Le Parlement européen endosse le rapport Goldstone

Région :
Analyses:

European Parliament

 Le Parlement européen a adopté une résolution demandant l’application des recommandations du rapport Goldstone. 

Montréal, 29 mars 2010 – Le 10 mars dernier, le Parlement européen allait de l’avant avec l’adoption d’une résolution demandant l’application des recommandations du rapport Goldstone sur les violations du droit international et du droit humanitaire commises par Israël lors de son offensive contre Gaza l’hiver dernier. Adoptée par 335 voix pour, 287 contre et 43 abstentions, la résolution appelle les États membres et la Haute Représentante pour les affaires étrangères, Catherine Ashton, à demander publiquement la mise en œuvre des recommandations du rapport Goldstone et « l’établissement des responsabilités pour toutes les violations du droit international, y compris les cas allégués de crimes de guerre ».

Le Parlement européen a donc appelé toutes les parties impliquées dans le conflit à respecter le droit humanitaire international et le droit international des droits de l’homme « afin de parvenir à une paix juste et durable au Proche-Orient ». Conformément aux conclusions émises par l’Assemblée générale dans sa résolution du 26 février 2010 sur la nécessité de nouvelles enquêtes pour déterminer la responsabilité des parties au conflit, le Parlement européen a demandé à Israël et aux autorités palestiniennes de « mener dans les cinq mois des enquêtes qui satisfassent aux normes internationales d’indépendance, d’impartialité, de transparence, de rapidité et d’efficacité ». Finalement, la résolution enjoint les États de l’Union européenne à adopter une « position commune ferme » concernant la suite à donner au rapport Goldstone et demande à ce que le blocus de Gaza soit levé, le qualifiant de « contraire au droit humanitaire international ».

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) espère que l’initiative du Parlement européen, qui sollicite de l’Union Européenne un rôle sans précédent dans l’évaluation des enquêtes pour les crimes de guerre commis par l’armée israélienne, incitera d’autres États à adopter des résolutions similaires. « Il ne faut pas sous-estimer l’importance de la décision de l’Europe concernant le rapport Goldstone. Il s’agit d’une indication claire sur la crédibilité du rapport et de la gravité des crimes commis », déclare Thomas Woodley, le président de CJPMO. Environ 1400 Palestiniens, dont plus de 400 enfants, ont trouvé la mort sous l’offensive des forces israéliennes, sans compter les dommages causés à l’infrastructure civile. « Le monde surveille de près pour voir si l’Occident va soutenir le droit international, indépendamment du lieu où les violations ont été commises. Ceci est une étape clé en termes d’application du droit international, particulièrement en ce qui a trait au Moyen-Orient ».

Dans un rapport présenté le 15 septembre 2009, la commission d’enquête des Nations Unies présidée par le juge sud-africain Richard Goldstone a fait état des crimes de guerre perpétrés par Israël et, dans une moindre mesure, par les militants palestiniens lors de l’assaut contre Gaza du 27 décembre 2008 au 17 janvier 2009. Elle recommandait à Israël – et aux autorités palestiniennes – d’instaurer des enquêtes indépendantes et crédibles, faute de quoi, elle exhorte le Conseil de sécurité de l’ONU à renvoyer la question devant la Cour pénale internationale.

 
 
Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec:
Grace Batchoun
Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient
Téléphone: (514) 745-8491
Courriel CJPMOSite Web CJPMO

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO) est une organisation séculière, sans but lucratif, regroupant des hommes et des femmes d’horizons divers qui œuvrent pour que la paix et la justice renaissent au Moyen-Orient. Elle a pour vocation de responsabiliser les personnes d’influence à traiter les protagonistes avec équité et à favoriser l’essor durable et équilibré de la région.
 

Articles Par : CJPMO

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca