H1N1 : voici le contrat entre GSK et le gouvernement belge

Région :
Analyses:
H1N1 : voici le contrat entre GSK et le gouvernement belge

Exclusif. Le gouvernement belge a conclu avec GSK, et sans appel d’offres public, un contrat de 110,2 millions d’euros. Il garantit à GSK le rejet de toute responsabilité sur le gouvernement en cas de décès ou de complications. Les détails dans Le Soir de ce jeudi

H1N1 : voici le contrat entre GSK et le gouvernement belge

©Archive

Fin juillet de l’année dernière, l’État belge a signé avec GlaxoSmithKline (GSK) le contrat portant sur l’achat de 12,6 millions de doses de Pandemrix, le vaccin contre la grippe A/H1N1. Un contrat conclu sans appel d’offres public, pour un montant de 110,2 millions d’euros et garantissant à GSK le rejet de toute la responsabilité sur le gouvernement en cas de décès et d’effets secondaires graves liés à son vaccin expérimental. C’est donc l’État qui serait chargé d’indemniser les éventuelles victimes du produit. Or au moment de la signature du contrat, le vaccin n’avait pas encore reçu d’autorisation de mise sur le marché européen.

Le Pandemrix contient du AS03, un adjuvant controversé qui n’a jamais été testé sur les populations à risques (femmes enceintes, personnes âgées, etc.) avant les campagnes de vaccination contre la grippe A/H1N1, menées dès l’automne 2009.

Pour sa part, Laurette Onkelinx (PS), ministre fédérale de la Santé, ne regrette pas avoir signé ce contrat, préalablement validé par le gouvernement. « La firme GSK exigeait un système de responsabilité partagée. Nous n’avions pas le choix, si ce n’est renoncer au vaccin. D’ailleurs, aucun Etat n’a obtenu de conditions plus favorables que la Belgique »

A/H1N1 : des experts européens vraiment indépendants ?

Pourquoi les pays de l’Union européenne ont-ils dépensé de telles fortunes pour les vaccins contre la grippe A/H1N1 ? Les Vingt-Sept ont-ils décidé eux-mêmes de leur sort ou ont-ils simplement suivi l’Organisation mondiale de la santé ? Peut-on faire confiance aux experts européens, ou certains parmi eux ont-ils tu des « conflits d’intérêt », des liens avec l’industrie pharmaceutique ?

Plus de 200 eurodéputés, de toutes tendances politiques, ont demandé mercredi qu’une commission spéciale temporaire soit établie au Parlement européen pour examiner « la gestion » de la grippe A/H1N1 au sein de l’UE. « C’est une mobilisation pour le droit de savoir », a affirmé Michèle Rivasi, la Verte française à l’origine de l’initiative. « L’expertise pose question », a résumé la libérale belge Frédérique Ries.

Maroun Labaki

Articles Par : Maroun Labaki

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca