Créer la réalité Ben Laden

Créer la réalité Ben Laden

J’ai entendu une douzaine de fois aujourd’hui (le 13 Mai) dans les médias que les Etats-Unis ont tué Oussama Ben Laden au Pakistan. Je l’ai entendu trois fois sur des radios publiques nationales, deux fois sur la BBC, et aussi de chaque station de radio ou de télévision qu’il m’a été donné d’écouter, même sur ces stations qui jouent le rock’n’roll et la musique des années 1950 et 1960. Le meurtre de Ben Laden est maintenant entré dans la légende de notre temps et, sans aucun doute, dans les livres d’histoire.

Le gouvernment américain qui nous a dit que Saddam Hussein avait des “armes de destruction massive” et une “connexion avec Al Qaida” et que l’Iran a des missiles a têtes nucléaires qui demande de la part des Etats-Unis d’encercler la Russie avec une ceinture de systèmes de missiles anti-missiles balistiques, finalement ce gouvernement nous a dit pour une fois la vérité. Obama a trouvé Oussama et l’a fait tuer; apparamment non armé, en sous-vêtement et défendu non pas par Al Qaida, “les tueurs les mieux entrainés et les plus vicieux de la planète”, mais par deux femmes désarmées.

Comme je l’ai dit précédemment, si vous croyez cela, j’ai un pont à Brooklyn que je peux vous vendre à très bon marché.

Le gouvernement a créé une autre réalité pour nous le peuple. Nous avons encore gagné. Les chapeaux blancs sont devenus noirs, comme dans les westerns. L’imagination est bien meilleure que les faits, et nous les bons sommes au firmament. Cela rend tout le monde heureux, même ceux qui ont perdu leur boulot, leur maison, leur retraite.

Alors, qui est le prochain chapeau noir ?… Le complexe militaro-industriel et de la sécurité ne peut pas faire sans un méchant, ou alors le budget pourrait bien être coupé et plusieurs milliards de dollars de profit perdus. Avec quelqu’un à haïr pour les américians, le spectacle peut continuer.

La sécurité intérieure (NdT: Homeland Security) dit que les prochains chapeaux noirs seront les extrémistes domestiques. La CIA dit que ce sera le prochain leader d’Al Qaida, le remplaçant de Ben Laden, qui va nous terroriser, nous les chapeaux bancs, pour avoir tué Ben Laden. Les chemises brunes néoconservatrices disent que ce sera le Pakistan, qui nous a caché Ben Laden, ainsi le protégeant et empêchant justice d’être faite. Hillary dit que ce sera la Chine et alors que l’économie américaine continue à s’effondrer, de plus en plus de doigts ne manqueront pas de pointer en direction de la Chine.

La sécurité des aéroports chercheront encore plus dans les couches de bébé, peloteront encore plus d’appareil génitaux et irradieront encore plus de passagers aériens.

Mais sans Ben Laden, nous serons plus en sécurité, ce qui est très contre-productif pour le complexe militaro-industriel. Obama a commis une erreur fondamentale: il a tué Emanuel Goldstein (Ben Laden), la figure de haine qui justifiait les milliers de milliards de dollars que nous avons jeté par la fenêtre pour l’avoir.

Une fois que la sécurité intérieure, la CIA et la Maison blanche décident qui sera la nouvelle figure de haine, nous serons de nouveau dans les starting blocks.

Cela a pris 10 ans pour avoir Ben Laden. Ce qui prouve que tous ces experts en sécurité qui disent que la guerre va durer trente ans sont sûrement en train de sous-estimer l’implication nécessaire. Si cela prend 10 ans pour attrapper et massacrer les deux prochains leaders, nous avons droit là à un conflit qui va durer à travers les générations.

Comme je l’ai écrit auparavant, le meurtre de Ben Laden sert tellement d’agendas différents que même ceux qui ne croient pas en l’histoire racontée, lui ont quand même accroché les wagons. Al Qaida ne peut même plus assumer le crédit d’actes de terreur sans prétendre que c’est pour venger Ben Laden.

L’histoire de Ben Laden est maintenant gravée dans la pierre, totalement imunisée des faits. Mondialisation.ca nous a donné la dernière interview connue de Ben Laden (Global Research has provided us with bin Laden’s last known interview), qui est apparue dans un journal pakistanais le 28 Septembre 2001, qui fut traduit et mis à disposition de l’occident par la BBC World Monitoring Service le 29 Septembre 2001.

Dans l’interview, Ben Laden déclarait: “J’ai déjà dit que je n’étais pas impliqué dans les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis… Qui que ce soit qui ait commis ces actes le 11 septembre n’est pas l’ami du peuple américain. J’ai déjà dit que nous étions contre le système américain, mais pas contre son peuple, de fait dans ces attaques des gens du commun ont été tués… Les médias occidentaux se livrent à une propagande sans fondement qui nous surprend, mais qui montre bien ce qui est dans leur coeur et graduellement, eux-mêmes, deviennent captifs de cette propagande… La terreur est la pire des armes des temps modernes et les médias occidentaux l’utilisent sans pitié contre leurs propres peuples.”

Mais croirait-on un Ben Laden démonisé quand le faire demanderait de ne pas croire en Georges W. Bush, Dick Cheney et les médias occidentaux ?

Nous savons tous, n’est-il pas, qu’en Amérique, le gouvernement a toujours les meilleurs intérêts du peuple à coeur et lui dit toujours la vérité. Si vous ne croyez pas cela, vous êtes anti-américain.

Article original en anglais : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24759

Traduit par Résistance 71

A propos :

Paul Craig Roberts, former Assistant Secretary of the US Treasury and Associate Editor of the Wall Street Journal, has held numerous university appointments. He is a frequent contributor to Global Research. Dr. Roberts can be reached at http://paulcraigroberts.org

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca