L’hypocrisie des Etats Occidentaux face à l’Iran

L’hypocrisie des Etats Occidentaux face à l’Iran

 

Le discours d’Ahmadinejad provoque le départ des délégations occidentales à l’ONU.

Source : http://www.lefigaro.fr/medias/2010/09/24/011b048e-c7a3-11df-afc1-be41e2348b86.jpg

Messieurs nos délégués occidentaux, rasseyez-vous, et répondez aux questions du président iranien ! 

Au nom de quoi tous les citoyens d’Europe, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Australie, du Canada devraient-ils accepter une guerre avec le régime iranien ?

Pourquoi les Occidentaux devraient-ils haïr Mahmoud Ahmadinejad au point de vouloir une guerre contre son pays [1] ?

Parce que l’Iran est une dictature religieuse intolérante à toute contestation, et réprimant toute opposition ?

Le caractère religieux d’une dictature n’ajoute rien à son caractère oppressif, les opposants au régime nazi d’Hitler, à Staline, à Somoza, à Mobutu, à Franco, ou à Augusto Pinochet peuvent en témoigner. L’acharnement médiatique sur le côté religieux, comme si, par cette particularité, cela rendrait l’Iran pire que tout, ne fait que répondre au besoin qu’ont les Etats-Unis de disposer d’un nouvel ennemi, un adversaire religieux, l’Islam radical, pour justifier leur politique orientée vers la guerre et le contrôle du monde.

Après la chute du Communisme, les Etats-Unis ont utilisé le concept de « Choc des Civilisations », puis les attentats du 11 septembre 2001, pour diaboliser l’Islam et se choisir un nouvel ennemi de taille adéquate, le musulman, un ennemi suffisamment hypertrophié, diabolisé, prétendument organisé et en tout point contraire aux « idéaux » occidentaux pour justifier leurs projets d’invasions [2].

Selon nos politiciens et nos « journalistes », les citoyens étasuniens canadiens, australiens, européens devraient détester Ahmadinejad et soutenir, voire exiger, une guerre contre le régime iranien en raison de son caractère tyrannique.

Pourquoi cette allergie occidentale subite à la tyrannie, au point de vouloir une guerre dont nous ne pouvons qu’imaginer les conséquences désastreuses pour nous tous ?

Pourquoi la tyrannie en Iran serait-elle brusquement plus insupportable que celle en Chine, au Sri-Lanka, en Birmanie, au Honduras (depuis le coup d’état), au Kosovo, en Egypte, en Indonésie, en Palestine (opprimée par Israël), en Colombie, en Grande-Bretagne, en Russie, en Arabie Saoudite ? Dans ce dernier pays déjà fournisseur du plus grand nombre des pirates de l’air (15 sur 19) du 11 septembre 2001 dans la version officielle US [3], où la charia est appliquée sans pitié, où le taux d’exécutions par habitant est le plus élevé du monde [4], il n’est pas rare de voir des condamnés à mort décapités puis crucifiés, une fois la tête recousue au torse [5]. En Arabie Saoudite, comme aux Etats-Unis [6], la peine de mort est appliquée sur des malades mentaux, ou des personnes souffrant de troubles psychologiques, à l’issue de procès sans l’assistance d’un avocat ou dont les procédures ont été bâclées, les preuves, fabriquées [7]. Si la tyrannie et le despotisme bestial devaient être ce qui nous met en colère, en Europe, en Grande Bretagne et aux Etats-Unis, au point de déclarer une guerre, c’est bien à l’Arabie Saoudite et à son régime monarchique moyenâgeux que nous devrions le faire.

Les droits des Chiliens sous Pinochet, du Guatémaltèque, de la femme nigérienne, du paysan sri-lankais, du moine birman n’ont jamais intéressé personne, en tout cas pas la majorité de toutes celles qui aujourd’hui se découvrent une allergie subite à l’injustice et à l’oppression qui seraient pratiquées en Iran.  En mettant de côté le caractère religieux qui est une diversion à la mode et bien vue des Etats-Unis, la tyrannie extrême déjà imposée par le régime iranien sous Mohammad Reza le Shah d’Iran, entre 1967 et 1979, n’a jamais dérangé les Etats-Unis [8], nos « leaders occidentaux », nos journalistes au point d’entraîner par des diatribes ou des articles partiaux les populations occidentales dans une guerre meurtrière de plus.

Avant 1991, avant que les Etats-Unis, n’aient besoin pour se doper d’envahir l’Irak [9], un pays pas trop coriace, mais pas trop petit non plus, qui dans nos populations se souciait vraiment du Kurde [10] ou du Chiite opprimés par Saddam Hussein ? Les actes du dictateur irakien ne sont devenus vraiment intolérables en Occident que lorsque les Etats-Unis l’ont décidé, leur complexe militaro-industriel ayant faim d’une bonne guerre, et leur gouvernement, besoin d’une bonne diversion.

C’est à nouveau le cas avec l’Iran aujourd’hui, dont le caractère religieux, pas plus que le caractère tyrannique, ne dérangeaient pas trop les gouvernements occidentaux avant que les Etats-Unis, et Israel, n’en décident autrement, poursuivant des objectifs bien différents que ceux auxquels nos journalistes et certains de nos politiciens voudraient nous faire croire.  Au vu de tous ces précédents, l’utilisation du prétexte de la tyrannie iranienne, symbolisée par un président que certains n’hésitent pas à qualifier d’Hitler iranien [11], pour cautionner une guerre de plus, est insupportable dans tous nos pays pour qui le génocide palestinien [12], le traitement des Noirs en Afrique du Sud, l’apartheid [13], la déportation des Roms, l’oppression des Haïtiens sous couvert d’« aide humanitaire » [14], sont systématiquement ignorés, minimisés, enjolivés, méprisés par la majorité de nos journalistes et hommes politiques.

Chefs de parti d’opposition arrêtés, grèves réprimées, subventions aux journaux en fonction de leur loyauté au régime, prisonniers politiques, condamnation à la lapidation [15]… En Iran, chaque infraction supposée aux droits de l’homme subit une analyse journalistique pointue. Les « reporters » occidentaux étudient et dissèquent la tyrannie iranienne, usant de formules partiales et orientées, mais s’abstiennent du même zèle professionnel sur Abou Graib en Irak occupé [16], sur Guantanamo Bay [17], sur le traitement des dissidents politiques en Israel [18], sur les prisons secrètes dans le monde, donjons sordides où la CIA sous-traite la torture de ses suspects de terrorisme [19].

Le nom donné aux opposants aux Etats-Unis, mais aussi à tous les manifestants contre les multinationales ou contre le système capitaliste qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres, est terroriste.

Dans la prison de Guantanamo se trouvent 800 « terroristes » [20]. Trois ont été poursuivis et condamnés. Le pourcentage de détenus qui n’auraient pas commis d’actes hostiles contre les Etats-Unis ou leurs alliés de la coalition est de 55%. 40% des détenus sont reconnus, même par leurs tortionnaires, comme n’ayant aucun lien avec

Al Quaïda.

Tous les détenus sont enfermés dans des cellules individuelles sans fenêtres pendant 22 heures par jour, selon Amnesty International. Les détenus y subissent régulièrement des « techniques renforcées d’interrogatoire » ou des « pressions psychologiques intensives » : c’est l’expression, en Occident, pour torture [21]. Quand il s’agit de l’Iran, surtout aujourd’hui, c’est bien ce dernier mot qui est utilisé et répété, mais pas à Guantanamo.

Par contre, toujours aux yeux des journaux occidentaux, il n’y a pas de « terroriste » en Iran, ni d’espion, ni même d’opposant farouche au régime, juste de malheureux blogueurs [22], des minorités écrasées, des dissidents politiques, des touristes randonneurs injustement emprisonnés (http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/8610945.stm), ou des réalisateurs censurés [23].

Pourtant, en Europe, avons-nous vu, sur des chaînes nationales, aux heures de grande écoute les films contestant la version officielle des Etats-Unis sur les attentats du 11 septembre 2001 ? Comme Zero, 911 Mysteries ou 911 Press for Truth [24] ?

Ces films existent, certains ayant été plébiscités sur de nombreux sites web hébergeant des vidéos [25]. Ici, les autorités laissent réaliser des films mais les dénigrent, les privent de publicité et de financement adéquat, les excluent « subtilement » des filières médiatiques officielles, « grand public », alors que dans une véritable démocratie ces films et reportages devraient bénéficier d’un support et d’une publicité identiques à ceux qui sont flatteurs envers le Pouvoir. La censure en Occident, si elle est plus hypocrite qu’en Iran, est tout aussi efficace et inadmissible.

Pour nos « journalistes », tous les manifestants, même violents, qui s’opposent au régime d’Ahmadinejad sont des « dissidents injustement et brutalement réprimés » tandis qu’en Occident, il n’y a pas, et ne peut y avoir, de comité anti-guerre, ces derniers étant obligatoirement des groupes de soutien aux terroristes et donc des traîtres antipatriotiques [26].

Je pourrais continuer ainsi infiniment tellement l’hypocrisie de l’Occident pour justifier ses propres actions et pouvoir quand même faire la morale à Ahmadinejad, après Saddam et Slobodan [27], n’a aucune limite.

« En Grande-Bretagne, début 2006, Amnesty International juge « accablant » le bilan du gouvernement en matière de droits de l’homme : étrangers détenus plusieurs années sans jugement, mise en résidences surveillée de suspects sans recours aux tribunaux, déportation de suspects vers des pays recourant à la torture… » [28].

Peu auparavant, le Premier ministre Blair, future « Médaille de la Liberté », voulait étendre la garde à vue de 14 à…90 jours [29]. Les droits de l’homme, la défense des opprimés, la dignité de la femme, s’ils sont des prétextes abstraits mobilisateurs utilisés par  nos gouvernements occidentaux, au travers de nos journaux partiaux, sont très éloignés de leurs motivations réelles et concrètes.

La nucléarisation de l’Iran devrait finir d’emporter notre adhésion aveugle à ce projet de guerre sinistre. Pourquoi ? Cette nucléarisation, en tout cas ses visées militaires, est loin d’être prouvée [30].

Plus de 10.000 ogives nucléaires sont déployées dans le monde et 90% d’entre elles sont détenues par les Etats-Unis et la Russie [31], que vont changer quelques têtes nucléaires iraniennes ?

Israel, qui en 1967 a attaqué le USS Liberty [32], un navire militaire US, tuant 34 soldats étatsuniens, et qui, plus récemment, s’en est pris dans les eaux internationales à des bateaux de la Flottille de la Liberté, assassinant des civils non armés, dont des Turcs, a un armement nucléaire « clandestin » [33], non déclaré, non détaillé, et nous devrions avoir peur de l’Iran, au cas où il voudrait disposer, lui aussi, d’armes de dissuasion, dans une région particulièrement dominée par Israel ?

En quoi la nucléarisation de l’Iran, même à visée militaire ce qui reste à prouver, nous menace-t-elle nous, citoyens états-uniens, européens, canadiens, australiens ?

Est-ce vraiment ce combat-là, aujourd’hui, que nous devons mener ?

Est-ce vraiment à cela, combattre Ahmadinejad et son régime, que nos gouvernements doivent consacrer notre énergie politique, journalistique, militaire et surtout financière ? Notre argent, nos ressources, nos enfants ?

Si cette guerre, comme celles d’Irak et d’Afghanistan le sont déjà, sera une nouvelle aubaine pour le complexe militaro-industriel occidental, et pour les entreprises de reconstruction [34] de la coalition, elle ne profitera à aucun citoyen étatsunien, européen, australien, canadien, déjà durement éprouvé par une crise des banques qui ont pris de l’argent public pour se remettre à flots, ne cessant pas pour autant leurs pratiques des bonus [35].

Poursuivre les guerres de l’Occident, c’est gaspiller des milliards de dollars, ou d’euros, et les détourner d’un usage social et civique, les seuls réellement bénéfiques pour les populations occidentales dans le collimateur du FMI [36]. C’est créer des millions de déportés, de réfugiés et de miséreux qui déstabiliseront des pays voisins stables jusque-là, donnant naissance à de nouveaux foyers terroristes en puissance. C’est provoquer des centaines de milliers de blessés, et de morts parmi des civils. Des destructions à perte de vue. C’est accepter d’envoyer de nouvelles recrues occidentales vers la mort et le meurtre, promis à d’énormes souffrances physiques et psychologiques, le taux de suicide parmi les forces d’occupation en Irak et en Afghanistan atteignant des taux alarmants [37]. Voulons-nous tous cela ? Laisserons-nous faire nos gouvernements ? Combien de temps continuerons-nous à lire et croire nos journalistes ?

Ces mêmes gouvernements qui nous entraînent vers cette guerre, la main sur le cœur, ces mêmes journaux qui nous encouragent à haïr et juger le président iranien, sont ceux qui nous préparent également à un ouragan d’austérité, sans égratigner dans leur programme les paradis fiscaux, sans prévoir une réglementation indispensable des sociétés de clearing (Clearstream, Euroclear), sans revenir sur la cause véritable de nos ennuis : le capitalisme débridé, les spéculateurs et la toute puissance des corporations sans foi ni loi (comme BP !)[38].

Dans un article du New York Times du 3 janvier 2010, six millions d’Etatsuniens, soit une personne sur 50,  ne vivent qu’avec un revenu de 100 à 200 dollars par mois en coupons alimentaires [39]. Depuis juin 2010, on estime à plus de 41 millions le nombre d’Etasuniens qui se nourrissent au moyen de bons alimentaires.

Concernant la pauvreté par habitant, les Etats-Unis occupent désormais le troisième rang des pays « développés » [Associated Press, 2009]. Près de 51 millions d’Etasuniens n’ont plus d’assurance santé. Certains Etats, au bord de la faillite, ne peuvent assurer le paiement des allocations de chômage [40]. A New York, le troisième état le plus riche des USA, le nombre de SDF a explosé, passant à 39 256 en janvier 2010 [41] dont plus de 16 000 enfants [42]. Il y a 1,5 millions d’enfants SDF aux USA [43]. La faim menace plus de 3,5 millions d’enfants de moins de cinq ans dans tout le pays [44].

La Grande Bretagne se prépare à subir les pires coupes dans les dépenses publiques depuis la deuxième guerre mondiale [45]. Sous la pression du FMI et des agences de notation, tous les pays européens se préparent à abaisser les salaires, augmenter les impôts et les taxes, reculer l’âge de la retraite, supprimer ou réduire fortement tous les acquis sociaux des dernières décennies [46].

Par ailleurs, les dix plus grandes sociétés d’armement  du monde proviennent soit des Etats-Unis (Boeing, Lockheed Martin, Northrop Grumman, General Dynamics, Raytheon, L-3 Communications), de France (Thales), du Royaume-Uni (Baesystems), d’Europe de l’Ouest (EADS) ou d’Italie (Finmeccanica) [47]. Le budget militaire des Etats-Unis, de 680 milliards de dollars en 2010 [48], représente à lui seul 41,5 % de l’ensemble des dépenses militaires de la planète [49]. Le prix Nobel d’économie 2001 Joseph Stiglitz a chiffré le coût de la guerre en Irak à 3 mille milliards de dollars [50] !

Nous n’avons plus besoin de délégués occidentaux lâches, hypocrites et fuyant des questions [51] que les familles de victimes du 11 septembre elles-mêmes ont posées à leur gouvernement.

Nous n’avons plus besoin de journalistes qui manient le mensonge, l’omission et ne jouent plus leur rôle de contre-pouvoir et d’information équitable.

Nous n’avons plus besoin de politiciens peureux, arrogants et soumis aux grandes firmes internationales, qu’elles soient militaires, pharmaceutiques, alimentaires ou biotechnologiques.

Nous devons refuser les guerres actuelles, d’Afghanistan et d’Irak, ainsi que les interventions militaires au Pakistan, au Yémen, en Amérique du Sud, en Afrique…et manifester notre refus bruyamment et collectivement. La guerre d’Iran que semblent vouloir les Etats-Unis et Israel n’enrichira que les entreprises et les actionnaires, milliardaires, déjà rendus immensément riches par les guerres livrées par les Etats-Unis et leurs alliés dans cette région. Elle siphonnera l’énergie et détruira les biens des peuples occidentaux déjà laminés, déviant leur juste colère de leurs gouvernements hypocrites vers un ennemi imaginaire et lointain.

Pourquoi tous les citoyens d’Europe, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Australie, du Canada devraient-ils l’accepter ? Al-Qaïda, Ben Laden, Ahmadinejad, le virus H1N1, après Saddam, Slobodan, le virus H5N1…Les professionnels de la diversion vous dupent sans cesse.

N’en avez-vous pas assez ?

Sources

[1] Les Etats-Unis préparent la guerre d’Iran

http://jssnews.com/2010/02/01/les-etats-unis-preparent-la-guerre-diran/  

[2] L’adversaire http://www.monde-diplomatique.fr/2001/10/RAMONET/15658  

[3] http://fr.wikipedia.org/wiki/Responsabilit%C3%A9_des_attentats_du_11_septembre_2001  

[4] Amnesty International 2008, http://www.amnesty.org/en/library/asset/ACT50/001/2008/en/b43a1e5b-ffea-11dc-b092-bdb020617d3d/act500012008eng.pdf  

[5] En Arabie saoudite un condamné a été décapité et crucifié

http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/saudi-arabian-man-beheaded-and-crucified-20091208

[6] Teresa Lewis, déficiente mentale, exécutée aux Etats-Unis

http://www.lalibre.be/actu/international/article/611890/teresa-lewis-deficiente-mentale-executee-aux-etats-unis.html  

[7] The Triumph of Evil, Prof John Kozy

http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=20876

[8] Les Iraniens, en tant que chiites, ont connu quinze siècles de vexations de la part des arabes sunnites puis des turcs (également sunnites). Puis ils ont subi la colonisation britannique avant d’être, en tant que musulmans, directement opprimés par la dictature laïque du Shah, elle-même ouvertement soutenue par un gouvernement américain qui est intervenu directement à plusieurs reprises dans la vie politique du pays.

[9] La guerre du Golfe, une maladie mentale, par Lloyd deMause http://www.regardconscient.net/archives/0211fgolfe.html  

Lloyd deMause est psycho-historien et directeur de l’Institute For Psychohistory de New York. Cet article, inédit en français, est le second chapitre du livre de Lloyd deMause, « The Emotional Life of Nations », éd. Karnac Books, 2002, 450 pages.

[10] Quand « notre » ami Saddam gazait ses Kurdes http://www.monde-diplomatique.fr/1998/03/NEZAN/10174  

[11] « L’Hitler Iranien », Amir Jahanchahi, financier international né en 1960 à Téhéran.

[12] Plus de 70% des Gazaouis souffrent de malnutrition…, par Nadia Agsous

 http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13569  

[13] http://spartacist.org/francais/lebol/192/afrique.html  

Plus d’un million d’ouvriers agricoles (noirs) ont été chassés des fermes dans la plus totale impunité depuis l’avènement de l’Afrique du Sud capitaliste de néo-apartheid en 1994.

Parmi les atrocités infligées aux ouvriers agricoles, on peut citer : se faire tirer dessus parce qu’on a été « confondu » avec des chiens, des babouins ou des phacochères, être traîné derrière un 4×4 sur une route goudronnée jusqu’à l’arrachement de morceaux de chair, être jeté vivant dans une fosse aux lions ; la liste est sans fin…

[14] Le renversement d’Aristide en Haïti : un coup « Made in USA »,

http://www.wsws.org/francais/News/2004/mars04/010304_PutchHaiti.shtml  

L’humanitaire au service du capital, le cas de Haïti.

http://www.legrandsoir.info/L-humanitaire-au-service-du-capital-le-cas-de-Haiti.html  

[15] http://www.iranfocus.com/fr/index.php

[16] http://www.amnesty.org/en/library/asset/MDE14/001/2006/en/b41614fc-d46e-11dd-8743-d305bea2b2c7/mde140012006fr.html  

[17] Canada : Bâillonnés pour avoir dit la vérité sur Guantanamo (The Independent)

http://www.legrandsoir.info/Canada-Baillonnes-pour-avoir-dit-la-verite-sur-Guantanamo-The-Independent.html  

[18] http://socio13.wordpress.com/2010/07/12/deux-poids-deux-mesures-mediatiques-israel-et-cuba/  

[19] « Kidnappés par la CIA, les charters de la torture », Trevor Paglen et A.C. Thompson, Editions Saint-Simon, 2007.

[20] « Mondialisation, les faits qui dérangent », Editions Fiell, 2010, PP 100-101.

Amnesty International, 2008, http://www.amnesty.org.au/images/uploads/hrs/facts_and_figures.pdf  

[21] « Comment les riches détruisent la planète », Hervé Kempf, éditions du Seuil, Points-Essais, p. 97.

[22] Un blogueur iranien risque la mort pour trahison

[23] L’Iran stoppe le tournage d’un film d’un réalisateur soutenant des opposants

[24] 9/11: Press for Truth – sous-titré français

http://video.google.com/videoplay?docid=-5060144744577701588#  

ZERO: An Investigation into 9/11 http://zero911movie.com/site/  

http://11-septembre.com/video/ZERO/dossierpresse_zero_france.pdf  

[25] Le film “Loose Change” a été la vidéo la plus regardée sur Google Video en 2006.

« Loose Change Final Cut », http://xiberia.info/blog/index.php/2010/09/11/76-loose-change-final-cut  

[26]  Le harcèlement du FBI contre les militants de la solidarité http://www.legrandsoir.info/Le-harcelement-du-FBI-contre-les-militants-de-la-solidarite-Al-Jazeera.html

[27] Saddam Hussein, Slobodan Milosevic, dirigeants respectifs d’Irak et de Serbie, tous deux diabolisés par les Occidentaux après avoir été de précieux alliés dans leurs régions.

[28] Op.cit., Hervé Kempf, p.98.

[29] Ibid.

[30] « L’Iran pourrait acquérir la capacité de fabriquer une arme atomique dans deux à cinq ans, mais il reste beaucoup de temps pour régler la question (…) Les inquiétudes existent, mais il ne faut pas les grossir… On a amplement le temps de discuter avec (l’Iran) et de dissiper ces craintes, pour aller vers plus de discussions plutôt que d’isolement.

Mohammed El-Baredei (directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique).

[31] SIPRI Yearbook 2009: Armaments, Disarmament and International Security, juin 2009.

http://www.sipri.org/yearbook/2009/files/SIPRIYB09summary.pdf  

[32] http://fr.wikipedia.org/wiki/Incident_du_USS_Liberty

[33] http://www.dissident-media.org/infonucleaire/news_netanyahu.html

[34] Le juteux marché de la reconstruction de l’Irak est totalement entre les mains de sociétés américaines et parmi elles les deux multinationales Halliburton (ingénierie pétrolière) et Bechtel (BTP)…  http://www.northstarcompass.org/french/nscfr23/profit.htm  

[35] La banque allemande HRE défend les 25 millions d’euros de bonus versés à des cadres

 http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/la-banque-allemande-hre-defend-les-25-millions-d-euros-de-bonus-verses-a-des-cadres-19-09-2010-1074393.php  

[36] Le FMI attaque l’Europe,  http://www.internationalnews.fr/article-le-fmi-attaque-l-europe-52161779.htm  

[37] http://www.dailymotion.com/video/xazlvx_le-taux-de-suicide-dans-l-armee-ame_news  

Taux de suicide en augmentation constante dans l’armée http://www.rfi.fr/actufr/articles/115/article_82593.asp  

[38] Le palmarès de l’austérité en Europe http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/le-palmares-de-l-austerite-en-europe_232222.html  

[39] États-Unis: Six millions de personnes n’ont que les coupons alimentaires pour seul revenu, par Jerry White, http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=16930  

[40] USA : Au bord de la faillite, certains états ne peuvent assurer le paiement des allocations chômage, par Gregor Seither, http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14620  

[41] http://gillesbonafi.skyrock.com/2886448330-L-explosion-des-SDF-aux-USA.html  

Crise systémique : les USA au bord du gouffre, par Gilles Bonafi

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=19946  

[42] http://www.nyc.gov/html/dhs/downloads/pdf/dailyreport.pdf

[43] Selon le Dr. Ellen Bassuk présidente du National Center on Family Homelessness,

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=13554e

[44] http://feedingamerica.org/newsroom/press-release-archive/child-food-insecurity.aspx

One in Six Young Children Live at Risk of Hunger in 26 U.S. States According to New Feeding America Report

More Than 3.5 Million Children Under the Age of Five Are Food Insecur

[45] Grande Bretagne : les coupes dans les dépenses publiques les pires depuis la deuxième Guerre mondiale, par Chris Talbot http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=20025  

[46] Ouragan d’austérité sur l’Europe, 6 juillet 2010 par Jérôme Duval, Damien Millet, Sophie Perchellet, http://www.cadtm.org/Ouragan-d-austerite-sur-l-Europe

[47] Op.cit, SIPRI Yearbook 2009.

Mondialisation : les faits qui dérangent, op.cit., pp. 120-121.

[48] AFP: Le Congrès américain débloque 680 milliards pour l’armée

http://www.reopen911.info/News/2009/12/23/afp-le-congres-americain-debloque-680-milliards-pour-larmee/  

[49] Op.cit, Mondialisation : les faits qui dérangent, p.120.

[50] Stiglitz : Irak, la guerre à 3 000 milliards  http://www.contreinfo.info/article.php3?id_article=1820  

[51] http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/03/97001-20100503FILWWW00689-onu-boycott-du-discours-d-ahmadinejad.php


Articles Par : Pascal Sacré

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca