Des plans de démolition à Jérusalem-Est entrainent violences et critiques

Des plans de démolition à Jérusalem-Est entrainent violences et critiques

Demolitions in Silwan  
 Les affrontements ont continué la semaine dernière entre les gardes armés des colons israéliens et les Palestiniens opposés à la colonisation israélienne en expansion à Jérusalem-Est.

Montréal, 12 juillet 2010 – Les affrontements ont continué la semaine dernière entre les gardes armés des colons israéliens et les Palestiniens opposés à la colonisation israélienne en expansion à Jérusalem-Est. Le dernier contentieux est un plan de construction d’un centre de loisirs israélien dans le quartier arabe de Silwan approuvé par le conseil municipal de Jérusalem le 21 juin dernier et la démolition de 22 maisons palestiniennes. Selon le Comité israélien contre les démolitions de maisons (ICAHD), la construction du centre, qui sera appelé « Jardin du Roi », pourrait encourir le déplacement de plus de 1000 Palestiniens. Hier, des Palestiniens ont jeté des pierres et de la peinture sur les voitures des colons israéliens.

Les réactions internationales vis-à-vis l’annonce du plan ont été critiques. Le porte-parole du département d’État américain Philip Cowley a déclaré que celui-ci « sape la confiance qui est fondamentale pour réaliser des progrès au niveau des pourparlers de proximité ». Le Secrétaire des Nations unies Ban Ki-Moon a affirmé que le plan violait le droit international. La communauté internationale s’est longtemps opposée à l’occupation militaire et la colonisation de Jérusalem-Est par Israël. Les Palestiniens entendent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’État palestinien indépendant qu’ils aspirent à mettre en place.

Le plan a également suscité des critiques en Israël. Le 1er juillet, le mouvement Paix maintenant et Meretz, un parti politique de centre-gauche, ont lancé une campagne contre le maire de Jérusalem Nir Barkat, un séculier de droite faisant la promotion du Jardin du Roi. Lors du lancement de la campagne – appelée « Barkat donne Jérusalem – aux colons »  – l’ancien  ministre Yossi Sarid a dit que le temps était venu pour un candidat à la mairie qui soutienne ouvertement la division de Jérusalem en vue de parvenir à la paix et « sauver » la ville. Meretz a été le seul parti de la coalition municipale de Barkat à voter contre le projet du Jardin du Roi. Barkat a réagi en expulsant de sa coalition les trois membres de Meretz sur le conseil municipal et en renvoyant le maire-adjoint, Pepe Alalu – également membre de Meretz.

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) condamne le plan du Jardin du Roi. « Plus de 24 145 résidences palestiniennes ont été démolies depuis 1967 selon l’ICAHD », déclare le président de CJPMO, Thomas Woodley. « Le plan du Jardin du Roi est partie intégrante d’une stratégie visant à consolider le contrôle israélien sur les territoires palestiniens et à accélérer la judaïsation de Jérusalem-Est. La Quatrième Convention de Genève interdit aux forces occupantes de déplacer leur propre population à l’intérieur du territoire qu’elles occupent militairement », note Woodley. On estime à 200 000 le nombre de juifs israéliens qui se sont établis à Jérusalem-Est depuis qu’Israël a commencé son occupation militaire du secteur et de la Cisjordanie en 1967. Israël accorde rarement des permis pour construire ou réparer des maisons palestiniennes à Jérusalem-Est. Elle considère illégales les maisons construites sans son autorisation et celles ayant désespérément besoin de réparations comme violant son code du bâtiment. Dans les deux cas, elle démolit souvent les maisons.

Les résidents palestiniens d’El-Bustan, le secteur de Silwan où les 22 maisons seront bientôt démolies, ont déclaré qu’ils chercheraient le soutien israélien et international pour arrêter les démolitions.
 

 #####
 
Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:
Grace Batchoun
Canadiens pour la justice et paix au Moyen-Orient
Téléphone: 438-380-5410 
Courriel CJPMOSite Web CJPMO

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.


Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca