Chasse à l’homme dans le désert libyen pour assassiner Seïf al-islam

Chasse à l’homme dans le désert libyen pour assassiner Seïf al-islam

Vendredi 28 octobre 2011  

Le 20 octobre dernier, un groupe d’avocats étatsuniens a informé la Maison Blanche, le Département d’Etat et le Sénat américain qu’ils défendront Seïf al-islam Kadhafi au cas où il serait arrêté, ou s’il se livrait à la Cour Pénale Internationale (1). Ils exigent que leur « client ne soit ni interrogé ni questionné par des représentants de l’actuel gouvernement libyen ni par des enquêteurs de la Cour Pénale Internationale avant qu’il ait pu rencontrer ses avocats ou avant d’être remis d’éventuelles blessures ».

Ils affirment que « le CNT et les dirigeants de l’OTAN avaient l’intention d’assassiner Seïf al- Islam pour l’empêcher de parler aux médias internationaux et à ceux qui le soutiennent depuis que son père lui a transmis le pouvoir en août 2011 ».

Selon le Daily Mail du 27 octobre, des SAS britanniques – les fameux « Rats du désert » – assistés par des avions-espions de l’OTAN, seraient à sa recherche aux confins du Sahel libyen (2). Le « service de renseignement du CNT » le situe près de la frontière nigérienne. D’autres sources assurent qu’il se dirige plutôt vers le Darfour. Il y bénéficierait du soutien du Mouvement Justice et Égalité (JEM), principal groupe d’opposants soudanais au président Omar el-Béchir. Le 26 octobre, dans un discours télévisé, ce dernier – qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale depuis 2009 ! – a déclaré avoir approvisionné les rebelles libyens de Misrata, du Djebel Nefoussa, et de Zawiyah, en armes et munitions (3).

Les avocats étatsuniens ont « l’intention de démontrer à la Cour que depuis le passage de la Résolution votée par le Conseil de Sécurité de l’ONU le 17 mars 2011, l’OTAN a ciblé de manière répétée des objectifs civils au cours de 9 000 bombardements de la Libye dans le but d’assassiner le leader libyen, le colonel Kadhafi, ses conseillers et ses assistants les plus proches » et de « démontrer à la Cour que l’OTAN a, de manière répétée, causé des dommages à d’autres personnes pour aboutir à l’assassinat de Mouammar Kadhafi et que ses meurtriers savaient qu’ils recevraient de grosses sommes d’argent s’ils tuaient le colonel Kadhafi pour l’empêcher de témoigner contre les officiels de l’OTAN et les leaders occidentaux qui ont dirigé les huit mois de destruction de la Libye. »

Le groupe d’avocats affirme que Seïf al-islam « projette d’annoncer sa candidature aux prochaines élections ». Des sondages effectués en Libye montreraient «qu’il récolterait près de 70% des voix si on l’autorisait à se présenter dans le pays désormais contrôlé par l’OTAN ».

Actualisé le 28/10/11, à 18H :

Dans un communiqué, Luis Moreno-Ocampo, procureur de la CPI, a déclaré avoir « des contacts informels avec Seïf via des intermédiaires » et que son bureau l’a informé « très clairement que s’il se rendait à la CPI, il aurait le droit d’être entendu devant la cour, il sera innocent jusqu’à preuve du contraire ».

(1) Texte original : Will Seïf al Islam Gaddafi Survive To Have His Day In Court? par Franklin Lamb (21/10/11) – Extraits traduits par Mai68.org. http://countercurrents.org/lamb211011.htm

(2) Gaddafi’s son Saif offers to ‘hand himself in’ to International Criminal Court (Daily Mail – 27/10/11) http://www.dailymail.co.uk/news/article-2053467/Gaddafis-son-Saif-al-Islam-offers-hand-International-Criminal-Court.html

(3) Libye : Omar el-Béchir confesse son soutien militaire au CNT
http://www.afriscoop.net/journal/spip.php?article4554


Articles Par : Gilles Munier

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca