Le Québec adopte un projet de loi fasciste !

Le Québec adopte un projet de loi fasciste !

Le Québec est-il en train de basculer dans la dictature ? Cette question se fait de plus en plus de circonstances ! Depuis ce soir (18 mai), on peut de moins en moins “causer”, parce qu’aujourd’hui on a voté une loi qui dit : « Ferme ta gueule ! »

Pour tenter de mettre fin au conflit étudiant qui dure depuis déjà 15 semaines, le gouvernement néolibéral autoritaire de Jean Charest vient d’adopter une loi limitant la contestation, la liberté de parole et le droit de se rassembler.

Non seulement pour les étudiants, mais pour l’ensemble de la population.

Au Québec, la démocratie est en deuil ! ( La loi 78 : http://www.lapresse.ca/html/1425/projetdeloi78.pdf )

Une loi fasciste ? Fasciste, un mot qui n’est pas du tout exagéré, un mot tout à fait adéquat. Le fascisme… ce qui s’apparente aux méthodes utilisées par Mussolini dans les années 20. La police de ce régime pouvait “légalement” matraquer et arrêter tout ce qui déplaisait au régime. C’est ce que met en place le gouvernement néolibéral Charest.

Le Québec vient de basculer dans un régime policier.

En plus du Canada réformiste néoconservateur de Stephen Harper qui vote, lui aussi, de son côté de multiples lois qui érodent considérablement les libertés jusqu’alors protégées par notre droit démocratique, voilà que nos “libéraux” du Québec emboîtent le pas.

( La loi “mammouth” des réformistes néoconservateurs de Stephen Harper :
http://www.ledevoir.com/politique/canada/348607/une-loi-mamm… )

Même le gouvernement municipal de Montréal y met du sien en adoptant une loi anti-masque lors de manifestation.
http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2012/05/18/001-m…

« Comment dire aux étudiants qu’il faut qu’ils tiennent ? »

Il y a deux mois cette question se posait. http://www.vigile.net/Il-faut-manifester-a-leur-cote

Aujourd’hui elle se pose avec encore plus d’intensité.

Il faut de plus en plus manifester au côté des courageux étudiants.

Malheureusement, il est clair que manifester demande nettement plus d’énergie et d’investissement personnel que ceux qui, passivement, laissent gueuler et commande l’encadrement policier.

Le gouvernement québécois, depuis 15 semaines, dépense des millions pour que sa police casquée et bien armée de matraques, gaz lacrymogène et bombes assourdissantes puisse contenir les manifestations étudiantes quotidiennes.

Le régime Charest a des millions de $$ à offrir aux policiers en heures supplémentaires, mais refuse toute concession concernant les faramineux droits de scolarité qu’il veut imposer aux étudiants.

Il est clair que le conflit n’a pas comme enjeu principal : l’argent. L’enjeu de ce conflit en est un d’idéologie.

Le régime Charest peut dépenser des millions pour la police, mais il est hors de question de geler les frais de scolarité ! Pour le régime Charest, il est aussi hors de question d’aller prendre ailleurs que dans la poche vide des étudiants ces 100 à 200 millions que l’on dit avoir besoin.

On préfère donner aux prédateurs économiques privés les ressources minières, pétrolières et gazières du Nord québécois plutôt que de geler les frais de scolarité : « Les redevances minières, un secret bien gardé » http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/3479…

On préfère offrir d’indécents gros salaires avec un « minimum » d’impôts !

« La rémunération de Michael Sabia a bondi en 2011 » http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/3477…

On préfère “subventionner” des entreprises qui font des milliards plutôt que de subventionner nos étudiants en leur offrant le savoir gratuitement :

« Pour investir au Canada, AbitibiBowater attend l’aide des gouvernements. » http://argent.canoe.ca/lca/affaires/canada/archives/2011/07/…

« AbitibiBowater déclare des profits nets de 4,2 G$ US » http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/201104/08/01-4387791-a…

On préfère épargner ces “shylocks” institutionnalisés plutôt que les étudiants sans le sou : « La Banque Nationale hausse ses profits de 15% » http://affaires.lapresse.ca/economie/services-financiers/201…

On préfère même récompenser généreusement les crapules de la finance lors de leur départ plutôt que d’offrir le savoir gratuit : « Passer du régime Rousseau à l’ère Sabia a coûté près de 10 millions de dollars à la Caisse de dépôt »
http://lpa.cyberpresse.ca/economie/quebec/201012/07/01-43498…

« La prime de départ de près de 380 000$ accordée à l’ex- PDG de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Henri-Paul Rousseau » http://argent.canoe.ca/infos/quebec/archives/2009/01/2009011…

On pourrait allonger cette liste de faits où l’on constate que l’argent ne fait pas défaut. On constate que l’argent n’est pas un problème. Elle existe, elle est bien là. On peut « rapidement » trouver des milliards pour sauver des banques et des banquiers. L’argent est là, mais on ne veut absolument pas la partager.

La volonté des régimes néolibéraux comme celui de Jean Charest, c’est de maintenir bien profond ce fossé qui se creuse entre les très bien nantis et la classe jadis moyenne.

Les gouvernements néolibéraux à travers le monde cherchent par tous les moyens à détruire les organisations citoyennes et cela va des syndicats jusqu’aux associations étudiantes.

La lutte se fait entre le pouvoir absolu de ces marionnettes néolibérales dirigeant les Pays de moins en moins souverains et les solidarités citoyennes.

Nous avons de nombreux exemples.

Observons la Grèce, observons l’Espagne, observons l’Angleterre, observons les “Occupy” des États-Unis ainsi que plusieurs autres endroits.

Partout, comme ici au Québec, c’est la lutte des « masses » citoyennes contre ces cliques oligarchiques qui contrôlent les Pays capitalistes.

Les « masses » !!! Le régime Charest insinue que les « masses » sont de son côté. Le régime Charest répète que notre société est “illégitimement” perturbée par une “minorité” de jeunes enfants gâtés ! Minorité ??? Cette “minorité” a tout de même offert la plus grande manifestation étudiante de toute notre histoire ! ( Les images valent mille mots, voyez vous-même :
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/… )

Ces courageux étudiants portent non seulement leur flambeau, mais le flambeau d’une grande partie de la population qui n’a pas leur jeune énergie, mais qui les appuie de tout cœur.

Ce mouvement étudiant n’est pas un “petit” mouvement ridicule qui tient en otage toute la population. C’est plutôt le régime Charest qui tient en otage toute la population du Québec.

Ce régime Charest, autoritaire et corrompu. http://www.vigile.net/-Charest-dilapidation-dissimulation-

Il est dénoncé depuis déjà des années.

Parfois avec sérieux : « Amir Khadir accuse Charest de faire la guerre aux étudiants plutôt qu’à la corruption » http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-qu…

Parfois de façon sarcastique : http://www.youtube.com/watch?v=z_V7K_Bd978

De notre « Infoman » : http://www.youtube.com/watch?v=HJKmLkx97QY&feature=relat…

Il y a deux mois déjà on pouvait dire : « Tenir ! C’est là que tout se joue ! » http://www.vigile.net/Il-faut-manifester-a-leur-cote. Le 29 mars dernier, on constatait que partout les autorités ne bronchent pas tellement. On constatait qu’ils réagissent parfois un peu, mais toujours de façon uniquement « cosmétique » Comme notre régime Charest qui a déclaré : « Nous sommes prêts à augmenter les « prêts » et “bourses” !!!

C’est ce que l’on peut appeler du « cosmétique ».

On refuse de considérer une moindre hausse des frais de scolarité et on favorise l’endettement étudiant.

Nos courageux et imaginatifs étudiants manifestent depuis des semaines (http://www.tagtele.com/videos/voir/84278) Malheureusement, on les laisse “gueuler” et on ne bouge pas ! C’est l’une des plus efficaces méthodes de nos gouvernements “démocratiques” pour faire un doigt d’honneur à la population qui conteste leurs politiques antisociales : laisser gueuler jusqu’à l’épuisement.

Coluche disait : La dictature, c’est “Ferme ta gueule”.La démocratie, c’est “Cause toujours”. Eh ! Que ce lucide avait raison ! C’est exactement cela.

Vous pouvez toujours gueuler vous n’avez pratiquement aucun pouvoir. Aucun pouvoir. Le 29 mars on pouvait dire : « Nous n’avons pratiquement aucun pouvoir. » Aujourd’hui, avec la nouvelle loi du régime Charest, le peu de pouvoir que les citoyens québécois avaient vient de disparaître.

Le régime Charest a le pouvoir de la matraque et celui des chevaux qui piétinent les manifestants. Il a le pouvoir des polices en armures capables de vous enlever la vue (deux jeunes ont perdu un œil [1] ) et même capables de vous tuer par négligence.

L’arme des discours

Les régimes fascistes modernes utilisent non seulement les méthodes traditionnelles comme la police et leurs lois sur mesures pour imposer leurs politiques, mais les fascistes ont aussi appris à discourir.

La démagogie, cette technique qui consiste à utiliser les préjugés et les sentiments inoculés dans la population pour discourir habilement en flattant ces points afin d’obtenir l’assentiment de la population ainsi subjuguée.

Il n’y a qu’à écouter les Bachand, Courchesne, Charest et Cie qui nous disent que la neige est noire avec une assurance déconcertante.

On nous dit que la violence est étudiante (la neige est noire !), alors que la violence est policière.

On nous dit que les étudiants en grève sont une “minorité” alors que jamais la solidarité étudiante ne nous a montré une telle solidité et une telle popularité.

On nous dit que les étudiants ne veulent pas bouger de leur position alors que c’est le régime Charest qui ne bronche absolument pas.

On nous dit bien des choses qui sont totalement l’inverse de la réalité (la neige est noire !). Une des techniques des fascistes modernes est la capacité de dire avec assurance et “sincérité” d’odieux mensonges (la neige est noire !).

Comme ce ministre Bachand qui nous dit : « C’est une journée pour la liberté aujourd’hui » ( jour de l’adoption de la loi fasciste 78 ) http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=ht…

( La neige est noire et la glace est chaude, il suffit de l’affirmer avec sincérité ! )

Les fascistes modernes savent pertinemment que je journalisme d’aujourd’hui s’attarde aux mots plutôt qu’aux faits véritables et vérifiables. Ainsi, ils peuvent allègrement aiguiller l’opinion publique par des mots livrés avec “sincérité”.

Comme le notait William Blum sur LGS http://www.legrandsoir.info/ce-qu-il-vous-faut-c-est-la-sinc…

Le pionnier de cette technique : Ronald Reagan : «  Il y a quelques mois, j’ai dit au peuple américain que nous n’échangions pas des armes contre des otages (Irangate). Mon cœur me dit que c’est encore vrai, mais les faits indiquent le contraire. » http://www.highbeam.com/doc/1P2-1309515.html

A few months ago I told the American people that I did not trade arms for hostages. My heart and my best intentions still tell me that is true, but the facts and evidence tell me it is not.” Reagan, 1987 http://killinghope.org/bblum6/aer105.html#link-1

Le mensonge devient vrai (sic) malgré que les faits indiquent totalement le contraire.

Serge Charbonneau
Québec

P.S. : En moins de 16 heures, plus de 140 000 personnes ont signé une pétition d’appui à la requête en nullité du Projet de loi spécial 78

http://www.loi78.com/

http://histoireetcivilisation.wordpress.com/2012/05/18/conte…

Cette loi spéciale sera contestée mardi le 22 mai.

Il y a aussi une grande manifestation de contestation prévue ce 22 mai prochain
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2012/05/18/01…

[1] http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/…

Nous sommes tous Francis Grenier : une vidéo choc pour dénoncer la brutalité policière http://www.985fm.ca/blogue/dominic-arpin/2012/03/nous-sommes…

Un jeune perd un œil http://informationsurlapolitique.blogspot.ca/2012/05/manifes…

Une étudiante de l’Université Laval blessée en plein visage à Victoriaville http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits…

Articles Par : Serge Charbonneau

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca