Le choc pétrolier de 1973, clef de la stratégie U.S. en Libye

Mahdi Darius Nazemroaya publie sur le net un article sur les méthodes de la guerre humanitaire

Le choc pétrolier de 1973, clef de la stratégie U.S. en Libye

 

Le choc pétrolier de 1973, clef de la stratégie U.S., en Libye, par Pierre Dortiguier  IRIB- Le journaliste irano-canadien d’investigation, M. Mahdi Darius Nazemroaya, qui a vécu, avec ses jeunes collègues français et l’intrépide Britannique, Lizzie Phelan, à Tripoli, les journées précédant et suivant l’attaque de l’OTAN, publie sur le net un article sur les méthodes de la guerre humanitaire, qui est le voile nouveau de l’agression et de l’occupation coloniale, dont le cas libyen fera école. Le point de départ de son analyse de la nouvelle stratégie qu’il faut bien nommer anglo-américaine, à parler géopolitique, est heureusement ancré sur l’événement considérable et le cauchemar de l’ « Occident » que fut l’embargo sur le pétrole de 1973, après la guerre-éclair déclenchée par l’Egypte de Sadate contre l’entité sioniste occupant la presqu’ile du Sinaï. Les spéculateurs gagnèrent à l’affaire, mais un danger apparut, plus clairement aux yeux des U.S.A. que de leurs clients du Golfe : l’arme de la puissance économique devait être à tout prix enlevée des mains du « monde arabe » christiano-musulman et a fortiori d’Asie et d’Afrique , visé comme tel, faut-il le rappeler par le projet sioniste de la Déclaration Balfour de 1917 instituant le « home juif » (selon un terme forgé par le budapestois Herzl, père du sionisme politique) , « en » Palestine, sur la route des Indes, au carrefour des ressources énergétiques.

Mahdi Darius cite un géopoliticien des Etats-Unis Bernard Reich, natif de Brooklyn en 1941, qui, à Washington, fut professeur de sciences politiques et de relatons internationales ; il enseigna à l’école de l’armée de l’air, au corps des marines –arme utilisée pour la guerre psychologique et liée au renseignement américain- et enfin à l’université de Tel-Aviv au Shiloah Center, sans devoir citer ici ses contributions sur le Proche-Orient au Foreign Service Institute et son activité aux rédaction de périodiques comme Israel Affairs , de 1994 à nos jours, et deux publication dont le titre est un contenu et surtout un programme d’action « Terrorism : an international Journal (1987-1994) » et « The New Middle East » (1971-1973). Il semble qu’au lieu de débiter oisivement des contes fantastiques sur tel ou tel dirigeant arabe et sa famille, d’autant moins à craindre qu’il est abattu et impuissant, les « cadres » de ces pays concernés et désignés par les stratèges et rédacteurs de ces articles devraient se fixer comme devoir de prendre connaissance du programme annoncé par les milieux globalistes, sionistes, de quelque nom qu’ils s’affublent, et qui donne la ligne programmatique de ce qui est entrepris, avec la méthode à l’appui. Que les étudiants en Sciences politiques les lisent, comme on apprend de la géométrie ou des mathématiques par les exercices corrigés !

Le journaliste canado-iranien commente ainsi la portée de cet enseignement géopolitique : « Il est clair que Reich est lié aux intérêts israéliens. Il a même écrit un article spécial sur les relations spéciales entre les Etats-Unis et Israël. Il a été l’avocat du « Nouveau Proche-Orient » qui serait favorable à Israël. Ceci implique une prise en compte soigneuse de l’Afrique du Nord. Son travail s’est particulièrement penché sur l’importante connexion (interface) stratégique entre l’Union Soviétique et le Proche-Orient et donc », poursuit ainsi Mahdi Darius, « sur la politique d’Israel en Afrique. »

Pour revenir à l’événement du choc pétrolier, le professeur Reich a, le 23 octobre 1973, fait un rapport devant le Congrès américain sur « l’impact de la guerre d’Octobre au Proche-Orient », dans lequel est indiqué le moyen possible d’éviter ou de prévenir le choc d’un embargo pétrolier. Son élève et secrétaire général de la ligue libyenne des droits de l’homme, sorte de La Fayette nord-africain, nommé Slimane Bouchuiguir, dont il dirigea la thèse publiée sous le titre « L’utilisation du pétrole comme arme politique » examine des centres énergétiques comme l’Iran, le Venezuela et certaines parties de l’Afrique. Ce qui permet de déduire l’engagement américain, sous le faux drapeau humanitaire, en Libye et demain dans des régions du continent, dont le Nigéria, et généralement dans tout le monde arabe. Serait-ce que le mouvement que nous connaissons doublerait une révolution potentielle –ce qui serait un réveil – d’un autre réel et organisé, de la même façon que dans son roman d’anticipation de 1908 John Griffith, connu comme Jack London, a décrit dans le « talon de fer » (Iron heel) nous apprend à voir une oligarchie américaine produire des événements révolutionnaires pour y placer ses mercenaires en dupant l’opinion et en énervant toutes les énergies.


Articles Par : Pierre Dortiguier

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca