Le sort des musulmans au XIXe siècle: La troublante analogie avec les Juifs du XXe siècle

Musulman XIXe siÈcle

«Ils sont venus chercher les jeunes de banlieue: j’ai approuvé, ce sont des voyous. Ils sont venus chercher les gens du voyage: normal ce sont des voleurs de poule. Ils sont venus chercher mon voisin: normal ses parents sont nés au Mali. Ils sont venus chercher le copain de ma fille: normal ses grands-parents sont nés en Algérie. Ce matin on a tapé à ma porte. Je ne me souviens plus du lieu de naissance de mes grands-parents.»  

Un internaute

 

Des poussées de fièvre de plus en plus récurrentes concernant les musulmans se font entendre en Europe. Ces derniers servent de variable d’ajustement quand la misère frappe aux portes. Mutatis mutandis la fameuse citation du pasteur Niemöller peut s’appliquer à la situation actuelle des Musulmans en Europe. Grâce à un relookage pseudo-laïque, en France, la lepénisation des esprits, dans toute l’Europe, l’extrême droite surfe sur une vague islamophobe transversale entretenue à la fois par les pouvoirs de droite et de gauche.
Quelques aspects de la haine ordinaire du musulman

Les clivages politiques écrit Kamel Meziti l’historien des religions, s’effacent devant l’ennemi commun, cet islam bouc-émissaire coupable de tous les maux! On l’aura compris, la mode politico-médiatique n’est pas à la conjuration des démons de la haine avec la banalisation d’une islamophobie décomplexée et publiquement assumée. (…) La liberté journalistique et la critique des religions, quelles qu’elles soient, sont un droit imprescriptible dans nos sociétés démocratiques. Pour autant, l’injure, la stigmatisation et l’incitation à la haine religieuse ne sauraient être convoquées pour servir d’alibi et se substituer à une liberté d’expression chèrement acquise, et élément moteur, consubstantiel de notre Etat de droit. Charlie Hebdo, journal multirécidiviste dans ses provocations islamophobes, a trouvé encore une fois “le filon en or” dans sa dernière publication de caricatures sordides et répugnantes: au nom de la liberté d’expression, à laquelle nous sommes tous attachés, ce ” charlot hebdo ” déverse sans complexe sa haine viscérale totalement assumée. Sur le plan commercial, l’affaire est, certes, bien huilée dès lors que l’Islam est devenu presque synonyme de sensationnalisme ». (1)

« Ne sommes-nous pas en train de voir se profiler une version revue et corrigée d’un néo-maccarthysme? Force est de constater que nous en apercevons les prémices, notamment après les déclarations de fermeté et l’interdiction de toute manifestation anti-caricatures sous le prétexte de troubles à l’ordre public. (…) Qu’en serait-il si M.Valls interdisait les manifestations des communautés juive, chrétienne, bouddhiste ou même les marches des corporations syndicales en France? L’épisode indigeste des dernières caricatures du Prophète de l’Islam (Qsssl) dans Charlie Hebdo aura tout de même été révélateur d’un modus vivendi entre un ministre de l’Intérieur socialiste et un ancien Premier ministre UMP. Face à ce qui apparaît comme une lecture à géométrie variable d’un concept précieux pour notre démocratie, gageons que les musulmans de France auront tout loisir d’exprimer, dans le cadre de la loi, leur indignation et leur refus d’être salis dans leur dignité et d’être relégués au rang de citoyens de seconde zone. (…) La ” ligne ” Valls n’a d’égale qu’une fermeté de principe dans son appréhension du fait musulman français. Là où la communauté musulmane de France attendait des mots d’apaisement à l’instar de la communauté juive ” qui doit être fière de porter la kippa “, M.Valls a renouvelé son discours de fermeté, alimentant encore l’amalgame. (..) Il ne saurait y avoir d’indignation et de condamnation à géométrie variable. (…) » Conjurer les marchands de haine par la force du stoïcisme pour ne pas succomber à la tentation de l’effet-miroir, tel est le défi pour nos concitoyens musulmans ». (1)

« Il faut croire que vendre de la haine contre les musulmans, cela paye; près les bénéfices de Charlie Hebdo, il en est d’autres bénéfices électoraux. Cette fois c’est Robert Menard qui s’insurge: Nous lisons ce commentaire à son propos: ” N’est-il pas consternant d’observer que lorsque la parole se libère en France, ce n’est plus pour toucher l’intériorité des belles âmes par la magie du verbe, mais c’est pour éveiller ce racisme obscur, qui sommeille, par la noirceur du dénigrement, et toujours à des fins bassement électoralistes (…) Sous le titre percutant ” Ils nous détestent! “, l’oiseau de mauvais augure y est allé de son décryptage hautement délétère sur son blog: estimant que “les prétendues explications de ces actes (“impérialisme US”, “pauvreté endémique”, “relégation des Musulmans”, “mépris pour le monde arabe”) finissent par ressembler un peu trop à des excuses”, il en tire la conclusion que ce qui motive les musulmans en colère, “c’est une détestation de l’Occident dans sa totalité. Ils sont de plus en plus nombreux à vomir nos valeurs, là-bas comme ici, à exécrer tout ce qui fonde nos sociétés: de la liberté d’expression au respect de la femme et même la liberté religieuse”. Puis, se fendant d’un deuxième commentaire, il enfonçait le clou le 22 septembre, en interrogeant sournoisement: “L’Islam est-il soluble dans la démocratie?” (2)

Ajoutons pour notre part que Charlie Hebdo devrait critiquer autant Moïse et Jésus pour être crédible dans sa défense de la “liberté d’expression”. Qui, en France aujourd’hui, oserait faire une caricature de Moïse qui arrose de bombes les enfants palestiniens parce qu’on avait promis une Terre aux juifs? Il y a fort à parier que la communauté juive de France et d’ailleurs réagirait assez mal, et manifesterait plus ou moins.

Alain Gresh fait démonter la mécanique fine concernant l’Islam victime de la liberté d’expression étendard de la bien-pensance française: ” Dans un éditorial du Figaro (19 septembre), ” Islamisme: le devoir de réagir ” Yves Thréard conclut par ces mots: ” Les pouvoirs publics doivent interdire [les prochaines manifestations], s’interposer, condamner leurs instigateurs “, avant de lancer son cocorico:” La France ne peut se laisser marcher sur les pieds. “. ” Les islamistes veulent encore manifester à Paris. ” Paradoxalement, les mêmes qui se mobilisent pour la liberté de la presse et pour Charlie Hebdo appellent à interdire les manifestations des ” islamistes “. Décidément, la liberté d’expression et de manifestation est à géométrie variable. Charlie Hebdo, qui s’en réclame pour publier de nouvelles caricatures, a viré un de ses dessinateurs vedettes, Siné, sur des accusations mensongères d’antisémitisme. Ivan Rioufol, dont les chroniques dans Le Figaro et sur son blog sont une défense et illustration des thèmes de l’extrême droite anti-immigrés et islamophobe, explique dans son dernier opus du 19 septembre pourquoi “”Charlie Hebdo” sauve l’honneur de la presse “. (…) Rappelons que la première mesure prise par la nouvelle majorité socialiste du Sénat avait été une loi contre les nounous voilées.(3)

On aurait pu croire que l’islamophobie est européenne, il n’en est rien. Sylvain Cypel nous décrit le sacerdoce anti-Islam aux Etats-Unis: ” Le métro de la ville accueille, depuis le lundi 24 septembre, une campagne publicitaire ainsi libellée: “Dans toute guerre entre le civilisé et le sauvage, soutenez le civilisé. Soutenez Israël, faites échec au djihad.” Sa promotrice, Pamela Geller, qui dirige l’Initiative américaine pour la défense de la liberté (AFDI), patronne en effet une autre formation à l’intitulé plus explicite: “Halte à l’islamisation de l’Amérique”. (…) Le juge Paul Engelmayer a admis que l’on puisse “raisonnablement considérer” que les “sauvages” incriminés sont effectivement les musulmans. Pam Geller est, avec David Horowitz et Robert Spencer, du site Jihad Watch, une des figures de proue aux Etats-Unis de la mouvance anti-musulmans (et/ou anti-Arabes, selon les cas), dont la rhétorique, dépasse dans l’outrance tout ce qui serait considéré comme “raisonnablement” licite en France. M.Spencer a d’ailleurs été nommé par Anders Behring Breivik, l’auteur du massacre d’Oslo en juillet 2011, comme une de ses sources d’inspiration. Mme Geller, elle, voit en Barack Obama “Hussein, le mahométan ».(4)

Les mises en garde contre des nuits de cristal musulmanes.

Qu’arrivera-t-il si on laisse faire? Alain Gresh nous met en garde contre les dérives lentes mais inexorables en écrivant:  « Imaginons, en 1931 en Allemagne, en pleine montée de l’antisémitisme, un hebdomadaire de gauche faisant un numéro spécial sur le judaïsme (la religion) et expliquant à longueur de colonnes, sans aucune connotation antisémite, que le judaïsme était rétrograde, que la Bible était un texte d’apologie de la violence, du génocide, de la lapidation, que les juifs religieux portaient de drôles de tenues, des signes religieux visibles, etc. Evidemment, on n’aurait pas pu dissocier cette publication du contexte politique allemand et de la montée du nazisme, et écarter d’un revers de la main, comme le fait Charb dans Libération du 20 septembre, les conséquences de telles prises de position. Nous vivons en Europe la montée de forces nationalistes, de partis, dont l’axe de bataille n’est plus, comme dans les années 1930, l’antisémitisme, mais bien l’islamophobie. Un climat malsain s’est installé et les idées hostiles à l’immigration et particulièrement aux musulmans se répandent dans les formations de droite comme de gauche. En dehors de quelques illuminés (comme Breivik), personne ne réclame un génocide des musulmans. Mais peut-on faire comme si ces forces n’existaient pas? Peut-on reprendre le discours et les propositions de ces groupes, accepter le terrain sur lequel ils se placent, sans risques sérieux? “(3)

« Dans une contribution percutante suite à l’assassinat par Bervik de 77 personnes, Uri Avnery Israélien, militant des droits des Palestiniens et pacifiste convaincu, écrit dans le même ordre d’idées: ” Le ministre nazi de la Propagande, Dr Joseph Goebbels, appelle son patron, Adolf Hitler, par enfer-phone. “Mein Führer” s’exclame-t-il tout excité. Des nouvelles du monde. Il semble que nous étions finalement sur la bonne voie. L’antisémitisme est en train de conquérir l’Europe!”

“Bon!” dit le Fürher, “Ce sera la fin des Juifs!”

“Hum…eh bien… pas exactement, mein Fürher. Il semble que nous avions choisi les mauvais Sémites. Nos héritiers, les nouveaux nazis, sont en train d’annihiler les Arabes et tous les autres musulmans en Europe.” Puis, avec un petit rire, “Après tout, il y a beaucoup plus de musulmans que de juifs à exterminer.”

” Mais qu’en est-il des juifs?” insiste Hitler “.

” Vous ne le croirez pas: les nouveaux nazis aiment Israël, l’État juif, et Israël les aime!”

“Beaucoup de partis, conclut-il, et de groupes islamophobes renvoient à l’atmosphère de l’Allemagne du début des années 1920, quand les groupes et milices “völkisch” répandaient leur poison de haine, et qu’un espion de l’armée appelé Adolph Hitler gagnait ses premiers lauriers comme orateur antisémite. Ils apparaissaient comme insignifiants, marginaux, fous. Beaucoup de gens riaient de cet homme Hitler, le clown moustachu chaplinesque. Mais le putch avorté de 1923 fut suivi par 1933, quand les nazis prirent le pouvoir, et 1939, quand Hitler lança la Seconde Guerre mondiale, et en 1942, quand les chambres à gaz furent mises en activité. Ce sont les débuts qui sont critiques, quand les opportunistes politiques réalisent qu’engendrer la peur et la haine est la voie la plus facile vers la fortune et le pouvoir, quand des asociaux deviennent des fanatiques nationalistes et religieux, quand attaquer les minorités sans défense devient acceptable comme politique légitime, quand les petits hommes drôles se transforment en monstres. Est-ce le Dr Goebbels que j’entends rire en enfer. » (5)

D’où vient cet acharnement antimusulman, cette islamophobie qui connaît un regain? Il faut, d’après Samuel Vasquez, déconstruire le mot Islamophobie qui est devenu un mot ” valise ” une éponge, un fourre-tout bien pratique et qui permet de donner corps à tous les amalgames et à toutes les haines. Ecoutons-le: ” Avec la bénédiction du pouvoir, dans l’esprit des récents ” Apéros-Saucisson-Pinard ” et autres ” Soupes au cochon “, une partie du gotha de l’extrême droite européenne s’est donné rendez-vous pour quelques heures à l’Espace Charenton, et ce afin de débattre – joyeusetés gauloises oblige -, des dangers d’une Europe en voie de ” s’hallaliser. »(6)

« (…) Ainsi en est-il, poursuit l’auteur de la critique de la religion musulmane, à la stricte et égale mesure de toute autre religion.(…). Le tollé provoqué par les déclarations de Marine Le Pen, comparant les prières de rue à l’Occupation allemande, suffit à lui seul à illustrer une situation de fait. Car ne sépare du rejet de l’Islam en France à celui, par extension, des populations d’origine maghrébine et arabe, qu’un pas, que la vice-présidente du FN se défend d’avoir franchi. (…) De Riposte laïque au Bloc Identitaire, les préjugés nourris envers la religion musulmane sont drapés des plus belles toges républicaines, de la défense de l’égalité homme-femme en passant à celle de la laïcité; pour autant, ces subterfuges ne sauraient dissimuler le fond des discours, à savoir une lente mais sûre dégénérescence de la critique de l’Islam vers une stigmatisation de ses pratiquants. » (6)

Que l’on ne s’y trompe pas! les ennemis des Européens d’en bas ne sont pas les étrangers, les mélanodermes et les musulmans qui, les premiers, servent de variables d’ajustement en temps de crise, c’est justement la crise générée par un libéralisme sauvage, une mondialisation-laminoir qui ne fait pas de places aux plus faibles. La crise financière s’est muée en crise sociale. Comme le dit le milliardaire Warren Buffet, la classe des riches est en train de gagner sa guerre: au lieu de renverser la table, les victimes se battent entre elles. La solidarité perd du terrain. La crise sociale s’est muée en crise de civilisation. L’humanité se cherche. La guerre de tous contre tous est là, alimentée par les discours d’inspiration raciste qui continuent de se déchaîner.

Si rien n’est fait pour mettre un terme à ces dérives, il arrivera aux Musulmans ce qui est arrivé aux Juifs du XXe siècle, des Nuits de cristal de plus en plus récurrentes. Pour la première fois, il y a une internationale dans le mal qui décide de déclarer la guerre à l’Islam. Partout dans le monde, l’Islam est combattu. Il arrivera un jour prochain où le racisme antimusulman servira d’exutoire à une mal-vie dont les racines sont ailleurs. Les Musulmans d’Europe même de la dixième génération doivent accepter les lois de la République, éviter l’ostentation et le m’as-tu-vu, la religion devant rester pour tous du strict ressort de la sphère privée en espérant que la République se tienne d’une façon équidistante des religions et applique dans les faits, la laïcité, rien que la laïcité, toute la laïcité. Amen (7)

Professeur émérite Chems Eddine  Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz
1.Kamel Meziti: Vers une nouvelle chasse aux sorcières Oumma.com 28. septembre 2012
2.Robert Ménard: ” L’islam est insoluble dans la démocratie ” Oumma.com 26. 09 2012
3. http://blog.mondediplo.net/2012-09-20-Charlie-Hebdo-la-liberte-d-expression-et-l   20 09 12
4.S.Cypel: Comment des pubs racistes ont pu tapisser le métro de N.Y Monde 25 09 2012
5. Uri Avnery: Le nouvel antisémitisme 30 juillet 2011, “The New Anti-Semitism” pour l’AFPS Gush Shalom?-?

http://www.france-palestine.org/Le-nouvel-antisemitisme
6. S.Vasquez: http://www.legrandsoir.info/L-islamophobie-un-concept-a-deconstruire.Html
7. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sort-des-musulmans-en-europe-86538

 

 

Articles Par : Chems Eddine Chitour

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca