Droits de scolarité : Les véritables négos au Brésil plutôt qu’à Québec?

Droits de scolarité : Les véritables négos au Brésil plutôt qu’à Québec?

Le Globe and Mail du 25 avril nous informe de l’arrivée à Rio de Janeiro d’une délégation de plus de 30 présidents d’universités canadiennes, accompagnés du Gouverneur général du Canada David Johnston, dans le but d’attirer au Canada des étudiants brésiliens.

Ils veulent profiter du programme Science Without Borders du gouvernement brésilien. Ce programme, doté d’un budget de 2 milliards de dollars, prévoit l’envoi à l’étranger, toutes dépenses payées, de 100 000 étudiants universitaires brésiliens.

Le Canada veut accueillir 12 000 de ces étudiants au cours des quatre prochaines années. En 2010, il y avait, selon le Globe and Mail, 650 étudiants brésiliens au Canada.

Aujourd’hui, à travers le monde, les étudiants étrangers constituent une véritable industrie. Elle est même la troisième industrie de l’Australie. Selon le Globe and Mail, les retombées économiques de la présence d’étudiants étrangers étaient évaluées à 6,5 milliards en 2008 et sont en pleine progression.

Au Québec, près d’un étudiant universitaire sur dix est un étudiant international.

Quel est le lien avec la hausse des droits de scolarité?

Dans une récente étude, nous avons démontré que le gouvernement était bien conscient que la hausse des droits de scolarité réduirait l’accessibilité aux études universitaires des étudiants québécois. Mais le gouvernement Charest calcule les remplacer par des étudiants internationaux, beaucoup plus rentables économiquement, si on tient compte des droits de scolarité plus élevés et des retombées économiques de leur présence au Québec.

Lire notre étude sur la question :
La face cachée de la hausse des droits de scolarité 


Articles Par : Pierre Dubuc

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca