Le CRIF en France : Un tribunal dînatoire pour juger la République

Région :

 «Le Crif combien de divisions?»
Phrase prononcée par Staline à propos du Vatican

Rituellement, la classe politique et la majorité des médias attendent avec impatience les cartons d’invitation pour aller vite prêter allégeance au Crif et être adoubé. Il faut alors jouer des coudes pour faire assaut d’allégeance, au besoin en piétinant les valeurs de la République laïque censée être équidistante des religions.

Sur le site « 20 minutes nous lisons la contribution suivante: «(…) Si nous étions de vrais démocrates, d’authentiques hommes et femmes de paix, de réels humanistes, et sincèrement attachés à notre pays, nous boycotterions cette organisation extrémiste,[le Crif, Ndr] malfaisante, qui empoisonne la vie française (et en même temps, elle ne représente pas vraiment la Communauté juive) (…) Nicolas Sarkozy prend la parole: il célèbre le soldat Shalit héros «persécuté, maltraité», alors qu’il s’agit d’un soldat à la botte d’un pays criminel sans foi ni loi, dévastant la planète pour la contrôler – soldat d’une armée de tortionnaires, immorale, qui tue, vole (même l’eau, même le gaz des Palestiniens), pille, meurtrit, bombarde, massacre, extermine… Et le jeune Franco-Palestinien Salah Hamouri injustement incarcéré et persécuté par l’Etat sioniste plus de temps que l’occupant Shalit, lui, parce qu’il a du sang palestinien, ne sera pas mentionné.» (1)

  « Il est temps, lit on encore dans cette contribution de libérer la France occupée.. Où sont les patriotes, les Gaullistes, les hommes et les femmes épris de liberté? Nos médias occupés, les centres de pouvoir occupés, nos valeurs piétinées – et pour commencer notre laïcité, notre modèle social et notre indépendance nationale… Ça suffit! A l’instant, en mentant (jamais Ahmanidejad n’a parlé de rayer Israël de la carte, au contraire ce sont des dirigeants hébreux qui rêvent de détruire l’Iran avec une bombe Hiroshima), Sarkozy donne aux invités du Crif ce qu’ils attendent: la promesse de s’opposer à l’Iran. Les semeurs de désordres, de conflits, de guerres sont à la barre. Pour le malheur de l’humanité… Vraiment, à ce dîner on atteint un sommet de mauvaise foi, de communautarisme Lorsque Sarkozy aborde, en ce moment précis, la question d’un Etat pour les Palestiniens, aucun applaudissement, alors que les menaces à l’encontre de l’Iran ont été acclamées. Quel symbole! Voilà le vrai visage de cette Communauté: Intolérante, haineuse, raciste, arrogante, dominatrice, va-t-en guerre…» (1)

La totale soumission

Il faut savoir que le Crif est l’équivalent de l’Aipac aux Etats-Unis. C’est un lobby «faiseur de roi», qui, on s’en souvient avait appelé en 2007 le président Sarkozy pour s’opposer à la nomination de Hubert Védrine, qu’il voyait comme un casus belli. Résultat des courses, c’est Kouchner qui sera nommé. Les élections approchant chaque candidat a besoin de l’imprimatur du Crif. On apprend que le 25 janvier 2012, une délégation du Crif conduite par son président Richard Prasquier a été reçue au QG de campagne du candidat socialiste. Selon le communiqué du Crif daté du 30 janvier, «François Hollande a souligné que si Israël est l’objet de tant de critiques c’est qu’il constitue une grande démocratie»! Et pour rassurer Richard Prasquier, M.Hollande a promis d’être ferme «contre les actes antisémites et antisionistes». (…) La volonté de M.Hollande de combattre l’antisionisme, en faisant délibérément l’amalgame entre antisémitisme et antisionisme, démontre une fois de plus la totale soumission du socialisme au lobby sioniste.

Un journaliste du journaliste « le Point » décrit l’allégeance du pouvoir au Crif:

««Choses vues et entendues, mercredi soir, au Pavillon d’Armenonville, où s’est pressé le Tout-Paris politico-affairo-médiatique. Il faut pourtant s’armer de patience pour pénétrer dans l’enceinte hypermondaine. Nicolas Sarkozy, présent pour la deuxième année consécutive, est l’invité d’honneur. Son arrivée aux côtés de la famille du soldat Gilad Shalit est très attendue. (…) Il faut voir et être vu: les personnalités politiques, religieuses, médiatiques ou des affaires se bousculent.(…) François Hollande arrive aux alentours de 20 heures, tout sourire: «Je viens chaque année, il n’y a pas de raison en 2012 de modifier ce qui est pour moi un rendez-vous avec les juifs de France». Enrico Macias, un grand fan du président de la République, fait ses commentaires à la presse sur la polémique du moment avant d’aller embrasser François Fillon, et sur les deux joues s’il vous plaît! Les socialistes, eux, sont présents en nombre. (…)» (2)

Le président du Crif s’est adressé au millier de convives d’emblée, oubliant la situation économique délicate, il parle de sa communauté:

« Nous sommes à la veille d’échéances politiques majeures qui détermineront l’avenir de notre pays. (…) Mais le Crif considère qu’il y a des lignes jaunes à ne pas franchir, envers ceux qui distillent un discours de préférence ethnique et envers ceux qui diabolisent Israël et appellent à son boycott».

Il invite ensuite de faire comme le Crif et ne pas voter pour le FN: «Le Front National fait partie de cette nébuleuse européenne. Les tentatives de sa présidente de changer d’image ne trompent pas qui connaît son histoire et son entourage. (…) Nous ne voterons pas pour le Front National. L’Europe a un trou noir, c’est Auschwitz; La leçon d’Auschwitz est permanente et universelle. (…)»(3)

Ensuite, vient l’attaque en règle de l’Islam et au printemps arabe:

« Les nazis traitaient les Juifs de vermines, de rats ou de bactéries. Il y a aujourd’hui d’autres nazis, qui viennent d’un Islam dévoyé, et qui traitent les Juifs de fils de singes et de porcs. Dans le monde islamiste fleurit le négationnisme, nouvelle arme contre Israël. Il nie ou minimise la Shoah, et prétend que le vrai génocide est celui des Palestiniens… Les révolutions arabes suscitent bien plus que des inquiétudes. Les cris de «Mort aux Juifs» dans une Tunisie qui fut libérale, sont insupportables. Les Frères musulmans, dont le Hamas est une branche, ont un projet politique d’islamisation des sociétés. Les salafistes sont de plus en plus influents. Leur succès s’alimente à l’argent du pétrole versé aux partis religieux. N’oublions pas que le suffrage universel ne résume pas la démocratie s’il n’exprime que la tyrannie de la majorité. Si incertain que soit le futur, j’applaudis à la chute du tyran libyen et je suis fier que la France y ait joué un rôle essentiel. (…) Enfin, il y a l’Iran, dont le régime négationniste appelle à la disparition du peuple d’Israël». (3) 

Au passage, le président du Crif informe que les Juifs sont des Français de souche avant les français eux-mêmes et que la culpabilité de la France est entière: «Des Juifs ont vécu en Gaule avant qu’elle ne s’appelle la France, (…) ils ont depuis pleinement participé à la communauté nationale, hormis l’infâme période où 78.000 d’entre eux furent assassinés avec la complicité de l’Etat français. (…)» (3)

Comme chaque année il y a toujours un anniversaire à fêter, il informe: « En ce 70e anniversaire de l’année 1942, l’une des pires de l’histoire du monde, je remercie le gouvernement pour l’aide financière apportée à la préservation du camp d’Auschwitz, ainsi que pour son soutien aux mémoriaux d’importance nationale tels le camp des Milles, la maison d’Izieu ou le Cercil d’Orléans».(3)

S’adressant au ministère de l’Intérieur, il déclare: «Si en 2011 le nombre d’actes antisémites a diminué de 16%, 466 à 389, les atteintes aux personnes, les plus graves, sont restées stables. Ensuite il donne ses instructions: « Il faut réunir le comité interministériel de lutte contre l’antisémitisme et renforcer les moyens des acteurs associatifs. (…) Beaucoup de ces actes se font sous le couvert de l’antisionisme. L’antisionisme obsessionnel, c’est de l’antisémitisme.» (3) Désignant les musulmans français à la vindicte, il martèle: «Il y a parmi les auteurs d’actes antisémites un certain nombre de personnes de confession musulmane.» (3)

Allant plus loin dans l’ingérence, il reproche au président de ne pas s’être opposé à l’admission de la Palestine à l’Unesco:«Israël, poursuit le président, est au centre de nos affections et de nos préoccupations (…). Nous avons été interloqués du soutien de la France à l’entrée de la Palestine à l’Unesco, (…).» (3)

Le président du Crif va plus loin, il démolit le rapport Gladstone qui avait désigné Israël comme responsable du carnage au motif que celui-ci s’est rétracté par la suite oubliant de dire que les membres de la Commission Gladstone ont écrit un communiqué pour dire qu’il n’y a rien de nouveau qui puisse remettre en doute la responsabilité d’Israël qui a tué 1400 personnes dont 400 enfants S’ensuit alors un long catalogue de griefs en sortant des phrases dans leur contexte ou carrément dépassées. Résumant tout cela il offre un document pro-israélien: «(…)En réponse aux allégations de cette émission, le Crif a produit un DVD de 30 mn. Il vous sera remis ce soir. Que mes amis se rassurent, je suis resté humaniste, mais que vaut l’humanisme sans la lucidité?» (3)

La vérité d’Israël

Tout est donc bon pour apitoyer, admirons le choix des mots: «(…)La vérité d’Israël, c’est que les mères de ce pays sont angoissées à l’idée des trois ans que leurs fils devront passer au service militaire, non pas pour défendre des frontières, mais pour défendre la survie de leur pays.» Vient ensuite le plaidoyer et l’apologie d’Israël: « La vérité d’Israël, c’est sa créativité scientifique, technique ou artistique: en 10 ans, quatre Nobel en chimie et deux en économie. Notre invité d’honneur israélien ce soir est M. Dan Shechtman, du Technion, prix Nobel de chimie 2011. La vérité d’Israël, c’est qu’il est l’Etat du peuple juif, et que le centre spirituel et la capitale historique du peuple juif, c’est Jérusalem.»

Que peut-on dire de ce discours? Pas un mot sur les colonies sauvages; 500.000 personnes sont installées par la force en Cisjordanie et Jérusalem totalement judaïsée. C’est une fois de plus un examen minutieux du comportement de la République vis-à-vis d’une communauté qui n’hésite pas à sanctionner d’une façon visible ou invisible au point que toute la classe politique de droite comme de gauche court à la réception et se bouscule pour être vu, photographié, filmé avec toujours la même allégeance: «Je viens chaque année. Je suis un ami d’Israël…» En rendant un hommage appuyé au chef de l’Etat pour «sa totale lucidité sur l’Iran» le Crif donne une consigne de vote. C’est un discours à la fois de politique internationale mais aussi de surveillance des actions du ministère de l’Intérieur qui coordonne avec le Crif l’évolution de l’antisémitisme.»

Le président Sarkozy a pris la parole et paraissait rendre compte devant le tribunal dînatoire pour reprendre l’expression pour une fois approprié d’Alain Finkelkraut. C’est une grande émotion que Gilad Shalit soit sur le territoire de la République française. Nous l’espérions. C’est toute la France qui s’est mobilisée. Pourquoi?(…) Parce que Gilad a été persécuté, maltraité, torturé. (…)Aucune idée, aucune idéologie, aucune situation ne peut justifier ce qui a été fait à Gilad Shalit. (…) Nous en avons parlé le Premier ministre Netanyahu et moi. Et je veux en parler devant vous dans ce dîner du Crif parce que je sais que certains se disent: 1000 contre 1, 1000 contre 1, est-ce que cela a un sens?» (4)

Pour la vérité, Shalit a déclaré qu’il a été traité par le Hamas comme un hôte! De plus, pourquoi pas la même empathie pour Salah Hamouri qui lui aussi est français qui lui aussi est détenu pour un crime qu’il n’a pas commis? D’où viennent justement les 1000 personnes arrêtés et pourquoi ont-elles été arrêtées? On dit qu’Israël après avoir vidé les prisons les a remplies par la suite.

Ensuite le couplet rituel sur la sécurité d’Israël:

« La France ne transigera pas avec la sécurité d’Israël. Parce qu’Israël c’est un miracle. Sur les décombres, cette démocratie est née. Israël, c’est un miracle. Une démocratie: Israël. La disparition d’Israël, ce serait un drame qui irait bien au-delà d’Israël, ce serait un recul effrayant de l’histoire. Et lorsque Ahmadinejad, Monsieur Khameini, parlent de rayer Israël de la carte, Israël doit savoir qu’elle ne sera pas seule dans ce combat pour la sécurité que la France n’acceptera jamais que l’on remette en cause la sécurité d’Israël. L’acquisition de l’arme atomique par l’Iran est inacceptable et la diplomatie française. (…)

Un jour poursuit le président Sarkozy , le régime de Bachar El-Assad tombera, parce que l’on ne peut pas massacrer impunément son peuple. Ce jour-là, d’ailleurs, l’Iran sera encore plus seul et isolé et affaibli . (…)  Je voudrais dire que toute ma vie politique, vous le savez, j’ai défendu Israël. (…) Israël a suscité le respect et la crainte. Est-ce que vous ne croyez pas qu’il est venu le moment de réfléchir à la façon dont maintenant Israël va susciter de l’amour, de l’attachement, de l’admiration, de la considération?(..) Je veux vous dire ma conviction, que chaque fois qu’un Juif, sur le territoire de notre République, est injurié, insulté, frappé, c’est une tache sur le drapeau tricolore».(4)

Crif, lobby pro-israélien

Pas un mot sur la politique israélienne, ni sur les implantations sauvages. On remarquera que les médias ne disent pas un mot de cela. Même les médias réputés libres, Charlie Hebdo, Nouvel Obs, le Monde ne se hasardent pas à dire le droit… Faut il se réjouir de voir la République se mettre sous le jugement d’une communauté…D’une façon unanime les médias en ont rajouté pour être bien vus.

Personne n’a tenté d’expliquer pourquoi un diner annuel avec une Communauté et pas une autre. Pourquoi pas alors, un dîner avec la Communauté Représentative de l’Islam de France (là aussi le CRIF) avec toute la classe politique venir faire allégeance au Docteur Dalil Boubekeur qui, pour l’occasion, parlera des actes antisémites (les Arabes sont aussi des sémites) les profanations de tombes, les incendies de mosquées et les contrôles musclés au délit de faciès?

Il parlera aussi de la politique arabe de la France, il parlera aussi du problème du peuple palestinien spolié de sa terre depuis la sinistre déclaration Balfour, de ces centaines d’enfants tués dans les tueries de Ghaza, sous un embargo inhumain, cette prison à ciel ouvert où les gens meurent en silence comme des cafards (expression d’un chef d’état-major de «Tsahal»).

Il parlera enfin de Salah Hamouri qui vient de passer plusieurs années de prison pour un délit imaginaire. Il remettra ce faisant les pendules à l’heure en citant les propos de Shalit qui dit avoir être traité par le Hamas en tant qu’invité, qu’il a eu tout le confort possible, la radio, la télé, et même une nourriture kacher le vendredi. Il dira qu’en l’occurrence, Shalit qui était en opération guerrière -et à ce titre, il n’ya pas d’exception-n’a pas été traité par des barbares mais par des combattants qui ont essayé d’adoucir les conditions de  sa détention.

On le voit, la boutade de Staline s’applique à la force du Crif lobby pro-israélien. Le Crif c’est autant de divisions que nécessaire pour que toujours la force israélienne prime le droit des Palestiniens avec la servilité, voire la peur des représailles de la classe politique et médiatique française si le Crif a des doutes sur leur allégeance. Tout est dit.

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

1. Le dîner du Crif, F. Hollande
http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-02/2012-02-08/article_sarkozy crif_fA_vrier.jpg 

2. http://www.lepoint.fr/politique/sarkozy-et-hollande-guest-stars-du-diner-du-crif-09-02-2012-1429015_20.php  

3. Discours de Richard Prasquier. Diner du Crif 8 02 2012  

4. Discours du président Sarkozy au Dîner du Crif 8 02 2012

Articles Par : Chems Eddine Chitour

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca