Egypte : Aboul Foutouh, candidat islamiste à la présidentielle, qualifie Israël d’État “raciste avec 200 têtes nucléaires”

L’un des principaux candidats à la présidentielle égyptienne, l’islamiste Abdel Moneim Aboul Foutouh, a qualifié Israël d’Etat “raciste”, en estimant que le traité de paix de 1979 entre son pays et l’État hébreu devait être révisé. Lors d’une interview télévisée tard samedi, Abdel Moneim Aboul Foutouh a également affirmé que l’assassinat du chef d’Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, par les forces spéciales américaines relevait du “terrorisme d’État”. Abdel Moneim Aboul Foutouh, l’un des favoris des sondages pour le scrutin des 23 et 24 mai, avait déjà décrit Israël comme un “ennemi” jeudi lors d’un débat télévisé avec son principal rival, l’ancien ministre des Affaires étrangères Amr Moussa.

Lors de l’interview samedi soir avec la chaîne satellitaire privée CBC, il a précisé avoir été opposé au traité de paix dès son entrée en vigueur. “Je considère toujours le traité de paix comme une menace à la sécurité nationale de l’Égypte, et il doit être révisé”, a-t-il dit. “Il s’agit d’un traité qui interdit à l’Égypte d’exercer son entière souveraineté sur le Sinaï et permet aux Israéliens d’entrer dans le Sinaï sans visa, alors qu’ils ont besoin d’un visa pour Le Caire”, a-t-il ajouté. La présence de l’armée égyptienne n’est pas autorisée dans certaines parties du Sinaï depuis les accords de paix de 1979.

Abdel Moneim Aboul Foutouh a dit qu’Israël était “un État raciste avec 200 têtes nucléaires” constituant, selon lui, une menace pour l’Égypte.

Islamiste modéré soutenu par des salafistes comme par certains libéraux, Abdel Moneim Aboul Foutouh a refusé de décrire Oussama Ben Laden comme un terroriste, estimant que le terme avait été utilisé par les États-Unis pour “frapper les intérêts musulmans”. Il a affirmé que son assassinat en 2011 au Pakistan était un “acte de terrorisme d’État” et que le chef d’Al-Qaïda aurait mérité un procès équitable, même qu’il n’était pas d’accord avec son usage de la violence.”Si une cour juste l’avait condamné, alors le verdict aurait dû être appliqué”, a-t-il dit. Amr Moussa a lui aussi plaidé pour une révision du traité avec Israël et décrit la politique de l’État hébreu envers les Palestiniens comme une “question de sécurité nationale” pour l’Égypte.

Articles Par : Aloufoq

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca