La surprise d’Octobre: Israël et les Etats-Unis se préparent à frapper l’Iran

Iran cible

Les Etats-Unis et Israël sont déjà impliqués dans des pourparlers au sujet du comment ils pourraient très bientôt mener des frappes “chirurgicales” sur les sites nucléaires iraniens, a dit une source proche des négociations au magazine américain Foreign Policy.

Après des mois de pression de la part des autorités israéliennes pour que les Etats-Unis interviennent au sujet d’une rumeur concernant les Iraniens se procurant l’arme nucléaire, une source parlant sous le couvert de l’anonymat a dit à David Rothkopf de Foreign Policy (NdT: organe de presse du CFR américain), que les deux alliés étaient maintenant très proches de signer conjointement pour une attaque contre l’Iran.

Bien qu’un plan d’action n’ait pas été fermement défini, la source a dit que l’attaque viendrait sûrement du ciel et consisterait en des attaques de drones et de bombardiers pour seulement “quelques heures” au mieux, mais qui ne demanderait pas plus de “deux ou trois jours d’action”.

Bien que les Etats-Unis n’aient pas encore signé sur les frappes, rapporte la source, l’implication américaine serait absolument nécessaire afin d’éliminer efficacement les structures où les scienctifiques iraniens sont supposés tentés de se procurer l’arme nucléaire.

“Afin de pouvoir enterrer les site iraniens, comme par exemple le site d’enrichissement de Fordow, demandera des munitions démolisseuses de bunkers et ce sur une échelle qu’aucun avion israélien n’est capable de fournir”, écrit Rothkopf dans son article publié Lundi 8 Octobre. “La mission doit donc impliquer les Etats-Unis, soient agissant seuls ou de concert avec les Israéliens et d’autres.”

Israël déclare depuis longtemps que les officiels iraniens sont en train d’enrichir des matériaux nucléaires pour être utilisés dans des têtes nucléaires volatiles et ce malgré les déclarations de l’Iran que son programme nucléaire n’existe que pour des raisons pacifiques. Les hostilités entre Israël et son voisin ennemi n’ont fait que récemment empirer, faisant insister Netanyahu pour que les Etats-Unis “tracent une ligne rouge à ne pas dépasser” et demanda que les Etats-Unis adressent un ultmatum à l’Iran avant qu’il ne soit trop tard. Le mois dernier, le président Barack Obama a refusé d’entendre les alarmes israéliennes au sujet de l’escalade de la menace nucléaire, bien qu’il ait dit comprendre les préoccupations au sujet des dégâts que pourraient occasionner l’Iran s’il possédait l’arme nucléaire, mais qu’il continuerait de “bloquer tout le bruit” provenant du premier ministre israélien, qui insiste pour une intervention miilitaire américaine.

Parlant quelques jours plus tard devant l’assemblée générale de l’ONU, le président Obama y est apparu plus volontaire dans l’action si l’Iran est prouvé en faute et qu’il essaie de se procurer l’arme nucléaire, promettant “que les Etats-Unis feront ce qu’ils ont à faire pour empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire” et il a dit que toute tentative de l’Iran à se procurer une telle arme “menacerait de l’élimination Israël, la sécurité des états du Golfe, et la stabilité de l’économie globale” et n’est pas “un défi qui peut être contrôlé”. Suivant un rapport que RT a également publié la semaine dernière concernant un filmage classifié de sites iraniens qui aurait été donné au renseignement américain par un membre de l’entourage du président Ahmadinejad qui serait passé à l’occident, les Etats-Unis pourraient finalement être en mesure de céder à a pression israélienne et de frapper l’iran.

Si la rumeur du plan d’attaque est mise en action, la source dit que l’attaque doit ramener le programme nucléaire iranien “des années en arrière” et ce faisant, sans causer de victimes civiles. Le résultat final pourrait éventuellement être très bénéfique aux Etats-Unis, spécifiquement pour ses intérêts dans la région pour lesquels le pays a toujours eu des conflits d’intérêts. Si les Etats-Unis donnent la puissance de feu à cette attaque contre l’Iran, celle-ci aura un effet durable sur la région, plus particulièrement sur ses investissements régionaux. L’attaque dit la source, sera “un facteur transformateur, sauvant l’Irak, la Syrie, le Liban et réanimant le processus de paix en sécurisant le golfe persique et lancera un message sans équivoque à la Chine et à la Russie et assurera l’ascendance américaine sur la région pour les décennies à venir”. Si Israël attaquait l’Iran sans l’aide directe des Etats-Unis, ceux-ci ne seraient pas forcément en sécurité. Bien que le président Obama se soit fait l’avocat d’une résolution pacifique des disputes israélo-iraniennes, les officiels iraniens ont suggérés qu’ils n’auraient aucun problème à frapper les Etats-Unis si leurs alliés font le premier pas.

Le général Amir Ali Hajizadeh du corps des gardiens de la révolution a dit aux journalistes le mois dernier que son pays “sera définitivement en guerre avec les bases américaines de la région si une guerre venait à éclater” expliquant qu’ “il n’y aura pas de pays neutre dans la région et que pour nous ces bases sont équivalentes au territoire américain”.

Articles Par : RT

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca