HAÏTI : Qui l’aurait cru?

HAÏTI : Qui l'aurait cru?

Qui aurait cru qu’un jour le président du compas surnommé Sweet Micky par ses fans, Tèt Kale par ses partisans et Ti Simone par ses détracteurs se présenterait à l’élection présidentielle de novembre 2010 afin d’être élu à la magistrature suprême de l’Etat ? Qui l’aurait cru ? Si le tremblement de terre du 12 janvier n’avait pas eu lieu, le candidat de la plateforme politique Repons Payizan aurait-il l’intention de poser sa candidature à la présidence du pays ou nourrissait-il cette idée en se proclamant, il y a belle lurette le président du compas ? Une déficience pour ne pas dire l’absence de leadership en Haïti a produit ce que nous pouvons appeler aujourd’hui le phénomène « Martelly » qui a fait et fait encore couler beaucoup d’encre.

De la musique à la politique quel revirement imprévisible! Ceci  nous amène à nous poser toute une série de questions : Qu’est-ce qui pourrait bien être à la base de ce revirement inattendu de Joseph Michel Martelly en faisant irruption sur la scène politique haïtienne ? S’il est élu président au second tour du scrutin, réussirait-il à satisfaire les desiderata du peuple là où d’autres avant lui avaient échoué ? Quelle réponse donnera-t-il ou quelle solution apportera-t-il aux problèmes des paysans quand on sait que deux tiers de la masse rurale dépendent d’une agriculture de subsistance, rudimentaire et archaïque ? Le chanteur populaire s’acquittera-t-il de sa responsabilité de chef de l’Etat à bon escient compte tenu que ce dernier est novice dans le monde de la politique et surtout de son milieu? Ne dit-on pas que l’homme est le produit de son milieu ? Il est fort probable qu’un Martelly au pouvoir soit animé de bonnes intentions en contribuant au bien-être de la population haïtienne et au développement du pays, cependant son environnement politique immédiat, va sans aucun doute accaparer son pouvoir et fera de lui une marionnette. Déjà, on prévoit que le parlement qui sera en majorité issu de l’INITE fera obstruction au prochain gouvernement. Qui vivra verra!

Il est avéré que la tâche qui attend le ou la 56 ème président(e) d’Haïti sera ardue dans un pays où plus de 70% de la population active est au chômage et où 80% vit en dessous du seuil de la pauvreté avec moins de 2 dollars par jour, la moitié des richesses du pays est détenue par 1% de la population,  le bilan de l’épidémie de choléra qui ne fait que s’alourdir de jour en jour, l’insécurité qui fait rage, plus d’un million de sans-abris sont hébergés dans des campements de fortune et sans oublier le rapport mondial sur l’indice du développement humain (IDH) établi par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dans lequel Haïti est classé au 145 ème rang sur 169 pays. De ce fait, le pays a besoin d’un leader politique compétent capable d’enrayer la corruption qui gangrène l’administration publique, d’endiguer le chômage, de rétablir l’autorité et la souveraineté de l’Etat, qui pourra se pencher sur le dossier de la reconstruction et relancer l’économie nationale, redorer l’image d’Haïti en luttant contre la mauvaise propagande orchestrée contre le pays à l’étranger depuis plusieurs décennies.

Après plus de deux siècles d’indépendance, le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental se trouve au bord de l’abîme, le peuple est aux abois et ne sait plus à quel saint se vouer. Qui volera à son secours? Saint-Michel, Saint-Joseph ou Sainte-Hyppolite ?

Articles Par : Rulx Valmé

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca