Guerre en Libye. Bienvenus dans le monde violent du gentil Mr Espoir Changement.

Guerre en Libye. Bienvenus dans le monde violent du gentil Mr Espoir Changement.

Quand le Royaume-Uni perdît le contrôle de l’Egypte en 1956, le premier ministre d’alors Anthony Eden dit qu’il voulait le président nationaliste Gamal Adbdel Nasser “détruit… assassiné.. je me fous s’il y a l’anarchie et le chaos en Egypte.” Ces Arabes insolents, avaient insisté Winston Churchill en 1951, devraient “être remis dans les égoûts d’où ils n’auraient jamais dû émerger.”

Le langage du colonialisme a peut-être été modifié, mais l’esprit et l’hypocrisie demeurent inchangés. Une nouvelle phase impérialiste se déroule en réponse directe à la révolte arabe qui a commencée en Janvier et qui a choquée Washington et l’Europe, causant une panique du style d’Eden. La perte du tyran Moubarak fut pénible, mais pas sans consolation; une contre-révolution appuyée par les Etats-Unis est en cours, alors que le régime militaire du Caire est séduit par de nouveaux pots-de vin et le pouvoir glisse de la rue vers des groupes politiques qui n’ont rien fait pour déclencher la révolution. Le but de l’occident, comme toujours, est d’arrêter l’authentique démocratie  et regagner le contrôle.

La Libye est l’opportunité immédiate. L’attaque de l’OTAN sur la Libye, avec la couverture du conseil de sécurité de l’ONU qui a mandaté une “zone d’exclusion aérienne” bidon pour “protéger les civils”, est extrêmement ressemblante à la destruction finale de la Yougoslavie en 1999. Il n’y a pas eu de couverture de l’ONU pour le bombardement de la Serbie et le “sauvetage” du Kosovo, toujours est-il que la propagande résonne en écho aujourd’hui. Tout comme Slobodan Milosevic, Mouammar Kadhafi est le “nouvel Hitler”, planifiant un “génocide” contre son propre peuple. Il n’y a aucune preuve de cela, tout comme il n’y a pas eu de génocide au Kosovo. En Libye, c’est une guerre civile tribale, et le soulèvement armé contre Kadhafi a été assujetti il y a longtemps par les Américians, les Français et les Britanniques; leurs avions attaquant les zones résidentielles de Tripoli avec des missiles à pointes d’uranium appauvri et les sous-marins HMS Triumph, tirant des missiles de croisières Tomahawk en une répétition du “choc et stupeur” de l’Irak qui a laissé des milliers de civils morts et estropiés. Comme en Irak, les victimes, qui incluent un nombre indéterminé de militaires conscrits libyens incinérés, sont des non-humains pour les médias.

Dans l’Est “rebelle”, terroriser et tuer des immigrants africains noirs n’est pas une nouvelle de presse. Le 22 Mai, un rare article dans le Washington Post décrivit la répression, le non-droit et les escadrons de la mort dans les “zones libérées”, alors que la patronne des affaires étrangères de l’union Eurpéenne, Catherine Ashton, déclara qu’elle n’avait trouvé “que de grandes aspirations” et des “qualités de leadership”. En démontrant ces qualités, Mustafa Abdel Jalil, le “chef des rebelles” et ministre de la justice de Kadhafi jusqu’en Février a soutenu “Nos amis auront les meilleures opportunités dans les futurs contrats avec la Libye.” L’Est possède la plupart du pétrole de la Libye et les plus grosses réserves d’Afrique. En Mars, les rebelles, sous expertise étrangère, ont “transféré” à Benghazi la banque centrale libyenne, une institution complètement gouvernementale. Ceci est absolument sans précédent. Dans le même temps, les Etats-Unis et l’Europe gelaient près de 100 milliards de dollars des fonds libyens, “la somme la plus important jamais bloquée”, d’après un rapport officiel. Ceci constitue le plus gros braquage de banque de l’Histoire.

L’élite française est une bande de bombardiers et de voleurs enthousiastes. Le plan impérial de Sarkozy est en faveur d’une Union Méditerranéenne sous domination française, ce qui permetteait à la France de “retourner” dans ses ex-colonies d’Afrique du Nord et profiter d’investissemetns privilégiés et de main d’œuvre extrêmement bon marché. Kadhafi a qualifié le plan de Sarkozy “d’insulte” qui “nous prend pour des idiots”. Le gouvernement Merkel acquiesça de peur que son vieux rival ne diminue l’influence de l’Allemagne dans l’Union Européenne, et s’abstint au vote du conseil de sécurité au sujet de la Libye.

Tout comme l’attaque sur la Yougoslavie et  la plaisanterie du procès de Milosevic, la cour internationale est utilisée par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne pour accuser Kadhafi, tandis que ses multiples offres de cesser-le-feu sont ignorées. Kadhafi est un mauvais Arabe. Le gouvernement de Cameron et ses généraux veulent éliminer ce mauvais Arabe, tout comme l’administration Obama a tué un autre fameux mauvais arabe récemment au Pakistan. Le prince régnant du Bahreïn par contre lui est un bon Arabe. Le 19 Mai, il fut reçu en grandes pompes en Grande-Bretagne avec photo au 10 Downing Street (la résidence du premier ministre britannique, NdT). En Mars, le même prince fit massacrer des manifestants non armés et autorisa l’armée saoudienne à réprimer sauvagement le mouvement démocratique de son pays. L’administration Obama a récompensé l’Arabie Saoudite, un des régimes les plus répressifs sur Terre, avec un contrat d’armement de 60 milliards de dollars, le plus gros de l’histoire américaine. Les Saoudiens ont le plus de pétrole, ils sont les meilleurs Arabes.

L’assaut sur la Libye, un crime dans les standards de Nüremberg, est la 46ème intervention militaire britannique au Moyen-Orient depuis 1945. Tout comme ses partenaires impériaux, le but de la Grande-Bretagne est de contrôler le pétrole africain. Cameron n’est pas Anthony Eden, mais presque. Même école, même valeurs. Dans le système médiatique, les mots colonialisme et impérialisme ne sont plus utilisés, ainsi les cyniques et les crédules peuvent célébrer la violence d’état dans sa forme la plus délectable.

Et alors que “Mr gentil Espoir Changement” (le nom que Ted Rall, le grand caricaturiste américain a donné à Obama) est flagorné par l’élite britannique et lance une autre campagne électorale inbuvable, le règne de la terreur anglo-américain continue en Afghanistan et partout ailleurs, avec les meurtres de gens par des drones, une inovation israélo-américaine particulièrement favorisée par Obama. De fait, sur un bulletin de notes de la misère imposée, des procès et des prisons secrets, de la suppression des lanceurs d’alerte, de la criminalisation de la dissidence jusquà l’incarcération et l’appauvrissement des ses propres citoyens, pour la plupart noirs, Obama est aussi mauvais que Bush.

Les Palestiniens comprennent tout cela. Alors que leur jeunesse fait courageusement face à la violence du racisme de sang d’Israël, portant les clefs des maisons volées à leurs grands-parents, ils ne sont même pas inclus dans la liste de Mr gentil Espoir Changement des gens dont au Moyen-Orient le temps de la libération est depuis longtemps dû. Ce dont les oppressés ont besoin a t’il dit le 19 Mai, est d’une dose “des intérêts de l’Amérique qui sont essentiels pour eux.”.

Il nous insulte tous.

Article original en anglais : http://www.johnpilger.com/articles/welcome-to-the-violent-world-of-mr-hopey-changey

Traduction : Résistance 71

Articles Par : John Pilger

A propos :

John Pilger is an award-winning journalist and filmmaker whose articles and documentaries have been published worldwide. For more information on John Pilger, visit his website at www.johnpilger.com

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca