La Méditerranée nouvel eldorado pour le pétrole ?

Le pétrole en Méditerranée a de beaux jours devant lui, avec de nombreux projets de forages et constructions de plates-formes d’exploitation.

Les forages devraient se multiplier dans les prochaines années en Méditerranée, notamment sur la partie orientale. Actuellement, 232 installations parsèment cette mer dont un tiers concerne l’exploitation pétrolière. La Tunisie est le pays qui en concentre le plus avec 41 plates-formes. La catastrophe mexicaine de Deepwater Horizon du 20 avril 2010, qui a causé la mort de 11 personnes et provoqué l’écoulement de 4 millions de barils de brut dans l’Atlantique, a visiblement changé la donne. En effet, elle a mis un coup de projecteur sur ces projets qui seraient passés auparavant inaperçus.

Selon Le Figaro, les innovations en matière de forage permettent d’exploiter l’or noir dans les grandes profondeurs de la Méditerranée. Lucien Chabason, conseiller à l’IDDRI (Institut du Développement Durable et des Relations Internationales) explique au quotidien : “Alors que les industriels foraient dans une dizaine de mètres d’eau au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, les exploitations à plus de deux kilomètres de profondeur sont de plus en plus fréquentes”. De plus les cours actuels du brut favorisent de tels investissements très coûteux.

Cependant, certains élus des pays méditerranéens s’inquiètent des retombées écologiques et risques d’accidents graves. Les secteurs industriels et agricoles rejettent déjà régulièrement des produits chimiques et métaux lourds. Ainsi, le sénateur français Roland Courteau propose la création d’une agence de protection de l’environnement et du développement durable autour de la Méditerranée, en incluant les dispositions de la Convention de Barcelone qui vise à diminuer la pollution maritime.


Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca