couvent Saint-Jacques-le-Mutilé de Qâra, situé en Syrie, non loin de Homs…

JPD

Articles Par : Jean-Pierre Dubois

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca