Israël et l’IAEA

Gordon Brown est-il tous les anglais ?

Nicolas Sarkozy est-il tous les français ?

Barack Obama est-il tous les états-uniens ?

Angela Merckel est-elle tous les allemands ?

Silvio Berlusconi est-il tous les italiens ?

José Manuel Barroso est-il tous les européens ?

L’ONU est-il nous tous ?

Barack Obama donne des ordres à l’ONU, au travers de la bouche de Suzan Rice, l’ambassadrice américaine aux Nations Unies, ou, toujours au travers de cette bouche, complimente son ami Shimon Peres…

Tout va bien, madame Rice ? Votre langue s’en remet ?

L’ONU ne doit pas s’occuper d’Israël ou de ce qu’il pourrait faire ou non(1).

L’ONU doit s’occuper de l’Iran.

L’ONU doit actionner le levier AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) et sanctionner l’Iran.

Y aurait-il un AIEA sévère, pour l’Iran ? Et un AIEA complaisant, pour Israël ? Un ONU sévère (Irak, Iran, Afghanistan…) et un ONU gentil (Israël, Etats-Unis, Arabie Saoudite…) ?

Pourquoi ?

L’ONU doit, l’Onu doit…

Mais de qui tient-il ses ordres ? L’Onu doit.

Pourquoi ? Parce que les Etats-Unis, utilisant l’organe vocal de madame Suzan Rice, le dit.

Il n’y a pas d’autre raison, si ce n’est, en remontant encore un peu plus haut dans la maîtrise du Grand Jeu International, le désir israélien qu’il en soit ainsi.

L’AIEA, indépendante, véritablement internationale, pourrait avec la même sévérité étudier le comportement d’Israël(2)-(3)-(4), des Etats-Unis, comme de l’Iran. Ni plus, ni moins.

Sinon, il est nécessaire de changer son nom, en AAEA, Agence américaine de l’énergie atomique. Ou AAIEA (Agence américano-israélienne de l’énergie atomique).

Voire ne même pas modifier le sigle, mais corriger la signification de ses initiales : Agence israélienne de l’énergie atomique, Israelian Atomic Energy Agency.

(Tiens, par un hasard également, nous pourrions faire de même avec la CIA, Central Israelian Agency).

Israël a violé tant, et si longtemps, de résolutions ONUsiennes(5), que plus aucun média agréé ne s’en fait l’écho et qu’elles sont toutes quasiment abandonnées car personne ne pourra imposer leur application.

Bah.

Et alors ?

Tout le monde sait que ce sont les puissants qui orientent les grandes décisions politiques mondiales.

Et ces puissants, vainqueurs de la deuxième guerre mondiale, puis de la guerre froide, sont les Etats-Unis.

Et tout qui s’allie aux Etats-Unis, ce qui veut dire, se soumet, complètement, bénéficie un peu de cette puissance.

Avoir l’ONU, même si c’est insuffisant, même si c’est loin d’être idéal, permet quand même de limiter les dégâts. De contenir, au moins un peu, l’hégémonie des Puissants.

Ainsi se rassurent la plupart des gens.

Contrairement à eux, je soutiens que notre monde est pire avec l’ONU, que sans.

Cet ONU-là en tout cas.

Cela nous fait perdre du temps. Gaspiller de l’espoir. Diluer nos efforts. Gâcher de l’énergie précieuse.

Certains observateurs, et leur nombre grossit, ont vu clair dans tout ça.

Ils ne sont plus dupés.

Mais beaucoup, énormément encore, arrivent à supporter tout ce qui se passe d’horrible dans ce monde parce que, à cause de l’existence de tous ces organes internationaux, ils gardent espoir. Et attendent. Et s’en remettent à eux.

Ces Institutions comme l’ONU, mais aussi l’OMS(6), l’OMC(7), le FMI(8), l’OTAN(9), l’Union Européenne, le G8(10), le G20(11) …sont des bancs de brouillard qui permettent de rendre un peu moins évident, au quotidien, le fait pourtant établi que nous sommes littéralement dans un Empire israélo états-unien dont les pays dit « alliés » sont en réalité des pays soumis, des sujets.

Certains de ces sujets sont plus dévoués que d’autres, et consentent volontiers à leur soumission. C’est un peu comme les collaborateurs sous l’Occupation.

Aujourd’hui, c’est le cas tout particulièrement de la France, au travers de son président Nicolas Sarkozy.

Ce qui me ramène à mes questions initiales. Nicolas Sarkozy est-il tous les français ?

Lorsque Nicolas Sarkozy dit, cela veut dire : tous les français disent ?

Nicolas Sarkozy = la France = les Français ? Brown = les Anglais ?

Je connais la réponse. Mais cela n’enlève rien à sa pertinence.

Car tous ces gouvernants se comportent de la sorte, se voient de la sorte.

Lorsque « …le premier ministre britannique Gordon Brown et le président français Nicolas Sarkozy ont écrit à Netanyahou pour déclarer qu’ils reconnaissaient à Israël « le droit à l’autodéfense » après l’adoption du rapport Goldstone alors que Brown demande que l’on trace « les limites à ne pas dépasser » sur la question des « violations des engagements internationaux » de l’Iran. » (12**)(13), faut-il comprendre que tous les peuples au service desquels sont temporairement ces responsables « audacieux », serrent également la main au gouvernant israélien, lui reconnaissent également son droit à l’ « auto-défense », et par contre, demandent également à l’ONU de ne tenir que l’Iran dans son collimateur ?

L’existence d’Institutions « internationales » comme l’ONU est pire que leur absence.

Ces Institutions « internationales » brouillent les cartes, dressent un écran de fumée qui permet de rassurer, de se dire qu’on a encore le temps de l’espoir, alors que c’est l’urgence de l’action, et qu’en réalité nous ne pouvons compter que sur nous-même, sur notre autodétermination, sur notre énergie personnelle pour vivre dans un monde meilleur.

Si l’ONU doit demander des comptes à l’Iran pour son manque de respect de la liberté d’expression et des femmes, elle doit tout autant exiger cela de l’Arabie Saoudite, de la Birmanie (14)…

Si l’ONU doit demander des comptes à l’Iran pour ses élections prétendument truquées, elle doit aussi en demander aux Etats-Unis pour ses élections de 2000 et 2004(15)-(16),ainsi qu’exiger une enquête sur le coup d’état au Honduras contre un président démocratiquement et légalement élu(17).

Si l’ONU doit sommer l’Iran de se soumettre à un contrôle absolu de ses programmes nucléaires, alors, Israël aussi, ainsi que les Etats-Unis pour leur programme H.A.A.R.P.(18), comme le demande des Institution alliées (enquêtes de parlementaires européens sur le projet H.A.A.R.P. [19])

L’ONU, et les Institutions de cette famille, dites « internationales », font diversion.

Beaucoup de gens se reposent sur l’espoir qu’elles ont dans l’indépendance et le rôle de ces organisations.

Sans elles, il serait beaucoup plus difficile de se voiler la face, et de ne pas voir le monde tel qu’il est réellement : un empire israélo états-unien, une pathocratie impérialiste toute-puissante pour lesquelles l’ONU, l’OMC, le FMI, l’ AIEA…, ne sont que des outils, non pas pour imposer leurs volontés, car pour cela, cet empire a ses armes et ses armées, mais pour maintenir les populations mondiales consentantes, tranquilles et sous leur contrôle.

Ces Institutions servent à gagner du temps.

Donner de l’espoir.

Comme Barack Obama.

Comme les prix Nobel de la paix.

Bas l’ONU. Bas les masques.

 IAEA : International Atomic Energy Agency

(1) http://www.lexpress.fr/actualites/2/le-conseil-des-droits-de-l-homme-de-l-onu-condamne-israel_794973.html 

 Reportage :

(2) Armes secrètes d’Israël-1 :

http://www.youtube.com/watch?v=3wSfMBqpCdo&feature=related 

(3) Armes secrètes d’Israël-2 :

http://www.youtube.com/watch?v=f0Vo320gerU&feature=related 

(4) Armes secrètes d’Israël-3 :

http://www.youtube.com/watch?v=DejJumwNsWA&feature=related 

(5) http://www.voltairenet.org/article153318.html

(6) Organisation Mondiale de la Santé

(7) Organisation Mondiale du Commerce

(8) Fonds Monétaire International

(9) Organisation du Traité de l’Atlantique Nord

(10) Le G8 (pour « Groupe des huit ») est un groupe de discussion et de partenariat économique de huit pays parmi les plus puissants économiquement du monde : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie, Canada et Russie. Ensemble, ils représentent 61% de l’économie mondiale.

(11) Les membres du G20 (Groupe des 20) sont représentés par les ministres des finances et les directeurs des banques centrales de 19 pays plus l’Union Européenne.

(12) Article de Jean Shaoul, Israël, les Etats-Unis et le droit international,

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=15873

(13) http://www.hrw.org/en/node/85900 

(14) http://www.hrw.org/fr/news/2009/09/21/birmanie-le-gouvernement-militaire-doit-mettre-fin-la-r-pression-contre-les-moines-b 

(15) http://www.syti.net/ElectionsUS2004_2.html 

(16) voir la vidéo HACKING DEMOCRACY http://www.reopen911.info/video/hacking-democracy.html 

(17) http://www.courrierinternational.com/article/2009/06/29/un-coup-d-etat-qui-ne-veut-pas-dire-son-nom 

(18) H.A.A.R.P. http://www.youtube.com/watch?v=Je-WJoN13IE&feature=player_embedded# 

(19) Europe et H.A.A.R.P. http://www.grip.org/fr/siteweb/dev.asp?N=simple&O=379 

Articles Par : Pascal Sacré

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca