JOSEPH KONY, Le prétexte de l’Amérique pour envahir l’Afrique: Les Marines étasuniens déployés dans cinq pays africains

JOSEPH KONY, Le prétexte de  l'Amérique pour envahir l’Afrique:  Les Marines étasuniens déployés dans cinq pays africains

L’intention cachée des États-Unis en Ouganda, en Afrique centrale et dans la Corne de l’Afrique est la conquête du pétrole et des ressources minérales stratégiques. La poursuite de Joseph Kony et la protection des enfants ougandais ne sont qu’un écran de fumée, un prétexte pour une « intervention humanitaire » dans une région où les « guerres civiles » soutenues par les États-Unis (Soudan, Rwanda, République démocratique du Congo, Somalie, Éthiopie) ont fait plus de huit millions de morts au cours des 20 dernières années :

“Dans une autre manœuvre visant à atteindre l’hégémonie régionale et surpasser la Chine, les États-Unis cherchent à prendre pied par le biais d’AFRICOM dans le bloc incroyablement riche en ressources qu’est l’Afrique centrale. La République démocratique du Congo (RDC) constitue l’une des plus grandes régions du monde privée d’un veritable gouvernement. Elle contient de vastes gisements de diamant, de cobalt, de cuivre, d’uranium, de magnésium et d’étain, en plus de produire plus d’un milliard de dollars d’or annuellement. Il est tout à fait possible pour les États-Unis d’accroître considérablement leur présence en RDC en invoquant le prétexte de vouloir capturer Joseph Kony. (Nile Bowie,  Merchandising and Branding Support for US Military Intervention in Central Africa, Global Research, 14 mars 2012.) 

Dans une décision récente, le Pentagone confirme l’envoi de Forces spéciales appartenant au Corps des Marines (United States Marine Corps, USMC), pour former des troupes ougandaises non seulement dans la lutte contre Joseph Kony et l’Armée de résistance du Seigneur (Lord’s Resistance Army (LRA)), mais aussi contre Al-Shabaab en Somalie. Joseph Kony est utilisé comme prétexte pour intervenir militairement dans cinq pays africains:

Jusqu’à maintenant, l’unité opérationnelle a déployé de petites équipes dans cinq pays africains, dont certains sont menacés par le groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique, selon un communiqué de presse du Corps des Marines. (Stars and Stripes, 15 mars 2012.)

Officiellement, cette intervention se fait dans le cadre du « maintien de la paix », lequel doit s’accomplir par des « opérations de contre-terrorisme » appuyées par les États-Unis. L’objectif annoncé est de transformer les soldats ougandais en « ingénieurs du contre-terrorisme », à savoir en Forces spéciales supervisées par les États-Unis, « lesquelles seront ensuite déployées en Somalie en appui aux bataillons d’infanterie ». (Ibid.

L’envoi de Marines étasuniens serait lié à «  la nouvelle Special Purpose Marine Air Ground Task Force-12 (Unité opérationnelle 12 aérienne et terrestre à but spécifique du Corps de Marines) située à Sigonella en Sicile ». L’unité déploiera de petites équipes de Marines à travers tout le continent africain. L’initiative a été lancée en 2011 « dans le cadre d’un effort visant à préparer les armées africaines à mener des opérations de contre-terrorisme » sous la direction des États-Unis.

Cette initiative signifie par ailleurs l’implication directe de troupes et de forces spéciales ougandaises dans la guerre civile en Somalie :

La genèse de cette mission comprenait des opérations à Mogadiscio en Somalie, où les soldats du maintien de la paix de l’Union africaine ont fait face à des EEI (engins explosifs improvisés) et d’autres obstacles complexes les exposant à des embuscades d’Al-Shabaab, a déclaré le major Charles Baker, porte-parole pour la mission de la Marine, dans un communiqué de presse publié par l’ambassade des États-Unis à Kampala.

Les soldats en formation utiliseront leurs connaissances en Somalie, un pays déchiré par la guerre, et dans la poursuite du commandant de la LRA Joseph Kony, où qu’il soit », a affirmé le lieutenant-colonel de la Force de défense du peuple ougandais, Richard C. Wakayinja, dans un autre communiqué. (Stars and Stripes, 15 mars 2012.)

Article original en anglais : JOSEPH KONY, AMERICA’S PRETEXT TO INVADE AFRICA: US Marines Dispatched to Five African Countries, publié le 16 mars 2012.

Traduction : Julie Lévesque pour Mondialisation.ca.

Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en plus de 20 langues).    


Guerre et mondialisation

 
Mondialisation de la pauvreté.


Articles Par : Prof Michel Chossudovsky

A propos :

Michel Chossudovsky is an award-winning author, Professor of Economics (emeritus) at the University of Ottawa, Founder and Director of the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal and Editor of the globalresearch.ca website. He is the author of The Globalization of Poverty and The New World Order (2003) and America’s “War on Terrorism”(2005). His most recent book is entitled Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War (2011). He is also a contributor to the Encyclopaedia Britannica. His writings have been published in more than twenty languages. He can be reached at crgeditor@yahoo.com * * * * Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de "Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre", "La Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial" (best-seller international publié en plus de 10 langues). Contact : crgeditor@yahoo.com

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca