KOSOVO : Rapport sur le trafic d’organes au Conseil delL’Europe

Le rapport au Conseil de l’Europe de l’enquêteur suisse Dick Marty sur l’horrible trafic d’organes humains dans lequel sont impliqués des dirigeants du pseudo-Etat du Kosovo, et dont le texte intégral figure dans notre rubrique “articles”, a enfin confirmé ce qui a été dénoncé pendant dix ans comme de la “propagande serbe”.

Selon le procureur de l’Union européenne Jonathan Ratel, les organes prélevés sur les victimes étaient greffés sur de riches clients dans la clinique Medicus. Ceux qui payaient jusqu’à 90.000 euros pour des reins au marché noir comprenaient des patients du Canada, d’Allemagne, de Pologne et d’Israël.

La clinique Medicus fait partie d’un réseau albanais de crime organisé, lié à de hauts responsables du gouvernement du Kosovo, dont le Premier ministre Hashim Thaci. Les rapports avec le trafic clandestin d’organes existent depuis plus d’une décennie. Ce trafic comprenait des prélèvements d’organes sur des victimes assassinées.

Les premières informations ont émergé il y a deux ans, lorsque la procureure en chef du Tribunal pénal international de La Haye (TPIY), Carla del Ponte, a déclaré qu’on l’avait empêchée d’enquêter sur les atrocités commises par les Albanais. Le rapport de Marty suggère que l’UCK (l’Armée de libération du Kosovo) a maintenu des prisonniers serbes dans des centres de détention en Albanie plus d’un an après la fin de la guerre.

L’armée de guerrilla du Kosovo a constitué “la base des entreprises de crime organisé” au Kosovo et en Albanie. Un groupe connu sous le nom de “Drenica”, dirigé par Thaci, est devenu la faction dominante de l’UCK, et les hauts responsables de l’UCK membres du groupe occupent des positions importantes dans le “gouvernement” actuel du Kosovo.

Selon Marty, Thaci a été identifié en 1999 comme le plus dangereux des “patrons criminels” par des rapports des services de renseignement. Un ex-responsable médical de l’UCK, Shaip Muja, est un confident intime de Thaci, et est aujourd’hui un conseiller politique du cabinet du Premier ministre, chargé de la santé. “Nous avons découvert, dit le rapport, de nombreuses indications convergentes du rôle central joué par Muja dans les réseaux internationaux de trafics humains, d’interventions chirurgicales illégales et d’autres crimes organisés.”

D’après Julia GORIN.

Articles Par : Julia Gorin

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca