La guerre contre le terrorisme est-elle une fraude ?

La guerre contre le terrorisme est-elle une fraude ?

Dans la dernière décennie, Washington a tué, estropié, forcé à l’exode et créé des veuves et des orphelins par millions dans six pays musulmans différents et tout cela au nom de “la guerre contre le terrorisme”. Les attaques de Washington contre ces pays constituent une pure agression et impactent principalement les populations civiles et les infrastructures de ces pays, ce qui constituent donc, des crimes de guerre d’après la loi internationale. Des nazis ont été exécutés précisément pour ce que fait Washington aujourd’hui.

De plus, ces guerres et attaques militaires ont coûté aux contribuable américains 4 000 milliards de dollars entre ce qui a déjà été payé et les futurs coûts cumulés, ceci constitue un tiers de la dette publique accumulée ! Résultant dans une crise du déficit budgétaire qui menace directement la sécurité sociale, la valeur du dollar et son rôle comme monnaie de réserve mondiale, tout en enrichissant bien au delà de tout ce qui a déjà été vu dans l’histoire, le complexe militaro-industriel et de la sécurité ainsi que ses promoteurs.

Peut-être que le coût le plus élevé de cette “guerre contre le terrorisme” de Washington a été payé par la constitution et les libertés civiles. Tout citoyen américain que le gouvernement accuse se retrouve sans aucun droit et sans droit constitutionnel. Le régime Bush-Cheney-Obama a chamboulé le plus grand succès de l’humanité, celui de rendre le gouvernement responsable devant la loi.

Si nous regardons autour de nous pour la terreur de laquelle l’état policier et une décennie de guerre sont censés nous protéger, cette terreur est très difficile à trouver. A part pour les attentats du 11 Septembre, en assumant que nous acceptions l’explication conspirationiste officielle du gouvernement, il n’y a plus eu d’attaques terroristes sur le sol états-unien. En fait, comme la chaîne de télévision RT l’a démontré le 23 Août dernier, un programme de recherche de l’université de Californie a découvert que les “complots terroristes” domestiques, gonflés au delà du raisonnable par les médias, avaient été ourdis par des agents du FBI. http://rt.com/usa/news/fbi-terror-report-plot-365-899/

Il y a maintenant 15 000 agents du FBI travaillant sous couvert, dix fois le nombre de ce qu’il y en avait lors de la guerre du Vietnam, lorsque les manifestants étaient suspectés de sympathie communiste. Comme il n’y a pas de complot terroriste à déjouer pour cette fantastique force qui travaille clandestinement, le FBI justifie son budget, ses alertes à la terreur et ses enquêtes invasives sur les citoyens américains en fomentant “des complots terroristes” et en trouvant quelques individus mentalement dérangés à coincer. Par exemple, le complot à la bombe de Washington D.C, le complot du métro de New York, le complot pour faire sauter la tour Sears de Chicago, tous furent des créations organisées et gérées par des agents du FBI.

RT rapporte que seulement trois complots ont pu peut-être ourdis indépendamment du FBI, mais comme aucun ne fonctionna, ils ne sont vraisemblablement pas l’œuvre d’une organisation terroriste professionnelle comme Al Qaïda est supposée être. La voiture piégée de Time Square n’a pas explosé et apparement ne pouvait pas exploser.

La dernière figure de style du FBI a piégé un bostonien, Rezwan Ferdaus, qui est accusé d’avoir voulu attaquer le pentagone et le capitole avec des modèles réduits d’avions bourrés d’explosif C4. La procureur générale Carmen Ortiz a rassuré les Américains en leur disant qu’ils ne furent jamais en danger car les agents du FBI étaient en contrôle du complot.

 http://www.usatoday.com/news/washington/story/2011-09-28/DC-terrorist-plot-drone/50593792/1

Le complot Ferdau-FBI pour faire sauter le pentagone et le capitole avec des modèles réduits d’avions a produit une inculpation sur le chef qu’il “avait donné un soutien matériel à une organisation terroriste” et comploté pour détruire des bâtiments fédéraux, un chef d’accusation sérieux qui implique une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour chaque building ciblé.

Quelle organisation terroriste Ferdau a t’il servi? Certainement pas Al Qaïda, qui a soi-disant bluffé toutes les 16 agences de renseignement américaines, tous les services de renseignement alliés de l’OTAN et d’Israël, le NORAD, le NSC, le contrôle aérien, Dick Cheney, et quatre fois les sécurités des aéroports en une heure de la même matinée. Une organisation terroriste de cette haute capacité ne s’impliquerait sûrement pas dans un complot aussi pathétique que de faire sauter le pentagone avec une maquette d’avion.

En tant que citoyen américain qui a servi l’état pendant de nombreuses années et qui a toujours respecté et défendu la constitution, un devoir patriotique, j’ose espérer que cette question a déjà traversé l’esprit des lecteurs, à savoir pourquoi sommes-nous tenus de croire un instant qu’un tout petit avion modèle réduit pourrait faire sauter le pentagone là où un avion de ligne Boeing 757 chargé de kérosen ne fut pas capable de faire le boulot, n’y faisant de fait qu’un petit trou certainement pas assez grand pour y faire passer un avion de ligne.

Quand j’observe la naïveté de mes concitoyens quant aux “complots terroristes” absurdes que le gouvernment fabrique, cela me fait réaliser que la peur est la plus formidable des armes à la disposition de tout gouvernment pour faire avancer un agenda non déclaré. Si Ferdaus va au tribunal, il n’y a aucun doute qu’un jury le condamnera pour complot à faire sauter le pentagone et le capitole avec des modèles réduits d’avions. Il sera très sûrement torturé ou forcé pour une négotiation de plaidoirie.

Apparemment, la plupart des Américains sont tellement gouvernés par la peur qu’ils n’éprouvent aucun remord à ce que “leur” gouvernement assassine et force à l’émigration des millions de gens innocents. Dans l’esprit des Américains, un milliard “d’enturbannés” ont été réduits à leurs yeux à l’état de terroristes et méritent d’être exterminés. Les Etats-Unis sont sur la voie d’un holocauste qui fera passer la terreur connue par les juifs sous le national-socialisme, comme un simple précurseur.

Pensez à ceci: n’êtes-vous pas étonnés qu’après une décennie (deux fois et demies la longueur de la seconde guerre mondiale) de massacres de musulmans et de destruction de familles et de leur futur dans six pays différents, il n’y ait pas eu de véritable attaque terroriste ici aux Etats-Unis ?

Pensez une minute seulement au comment il serait facile de perpétrer des actes terroristes aux Etats-Unis s’il y avait des terroristes sur notre sol. Un terroriste d’Al Qaïda, une organisation qui a soi-disant perpétrée le 11 Septembre, la plus humiliante défaite jamais essuyée par une puissance occidentale, “la seule super-puissance mondiale” même, penserait-il encore à détourner un avion face à la sécurité en place, ou en faire sauter un ?

Certainement pas, surtout lorsqu’il y a tellement de cibles plus faciles. Si l’Amérique était vraiment “infiltrée par la menace terroriste”, un terroriste irait tranquillement à une heure de pointe dans un aéroport dans la foule qui attend pour passer la “sécurité” et ferait sauter sa bombe. Cela tuerait bien plus de personnes que de faire sauter un avion et cela rendrait évident le fait que la “sécurité des aéroports” ne donne pas plus de sécurité.

Ce serait un véritable jeu d’enfant pour des terroristes que de faire sauter des centrales électriques relais puisqu’il n’y a personne dedans, juste un grillage de périmètre pour les garder. Ce serait facile de faire sauter des centres commerciaux. Il serait facile de déverser des boîtes de clous dans des rues encombrées et les autoroutes au moment des heures de pointe et ainsi de paralyser les artères de circulation principales pendant des jours. Avant chers lecteurs que vous ne m’accusiez de donner des idées aux terroristes, ne croyez-vous pas que ce genre d’idées soient déjà passées par la tête des terrorisres capables de faire le 11 Septembre ?

Mais rien ne se passe. Alors le FBI arrête un type pour avoir planifié de faire sauter l’Amérique avec des modèles réduits d’avions. C’est très déprimant de constater combien d’Américains vont croire cela.

Considérez également le fait que les néo-conservateurs américains qui ont orchestrés la “guerre contre la terreur”, n’ont aucune protection. Que la protection des services secrets sur Bush et Cheney est minimale. Si l’Amérique était réellement sous la menace terroriste, spécifiquement sous celle de ceux qui ont perpétrés le 11 Septembre, tous les néo-conservateurs, incluant Bush et Cheney pourraient être assassinés en une heure par un beau matin ou une belle soirée.

Le simple fait que les néoconservateurs tels Paul Wolfowitz, Donald Rumsfeld, Condi Rice, Richard Perle, Douglas Feith, John Bolton, William Kristol, Libby, Addington etc, vivent tous sans protection et sans aucune crainte est la preuve même que l’Amérique ne fait face à aucune menace terroriste.

Pensez maintenant aux affaires des complots à la chaussure piégée, celui de la bouteille de shampoing et celui du slip explosif. Les experts, autres que ceux prostitués payés par le gouvernement, disent que tous ces “complots” sont des non-sens total. “les “chaussure et slip explosifs” étaient de la poudre de feux d’artifices colorés qui n’aurait pas fait sauter une boîte de conserve. La bombe liquide, qui devait être mélangée dans les toilettes d’un avion, a été réfutée par les experts comme étant purement fantaisiste.

Quel est le but de tous ces faux-complots ? Rappelons-nous que tous les rapports confirment que le “terroriste au slip explosif” a été amené à l’avion par un officiel, malgré le fait que ce “terroriste” n’avait pas de passeport. Aucune enquête n’a jamais été effectuée par le FBI ou la CIA, ou par quiconque pour savoir pourquoi quelqu’un qui n’a pas de passeport a été admis sur un vol international.

Le but de ces complots arrangés est d’augmenter le niveau de la peur et de créer une opportinité pour l’ancien Tsar de la sécurité intérieure Michael Chertoff de faire une fortune en vendant ses scanners-pornographes à l’agence de sécurité des aéroports (TSA).

Le résultat de tous ces “complots terroristes” gonflés par les médias est que tous les citoyens américians, même ceux avec de hautes fonctions d’état, ne peuvent plus monter dans un avion sans enlever leurs chaussures, leur veste, leur ceinture, se soumettre à des scanners-pornographiques ou être sexuellement molestés dans la procédure de palpation de sécurité. Rien n’est plus évident que le fait que la “sécurité des aéroports” est incapabe de reconnaître un terroriste musulman d’un patriote américain fanatique, d’un sénateur, d’un général des Marines ou d’un agent de la CIA.

Si un passager avait besoin pour des raisons de santé ou autre de quantités plus importantes de liquides et de crèmes au delà de la limite imposée par le TSA sur la quantité de dentifrice, de shampoing, de nourriture ou de médicaments qu’un passager puisse embarquer à bord, celui ou celle-ci devrait obtenir une autorisation spéciale de la dite TSA, autorisation rarement agréée. Un des grands moments de l’Amérique fut ce cas documenté sur YouTube d’une femme mourante dans un fauteuil roulant, qui avait besoin d’une nourriture spéciale et qui a vu sa nourriture être jettée à la poubelle par la gestapo / TSA malgré une autorisation écrite de la même TSA, sa fille arrêtée pour protestations et la femme mourante laissée seule dans son fauteuil dans l’aéroport.

Ceci est Amerika aujourd’hui. (NdT: écrit avec cette ortographe dans le texte original, montrant la volonté de l’auteur de dresser un parallèle entre les Etats-Unis d’aujourd’hui et l’Allemagne nazie) Les attaques sur des citoyens innocents sont justifiées par les décérébrés de l’extrême droite comme étant “des mesures chargées de nous protéger contre le terrorisme”, d’une “menace” qui de toute évidence n’existe pas.

Aucun Américain n’est en sécurité aujourd’hui. Je suis un ancient membre du comité de la défense du parlement. J’ai eu une classification secret défense alors que j’avais accès à des informations relevant de tous les programmes d’armements des Etats-Unis. En tant qu’économiste en chef du comité du budget du parlement, j’avais des informations concernant les budgets de l’armée américaine et de la sécurité. Comme secrétaire d’état au ministère des finances, je recevais chaque matin le briefing de la CIA que recevait aussi le président ainsi qu’une foule d’informations concernant la sécurité de la nation.

Quand j’ai quitté le ministère des finances, le président Reagan m’a nommé comme membre d’un comité super secret qui était chargé d’enquêter sur l’évaluation que faisait la CIA sur les capacités de l’URSS. Ensuite je fus consultant au Pentagone. J’ai obtenu toute sorte de classifications.

Malgré mon passé et mes classifications de haut niveau passées au sein du gouvernement et la confiance portée en ma personne par la confirmation sénatoriale d’une nommination par le président, la police de l’air ne peut pas me distinguer d’un terroriste.

Si j’avais une passion pour les modèles reduits d’avions ou si je participais à des manifestations anti-guerre, je serai sans nul doute également arrêté.

Après mes services publiques dans le dernier quart du XXème siècle, j’ai expérimenté dans la première décennie du XXIème siècle toutes les réussites de l’Amérique, bien que leurs traces aient été effacées. A leur place s’est dressé le désir monstrueux d’hégémonie et de la richesse hyper-concentrée. La plupart de mes amis et les citoyens que je connais sont en général incapables de voir et reconnaitre la transformation de l’Amérique en un état policier va t’en guerre qui a le pire ratio de distribution de la richesse de tout le monde occidental.

Il est incroyable que beaucoup d’Américains, citoyens de la “seule super-puissance au monde”, pensent réellement qu’ils sont menacés par les musulmans, qui n’ont pas d’unité, pas de marine, pas d’aviation, pas de forces nucléaires, pas de missiles capables de traverser les océans.

En fait, un grand pourcentage de ces “populations menaçantes”, spécialement la jeunesse, est amoureuse de la liberté sexuelle qui existe en Amérique. Même les dupes iraniens de la “révolution verte” orchestrée par la CIA ont oublié que Washington a déjà éjecté un de leur gouvernement démocratiquement élu dans les années 50. Malgré une longue décennie d’actions militaires abusives à leur encontre, beaucoup de musulmans regardent toujours l’Amérique comme leur salut. Leurs leaders sont simplement achetés avec de très grandes sommes d’argent.

Avec sa “menace terroriste” et Al Qaïda se dégonflant après le soi-disant assassinat de son leader, Ben Laden, qui fut laissé sans protection et désarmé par son “organisation terroriste internationale”, Washington a créé un nouvel homme de paille ou entité bouc-émissaire: les Haqqanis.

D’après John Glaser et des officiels anonymes de la CIA, le chef d’état major Mike Mullen a “exagéré” le cas contre le groupe insurgent des Haqqanis, quand il clama, afin de donner un motif à une invasion US du Pakistan, que les Haqqanis étaient un bras opérationnel des services secrets du gouvernement pakistanais, l’ISI. L’amiral Mullen se détache maintenant de son “exagération”, doux euphémisme pour un mensonge. Son capitaine aide de camp John Kirby a dit que “les accusations de Mullen visaient à influencer les pakistanais pour qu’ils interviennent contre les Haqqanis et leur réseau”. En d’autres termes, les Pakistanias devraient tuer encore plus de leurs propre citoyens afin d’en économiser la tâche à l’Amérique.

Si vous ne savez pas ce qu’est le réseau Haqqani, ne soyez pas surpris. Vous n’aviez jamais entendu non plus parler d’Al Qaïda avant le 11 Septembre 2001. Le gouvernement américain crée de toute pièce toute homme ou entité de paille nécessaires ainsi que les incidents corollaires afin de continuer plus avant l’agenda néo-conservateur d’hégémonie mondiale, de plus grands profits pour l’industrie de l’armement.

Pendant 10 ans, la population de la super-puissance américaine est restée assise, terrifiée par les mensonges racontés par le gouvernement. Pendant que les Américains étaient terrifiés par des “terroristes” qui n’existent pas, suçant leur pouce, des millions de gens dans six pays différents ont eu leur vie détruite. Aussi loin qu’il y ait de preuve, les Américains sont imperturbables et imperturbés par le nombre extravagant de meurtres d’autres personnes dans des pays qu’ils sont bien incapables de placer sur une carte.

Vraiment, l’Amérik est la lumière du monde, un exemple pour tous.

Article original en anglais : Is The War On Terror A Hoax?, publié le 30 septembre 2011.

Traduction : Résistance 71.

Ancien éditeur associé du Wall Street Journal et chroniqueur pour BusinessWeek, le Dr. Paul Craig Roberts a servi comme membre de comité au parlement et au sénat américain; il fut secrétaire d’état aux finances durant l’admnistration Reagan. Il fut un académique dans six universités. Récipiendaire de la médaille d’argent du trésor américain et officier de la légion d’honneur.Son dernier livre, “How the Economy Was Lost: The War of the Worlds” (Comment l’économie a été perdue : la guerre des mondes), détaille les raisons de la désintégration des Etats-Unis.


A propos :

Paul Craig Roberts, former Assistant Secretary of the US Treasury and Associate Editor of the Wall Street Journal, has held numerous university appointments. He is a frequent contributor to Global Research. Dr. Roberts can be reached at http://paulcraigroberts.org

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca