L’Occident averti contre l’agitation anti-iranienne

L’Occident averti contre l’agitation anti-iranienne

Le Premier ministre chinois Hong Le

Les gouvernements chinois et russe ont appelé les pays occidentaux à montrer une retenue en ce qui concerne l’Iran, les mettant en garde contre une escalade des tensions avec la pays.

“Nous espérons que les pays impliqués vont demeurer calmes, rationnels et avoir la retenue nécessaire pour éviter toute réaction émotionnelle, qui pourrait agraver la situation”, a dit le porte-parole du ministre des affaires étrangères chinois Mr Hong Fei dans une conférence de presse à Pékin Jeudi et cité par l’agence Xinhua.

Les remarques sont venues après que le secrétaire du ministère des affaires étrangères britannique eut ordonné la fermeture de l’ambassade d’Iran à Londres suite à la manifestation de Mardi mise en scène par des étudiants iraniens devant l’ambassade britannique à Téhéran.

La manifestation étudiante suivît le vote d’une loi par le parlement iranien (Majlis) qui vise à réduire les liens avec le Royaume-Uni et en protestation contre les politiques britanniques hostiles à la république islamique d’Iran.

Jeudi, et en apparente réaction contre la manifestation, les ministres européens des affaires étrangères ont imposé des sanctions contre plus de 180 personnes et compagnies iraniennes, mais ont échoué dans leur entreprise d’imposer un embargo contre le secteur pétrolier du pays. Les ministres ont néanmoins stipulé qu’ils continueraient à travailler au développement d’autres mesures restrictives, qui affecteront directement l’industrie pétrolière de l’Iran.

Hong a ajouté que la Chine “a pris bonne note” des réponses aggressives vis à vis des manifestations étudiantes.

La Russie a également mis en garde les pays occidentaux contre la tentation de rendre leurs relations avec l’Iran plus amères qu’elles ne le sont.

“Nous dénonçons catégoriquement l’escalade des tensions et de la confrontation sur des sujets liés à l’Iran. Nous pensons que ceci… ne peut mener qu’à de sévères conséquences”, a dit le porte-parole du ministère des affaires étrangères russe Alexander Lukashevich Jeudi.

“La montée des tensions dans les relations avec l’Iran bloque essentiellement le renouvellement des pourparlers” entre l’Iran et les cinq membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU, la Grande-Bretagne, La Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis, plus l’Allemagne (P5+1) au sujet du programme nucléaire de l’Iran, a ajouté Lukashevich.

Le 21 Novembre, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada ont imposé des sanctions unilatérales sur les secteurs iraniens de l’énergie et de la finance après qu’un rapport du 8 Novembre de l’IAEA sur le programme nucléaire iranien ait stipulé une soi-disant diversion des activités nucléaires de la république islamique.

Le rapport a été rejeté par Téhéran comme étant “biaisé, non professionnel et préparé avec une motivation politique sous-jacente, sous la pression politique essentiellement des Etats-Unis.”

Les Etats-Unis, Israël et quelques uns de leurs alliés accusent l’Iran de poursuivre des objectifs militaires avec son programme nucléaire et ont utilisé ce prétexte afin de pousser à l’imposition de sanctions sur Téhéran ainsi que pour appeler au lancement d’une attaque militaire sur le pays.

L’Iran, quoi qu’il en soit, réfute les allégations comme étant “sans fondement” et maintient qu’en tant que signataire du traité de non-prolifération nucléaire ainsi que comme membre de l’AIEA, elle a tous les droits d’acquérir et de développer la technologie nucléaire à des fins pacifiques.

L’agence a procédé à de nombreuses inspections des facilités nucléaires iraniennes, mais n’a jamais trouvé de preuve de la déviation du programme nucléaire civil iranien.

Article original en anglais : http://www.presstv.ir/detail/213296.html

Traduction : Résistance 71

Articles Par : Press TV

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca