Hello Kitty, hello Gaza.

La dilution de responsabilités.


Kitty Genovese, à 29ans, le jour de sa mort.

Qui se souvient de Kitty Genovese ?

1964. L’année de l’attaque des deux destroyers américains dans le Golfe du Tonkin, prétexte fallacieux d’une guerre injuste.

Martin Luther King reçoit le prix Nobel de la paix, 45 ans avant Barack Obama.

Kitty Genovese, serveuse new-yorkaise, rentre chez elle, à 3h du matin, le 13 mars. Elle est accostée par Winston Moseley, et après 35 minutes sanglantes, meurt de ses 17 coups de couteau, tout juste deux minutes avant l’arrivée de la police, son agresseur enfui.

Un fait divers.

Oui.

Et non.

La nuit du 13 mars 1964 est froide et les fenêtres des voisins sont closes.

Pourtant 76 oreilles entendent ce qui se passe : les cris de Kitty, ses appels au secours. Elle hurle : « Il m’a poignardée, aidez-moi ! Je vous en prie, aidez-moi ! »

Les locataires de l’immeuble, réveillés, assistent à la scène.

L’un demande à l’agresseur de s’en aller. Ce dernier s’éloigne, puis revient la violer, la dévaliser, la frapper, et lui donner les coups de couteau fatals.

Des larmes, des cris, du sang. Kitty est abandonnée.

Elle réussit à échapper à son agresseur à deux reprises, mais chaque fois, son assaillant la rattrape et lui assène de nouveaux coups.

L’agression a commencé à 3h, devant 38 témoins qui n’ont pas bougé.

La police n’est appelée qu’à 3h50 et arrive trop tard.

Les gens ne voulaient pas être impliqués, ou chacun pensait que les autres allaient réagir.

Des psychologues sociaux ont étudié ce phénomène, John Darley et Bill Latané, et mis en évidence ce trait ignoble de la nature humaine : la diffusion de responsabilité (1,2).

Lorsque des gens, en groupe, sont témoins d’une situation grave, ils se regardent, attendant que quelqu’un d’autre prenne l’initiative. Ils sont poussés à l’inaction, la passivité, par un effet de groupe diluant les responsabilités.

L’effet badaud ou effet témoin.

Kitty est Gaza.

Gaza est Kitty.


Gaza, 2008, opération « Plomb durci ».

1964, année de l’entrée en guerre contre le Viêt-Nam du Nord et de l’assassinat de Kitty Genovese devant 38 témoins.

2008, deux jours après Noël, opération « Plomb durci » (3), le cadeau d’Israël.

Plus de 1400 Palestiniens tués, plus de 5000 blessés (4), devant les millions d’habitants témoins de nos pays occidentaux libres, démocratiques et civilisés.

Bien nourris, chauffés, à l’abri dans nos démocraties, derrières nos leaders élus, soutenant nos gouvernements par notre silence consentant, nous sommes tous ces témoins honteux, aussi passifs devant la souffrance injuste de ces milliers de palestiniens abandonnés à Gaza, que ces 38 êtres humains passifs devant l’horrible agonie de Kitty.

Rien ne peut excuser la torpeur de nos pays autoproclamés de la Liberté, du Droit et de la Dignité humaine.

Chaque pays, la France, la Belgique, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni, les 27…, chacun attend que l’autre prenne une initiative ?

A l’intérieur douillet de chaque nation, chaque personne, bon père de famille, bon cotisant social, bon citoyen, bon élève, bon électeur, attend que son voisin prenne une initiative ?

Kitty est morte, après 17 coups de couteau.

Gaza meurt. Gaza est malformée. Gaza est ignorée.

Où sont l’humanité, la force, la détermination, le courage qui habitaient les populations du monde en 1968 et 1969, suffisants pour arrêter de fougueux meurtriers, dans leur élan guerrier, alors que ceux-ci possédaient tous les leviers de la répression (émeutes et contestations sur la guerre du Vietnam, la discrimination raciale et des homosexuels aux Etats-Unis) ?

Personne ne peut ignorer ce qui se passe là-bas, à Gaza, tout comme les locataires de l’immeuble de Kitty Genovese ne pouvaient ignorer son agression, même réfugiés derrière leurs volets et leur murs.

Je ne parle même pas des personnes, israéliennes, regroupées sur des postes d’observation, dansant au sommet de collines surplombant le territoire palestinien plombé, doté de jumelles et assistant joyeux aux exploits de leur « glorieuse » armée.

Je parle surtout de nous, tous ceux de ces pays pacifiques et évolués, de nous, qui ne sommes ni des héros, ni des monstres, mais parvenons à regarder ailleurs, à durcir notre cœur, comme là-bas ils durcissent le plomb.

Du Mur de Berlin au Mur de Gaza, toujours un Mur des Lamentations.

Alors que beaucoup d’entre nous fêtent le 20è anniversaire la chute du Mur de Berlin, en réalité, rien n’a changé, le Mur s’est déplacé.

Alors que beaucoup crient victoire depuis la « disparition » du régime d’apartheid sud-africain, en réalité, rien n’a changé, l’apartheid s’est déplacé.


Gaza l’oubliée
Source :
http://mcpalestine.canalblog.com/tag/g%C3%A9nocide

Il ne peut y avoir aucune joie possible, aucun triomphe légitime, aucun cri de victoire tant qu’un mur 5-6-7-8 encerclera, affamera, isolera jusqu’à en nier l’existence, une population d’autres êtres humains.

 
Le Mur d’acier et de honte.
Source: http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2009/04/21/durban-ii-apartheid-et-israel/

Gaza.

Les enfants de l’Oncle Sam, et ceux de l’Oncle Tom, pourraient, en 2012, continuer sur leur élan progressiste, et élire une femme, une noire, un être humain.

Etre une femme en soi n’est pas garant d’humanité, comme l’a prouvé Margaret Thatcher.

Etre noir, en soi, non plus, comme le montre Barack Obama.

Une personne, une femme noire humaine, incarne cet espoir par ses actes.

Cynthia Mckinney9, femme politique américaine, au Parti démocrate puis au Green Party.

Et cette fois, les Etats-uniens pourraient élire quelqu’un qui ferait de ces mots : « We can change », une réalité, et pas seulement une vaine promesse.

Enfin.

Nous ne pouvons plus rien pour Kitty Genovese.

Bye Kitty.

Hello, Cynthia.

Tiens bon, Gaza.

Sources :

Théorie de la diffusion de responsabilité :

1 Manning, R., Levine, M., & Collins, A. (2007). The Kitty Genovese murder and the social psychology of helping: The parable of the 38 witnesses. American Psychologist, 62, 555-562.

2 Michel Terestchenko, Un si fragile vernis d’humanité, La Découverte, coll. « Recherches », Paris XIIIe, 2005, 294 p. (ISBN 2-7071-4612-9), « Psychologie de la passivité humaine », p. 174

3 L’invasion de Gaza, http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=12050 

4 Rapport d’Amnesty sur l’opération « Plomb durci » contre Gaza : http://www.paperblog.fr/2090720/rapport-damnesty-sur-loperation-plomb-durci-contre-gaza/ 

5 Israël va fermer hermétiquement Gaza par un mur sous la mer : http://www.france-palestine.org/article1919.html 

6 Le mur de la honte : http://www.monde-diplomatique.fr/2002/11/BRUBACHER/17031 

7 Destruction d’un nouveau pan de mur entre Gaza et l’Egypte :

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1735/Israel-Palestine/article/detail/147093/2008/01/25/Destruction-d-un-nouveau-pan-de-mur-entre-Gaza-et-l-Egypte.dhtml

8 Video : The Wall of Gaza, http://www.youtube.com/watch?v=_bN50nJV2CQ&feature=player_embedded 

9 Cynthia Mckinney en prison, en Israël, http://www.lepost.fr/article/2009/07/05/1607940_lettre-de-cynthia-mckinney-depuis-une-prison-israelienne.html

Articles Par : Pascal Sacré

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca