Cindy Sheehan rejoint le « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes »

Région : ,

Cindy Sheehan rejoint le « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York » (CIS)

Photograph:Cindy Sheehan, founder of Gold Star Families for Peace, addresses supporters of her anti-Iraq-war movement. Sheehan, whose son was killed in the conflict, maintained a vigil outside the Texas ranch of Pres. George W. Bush from August 6.

Une victime de la guerre en Irak vient soutenir celles du Viêt Nam. Bienvenue « Peace Mom » !

La veille de son anniversaire, le 9 juillet 2007, Cindy Sheehan rejoint le CIS.

Elle est née le 10 juillet 1957, à Los Angeles. Son fils, Casey, était un soldat US de 24 ans tué dans une rue de Sadr City en Irak, le 4 avril 2004 avec sept de ses compagnons, cinq jours après son arrivée.

Depuis ce jour funeste, cette mère de quatre enfants devient une activiste pacifiste.

Membre du parti démocrate, elle devient l’égérie du mouvement contre la guerre en Irak et des mouvements pacifistes états-uniens.

Elle rencontre avec d’autres familles en deuil le président George W. Bush en juillet 2004. Elle dit que cet entretien reste une des expériences les plus dégoûtante de sa vie.

Cindy fonde alors « Gold Star families for peace », une association de parents de soldats tués en Irak.

Le 6 août 2005, Cindy attire l’attention sur elle en campant 26 jours à Crawford devant le ranch du président George W. Bush, au Texas. Cindy demande à le rencontrer une seconde fois. Le président des Etats-Unis d’Amérique refuse. Cependant, ses conseillers la reçoivent. Cindy parvient à faire de son campement un rassemblement contre la guerre où des acteurs d’Hollywood, des chanteurs, des personnalités religieuses, des vétérans et des membres du Congrès viennent la soutenir.  L’action de Cindy déclanche les passions et ses adversaires la qualifient de « psycho-garce » tandis qu’elle demande la paix.

Elle est alors lâchée par bon nombre de ses proches.

Fin 2005, elle campe ponctuellement près de la Maison Blanche, participe aux manifestations pour le retrait d’Irak, fait une tournée de conférences. Elle est arrêtée plusieurs fois.

Certains lui reprochent d’avoir accepté l’invitation de Hugo Chavez au Forum social mondial ainsi que certaines déclarations, comme celle où elle dit que George W. Bush est un terroriste pire que Oussama Ben Laden.

En janvier 2006, elle est expulsée du Capitole avant que George W. Bush prononce un discours, car elle porte un tee-shirt sur lequel est écrit « 2 245 morts. Combien encore ? »

Icône du mouvement anti-guerre aux Etats-Unis d’Amérique, Cindy Sheehan participe à des émissions de radio et de télévision aux Amériques, en Europe ou en Australie.

Puis Cindy achète un terrain en face du ranch de George W. Bush et y vient chaque fois que le président est à Crawford. Elle réclame la destitution du président.

En 2007, elle se rend «illégalement » à Cuba -soumis à l’embargo états-unien- où elle réclame la fermeture de Guantanamo.

House Democratic Leader Nancy Pelosi and Cindy Sheehan   

Cindy Sheehan et Nancy pelosi, présidente de la Chambre des Représentants, main dans la main

Le Trésor américain fait alors une enquête sur son association et relève des irrégularités…

Déçue par le comportement des parlementaires démocrates qui votent les budgets militaires, elle quitte le parti.

Le 28 mai 2007, exténuée et ruinée, elle renonce au combat entrepris au lendemain de la mort de son fils. Elle écrit une longue lettre intitulée « Bon débarras, racoleuse ».

« Au revoir, Amérique… tu n’es pas le pays que j’aime(…)je ne peux faire de toi ce que tu ne veux pas être »

Dimanche 8 juillet 2007, Cindy Sheehan annonce qu’elle se présentera l’année prochaine contre l’actuelle présidente de la Chambre des Représentants si celle-ci ne soumet pas une demande de procédure de destitution (impeachment) contre le président George W. Bush.

Le combat reprend…

André Bouny, père d’enfants vietnamiens, préside le « Comité International de Soutien aux victimes vietnamiennes de l’Agent Orange et au procès de New York » (CIS)    

Articles Par : André Bouny

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca