Le rouleau compresseur de l’Occident : La parade par le discours stérile

Le rouleau compresseur de l’Occident : La parade par le discours stérile

« Après l’époque du désespoir voici la pire époque du chagrin »
Propos attribués à Malek Haddad

Ces mots de Malek Haddad qui auraient été prononcés  à l’indépendance traduisent mieux que mille discours le désarroi des Algériens. Ces mots toujours actuels s’appliquent merveilleusement bien aussi, à la situation des Arabes pour qui l’année 2011 aura été l’année de tous les dangers, de tous les hivers  et surtout le point de non retour d’une situation chaotique Pour la première secrétaire du Parti des travailleurs la faute ce sont les autres, c’est l’Otan, c’est l’impérialisme , c’est le grand capital qui veut nous prendre nos richesses nous qui sommes nés avec un  poil dans la main pour ne pas travailler. L’Otan nous dispute une rente imméritée qui n’est pas celle de l’effort de la sueur des larmes des nuits de labeur des années de combat contre l’ignorance.. Qu’avons-nous fait avec ? Pourquoi Un pays comme l’Iran résiste ?

Pourquoi même un pays comme la Syrie résiste ? Est ce un pays libre, démocratique, non, mille fois non ! Peut être que malgré tout qu’il y a un désir de « vivre ensemble » des Syriens toutes ethnies et confessions confondues. L’Occident a trouvé les faiblesses dans les armures dans les pays arabes en s’attaquant aux potentats qui sont là depuis la nuit des temps tétanisant leurs peuples Pendant que les pouvoirs  en place –opposition de façade comprise- se partagent les rôles pour pérenniser le statu quo. On appelle le peuple en lui faisant peur avec le grand méchant loup en l’occurrence  l’Occident prédateur  avec le nouveau gouvernement mis  en place avec les institutions Banque mondiale et FMI pour la finance et l’économie, l’OMC pour le commerce, la CPI pour juger ceux qui ne filent pas droit, l’AIE qui dicte aux pays pétroliers les quantités à produite pour ne pas perturber le marché et naturellement le bras armé de l’OTAN qui est là « pour normaliser les situations »

La réalité du Monde

Faut il  croire à un Occident omnipotent capable de faire et de défaire les aspirations des peuples ? Non ! L’Occident an de fait, déclaré la guerre au Monde, car  il y a un problème de suprématie définitive sur les peuples et leurs richesses. A titre d’exemple,  Les autorités russes ne se sont pas privées de montrer du doigt les ingérences étatsuniennes dans le processus électoral controversé en Russie. Après avoirs dénoncé les déclarations intempestives de Mme Hillary Clinton, elles ont mis en avant le financement par l’Agence gouvernentale USAID de l’organisation « Golos », chargée du monitoring des élections et qui déploie une intense activité depuis plusieurs semaines pour démontrer le caractère frauduleux des élections législatives du 4 décembre 2011. 

« Avec le Japon  et les autres pays asiatiques, écrit Abou el Hassan Bani Sadr ancien président de la  république d’Iran les pays émergents d’Asie sont plus importants aujourd’hui que l’ensemble de l’Occident. (…) Ce qu’ils [les Occidentaux] cherchent, par contre, c’est contrôler le pétrole et le gaz. Ils pensent qu’en contrôlant les deux centres que sont l’Asie centrale et le Golfe persique, ils pourront dialoguer d’égal à égal, voire établir une supériorité marginale sur l’Asie. Ce qu’ils veulent, c’est contrôler le pétrole et le gaz. Leur justification: après le départ des Etats-Unis d’Irak, l’Iran deviendrait la puissance hégémonique dans la région, en raison de la fameuse ceinture verte du chiisme [ndR] Changer le régime en Syrie, rétablir un régime sunnite signifie un Iran coupé du Liban».(6) Concluant son interview, Bani Sadr reprend les mêmes arguments que l’ambassadeur Kishore Mahboubani: «Il y a plusieurs grandes raisons à la crise de l’Occident paniqué face à la perspective d’une perte de son hégémonie au profit des nouveaux centres de puissance asiatiques ou euro-asiatiques, tels que la Chine, l’Inde, d’abord la baisse du niveau de vie des populations. (…) Autre problème essentiel: l’Occident a abandonné le contrôle de son économie aux marchés financiers. Selon des sources, aux Etats-Unis, l’argent est beaucoup plus investi sur les marchés financiers que dans l’économie réelle sur un rapport de 1 à 7».(1)

Kishore Mahbubani,  décrit le déclin occidental aussi par la perte de ses propres valeurs. Pour lui, «le moment est venu de restructurer l’ordre mondial, l’Occident est dans l’incapacité à maintenir, à respecter et encore plus à renforcer les institutions qu’il a créées. Et l’amoralité avec laquelle il se comporte trop souvent sape davantage les structures et l’esprit de la gouvernance mondiale  L’occident est en déclin face aux autres puissances de la planète, Chine et Russie en tête . Le déclin est  à la fois moral, économique, financier, social, politique  éthique, gangrené par un système financier parasitaire et un système politique fait de prébendes et de politiciens plus ou moins véreux aux ordres de l’oligarchie financière . Comment l’Occident et principalement les US vont gérer cet effondrement et la confrontation qui ne manquera pas d’arriver entre les Etats Unis et la Chine ? Les Etats-Unis ayant une dette fantastique de près de 14.000 milliards de dollars sont liés à la Chine  qui détient plus de 2000 milliards de dollars de bons du Trésor. Malgré cela on dit que vers 2025 La Chine sera la première puissance industrielle Elle deviendra imprenable. Tout se joue donc dans ces quinze ans. Le conflit est donc daté les Etats-Unis ont des velléités de mettre en place une stratégie de conquête ou d’asservissement.  (2)

Après l’implosion de l’empire soviétique, ce fut comme on le sait, «la fin de l’histoire» selon le mot de Fukuyama avec une « pax americana » qui paraissait durer mille ans. L’ambition est toujours  et plus que jamais intacte. Le peuple américain se voulant lui aussi, «peuple élu» comme le martèle «la destinée manifeste», c’est à lui d’éclairer le monde au besoin par le napalm. (…)Dans une conjoncture caractérisée par la rareté des matières premières, 90% des terres rares sont en Chine qui ne les vend qu’avec parcimonie. La débâcle financière des Etats-Unis et de l’Europe a amené les Etats-Unis et l’Europe à ne plus s’embarrasser de «principes», ils prennent par la force aux pays faibles leurs ressources comme c’est le cas de Kadhafi crucifié par l’Occident qui ne s’arrête pas de déstabiliser sous des dehors de démocratie qui ne trompent plus personne. (3) 

Dans cette troisième guerre annoncée où les pays du Sud seront des « variables d’ajustement » d’un futur troc entre les grands, Deux options pourraient avoir lieu soit une confrontation directe brutale- les prétextes sont trouvés Taïwan, l’Iran- et lourde de conséquences.  Il n’est pas sûr que cette confrontation soit  à l’avantage de l’Occident, car sans doute tous les pays européens vont se vassaliser autour des Etats-Unis et ils seront les premiers perdants avant que l’Empire ne s’effondre.  Soit une  confrontation indirecte, plus longue. Nous aurons une guerre froide américano-chinoise. Les occasions ne manquent pas non plus avec la Syrie, ou la masse financière de la Chine qui peut peser dans l’économie et le système financier mondial et principalement US. A coté de çà, il faut comprendre que contrairement à l’époque de la guerre froide où la stratégie et les décisions venaient du haut de la hiérarchie politique US, autant aujourd’hui cette hiérarchie politique a un rôle secondaire. Ceux qui décident ne sont pas en première ligne et il est certain que les intérêts et la stratégie de cette Oligarchie  aient en priorité l’intérêt de la nation américaine. Nul doute qu’à terme le chaos s’installera. Parmi les européens, reste à savoir, comment dans un contexte d’effondrement total, les choses vont se passer .En tout cas,  la vassalisation aux US et au système financier anglo-saxon a déjà commencé avec le véto de David Cameron à tout nouveau traité européen qui aura notamment à fourrer son nez dans le city.

Une belle intervention à la « Conférence d’urgence » fut celle de Mohamed Bouhamidi ; Utilisant un langage révolutionnaire,  j’ai eu du mal à résumer sa contribution tant ses propos étaient tous importants justes et mobilisateurs. « Partout dit-l ces guerres d’agression visent la destruction de l’état national. Partout elles s’attaquent à l’idée de souveraineté sur les richesses. Elles minent la conscience nationale et tentent de lui substituer des identités passéistes ethniques ou religieuses qui préparent la partition du pays comme au Soudan ou affaiblissent suffisamment le sentiment d’unité nationale pour entretenir les germes de la division et de la guerre permanente. C’est cela le plus grand crime des puissances de l’OTAN. (4)

Comme à la première  époque des conquêtes coloniales, elles s’appuient sur des forces indigènes en utilisant tous les moyens pour les entraîner dans une guerre civile qui camoufle leur guerre de conquête tout en la facilitant. Ces puissances provoquent sciemment ces guerres civiles comme le démontre amplement le refus de négociations en Libye et en Syrie. (…)   La crise économique qui les frappe se traduit déjà par moins d’emplois, moins de soins, moins d’école, moins de culture et plus de précarité pour les peuples européens. La perspective qui leur est aujourd’hui imposée est celle du retour aux situations de l’esclavage industriel. Les cercles dominants des néoconservateurs aux socio-démocrates  poussent les opinions européennes vers la xénophobie, l’islamophobie mais aussi vers la haine et le mépris des peuples du sud de l’Europe, les grecs en particulier, assimilés à des métèques paresseux et dépensiers. L’extension du racisme est une donnée de cette régression vers les âges obscurs des croisades, vers des idéologies de la haine de l’homme pour l’homme et de la croyance fasciste de la supériorité d’une race d’hommes sur d’autres races d’hommes. (…)Certains pensent qu’en faisant des concessions aux pays de l’OTAN ils peuvent sauver nos pays d’une attaque destructrice ». (4)  

Quand on a dit tout ça à savoir que ce sont eux les coupables et nous les victimes expiatoires,  Somme nous pour autant disculpés de nos fautes ? N’est ce pas parce que nous sommes faibles qu’ils ont tout les droits sur Nous ? Malheureusement  ces évidences n’ont plus cours . Nous ne sommes plus à l’ère du charbon de l’acier, des mineurs de Germinal mais à celle du Web 2.0 du drone prédator et du satellite Omid à savoir un Univers du savoir conquérant seule ceinture de sécurité dans ce monde impitoyable

Avons-nous un Plan B ? Quelles sont les options qui s’offrent à nous à part faire  nous lamenter  et convoquer une hypothétique « IIIe internationale » qui appartient au passé Tant il est vrai que c’’est le sauve qui peut »des déclarations dans le plus pur état soixantehuitard voire tiers mondiste de la belle époque. Ce colloque a toute sa place il y a cinquante ans ! au sortir des décolonisations. Il est vrai que l’Otan le bras armé du nouveau gouvernement mondial ne s’embarrasse pas de principes ou de retenues. Il prend il arrache, il détruit, il sème  la terreur et la désolation. Fallait –l réunir à grands renforts de publicité et de dépense payés en définitive par le contribuable ou le baril de pétrole pour ne arriver là. J’aurai pensé pour ma part, que ce distingué forum propose des solutions au lieu et place de vœux pieux sans lendemain une fois que les lampions se sont éteints que chacun rentre chez soi avec la satisfaction peut être sincère pour certains qu’il faut arrêter cette machine du diable

Cette « conférence de l’urgence » a permis de dresser un catalogue des malheurs des Arabes en accusant l’Autre de tous les maux. Pas un mot sur la gabegie des potentats qui installent leurs pays dans les temps morts semant le trouble le désespoir Qu’ya t-il d’urgent dans cette conférence et quelle est la feuille de route qui nous permettra de conjurer les périls ?

 Nul doute que l’Occident mise, pour le moment, sur les potentats qui font la guerre à leur peuple et à leur voisin ayant définitivement mis un genou à terre à l’instar des pays du golfe  avachis paresseusement sur des  gisements  de  pétrole et de gaz  au premier rang de ces potentats  le Qatar joue à  merveille la partition écrite par l’Otan.  Il arrivera un moment, où l’Occident sifflera la fin de la récréation pour tous ces non-Etats, il accaparera, sans état d’âme, l’énergie qui lui est nécessaire. Pour n’avoir pas misé sur le savoir, ne pas avoir mis en pratique l’alternance, la démocratie, les Arabes deviendront une scorie de l’histoire. Dans mille ans, on se souviendra, malgré tout de Kadhafi qui avait, avec son credo «zenga, zenga», une certaine idée de la «cha’ama», la dignité qui manque aux potentats casse-croûteurs installés dans les temps morts. 

Tout ceci est connu, donc rien de nouveau sous le soleil. Ce qu’on aurait voulu savoir à la place des lamentations c’est comment trouver la parade ? Je ne crois pas aux grandes kermesses ou rien ne se fait surtout si ce sont les miséreux qui se réunissent entre eux – pas un mot dans les chaines occidentales sur la Conférence d’urgence d’Alger- et ce n’est pas faute de s’être agité et d’avoir dépensé. Comment mettre les Arabes au travail et surtout comment donner l’exemple en balayant d’abord devant notre porte ?. Il n’y a pas dans ce vingt et unième siècle de tous les dangers  d’empathie ou de philanthropie voire de morale. Le monde se recompose dans la douleur avec de nouveaux équilibres.

J’aurai voulu que dans cette conférence que les pays arabes au lieu de se lamenter et reprendre les slogans occidentaux  du danger de l’Islam  prennent date avec l’histoire en mettant en œuvre un Plan Marshall pour la science la technologie . C’est cela qui nous permettra d’exister ou de disparaitre dans uen génération ; Tout le reste ne fait que différer l’échéance qui est inéluctable , à savoir que nous allons devenir des zones grises. L’exemple de la Somalie est à méditer.

1. www.solidariteetprogres.org/Abolhassan-Bani-Sadr-Non-a-une-guerre-contre-l-Iran_08363  

2. C.E. Chitour, Déclin de sens ou déclin de puissance : Le dilemme de l’Occident, Mondialisation.ca, le 30 mai 2011.

3. L’Occident en déclin : La fuite en avant d’une 3e guerre mondiale, Mondialisation.ca, le 11 décembre 2011.  

4 Mohamed Bouhamidi
http://forumdesdemocrates.over-blog.com/article-sur-la-premiere-ligne-de-defense-contre-la-barbarie-92124020.html

Professeur Chems  Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

Articles Par : Chems Eddine Chitour

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca