Les « combattants de la liberté » : Fantassins de l’Empire Anglo-saxon

Sélection d'articles

Les « combattants de la liberté » : Fantassins de l’Empire Anglo-saxon

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Empire anglo-saxon a appuyé clandestinement le déploiement de fantassins étrangers et locaux, incluant des brigades terroristes et paramilitaires, afin d’entraîner des « changements de régimes » et de satisfaire ses ambitions de domination mondiale.

Encore méconnu de nos jours, l’un des premiers exemples d’un tel modus operandi est l’opération Gladio, « l’armée de l’ombre de l’OTAN en Europe », en service durant la Guerre froide. Contrôlés par la CIA et le MI6, les membres de Gladio ont orchestré des attaques terroristes en Europe de l’Ouest, lesquelles étaient attribuées à des entités communistes.

L’opération Gladio a été faussement présentée à des officiels clés d’États européens comme une armée de réserve, prête à contrer une possible prise de contrôle communiste. Le but ultime de Gladio consistait à diaboliser les partis communistes et socialistes et à encourager les citoyens européens à approuver les engagements de leurs gouvernements envers la « sécurité nationale ».

L’historien suisse Daniele Ganser, auteur d’un livre sur Gladio (Les Armées Secrètes de l’OTAN, Éditions Demi-Lune, Nouvelle édition 2011) écrit :

En mars 2001, le général Giandelio Maletti, ancien patron du contre-espionnage italien, laissa entendre qu’outre celle du réseau clandestin Gladio, des services secrets militaires italiens et d’un groupuscule de terroristes d’extrême droite, les tueries qui discréditèrent les communistes italiens avaient également reçu l’approbation de la Maison-Blanche et de la CIA. Au cours du procès de terroristes d’extrême droite accusés d’être impliqués dans les attentats de la Piazza Fontana, Maletti témoigna : « La CIA, sur les directives de son gouvernement, souhaitait créer un nationalisme italien capable d’enrayer ce qu’elle considérait comme un glissement vers la gauche et, dans ce but, elle a pu utiliser le terrorisme d’extrême droite. » (Daniele Ganser, Quand le juge Felice Casson a dévoilé le Gladio… Les armées secrètes de l’OTAN (I))

Le recrutement d’armées paramilitaires et d’escadrons de la mort a joué un rôle clé dans la mise en œuvre de la politique étrangère étasunienne. Ces « soldats de l‘ombre » ont été transformés en « combattants de la liberté » très visibles, menant les guerres de l’Empire au premier rang et bien en vue : les moudjahidines afghans, le Contras du Nicaragua, les rebelles kosovars et haïtiens, etc.

Comme l’histoire récente l’a démontré, les puissances occidentales emploient toujours cette terminologie vertueuse afin de décrire leurs fantassins, leurs terroristes au Moyen-Orient : les « rebelles libyens prodémocratie » et l’« Armée syrienne libre ». Mais pour la liberté de qui se battent-ils? Si un gang armé telle l’Armée syrienne libre envahissait les rues d’un quelconque pays occidental, on le qualifierait de groupe terroriste et il serait immédiatement écrasé par la Défense nationale.

Non seulement les médias mainstream ignorent l’Histoire, mais ils déforment la réalité, ils passent sous silence des informations essentielles. Ils ne font jamais les liens entre les événements. Comme le souligne Silvia Cattori :

Voilà les « rebelles » que soutient l’Occident, allié aux monarchistes obscurantistes du Golfe. Voilà ceux qu’ils voudraient mettre au pouvoir en Syrie, pays laïc comme l’était la Lybie, aujourd’hui en plein chaos. Il ne s’agit pas d’une guerre civile, mais d’une guerre menée par des puissances étrangères, et programmée de très longue date… [International news] (Silvia Cattori, Les crimes de l’ “Armée syrienne libre” que les médias traditionnels cachent)

Ces omissions et déformations donnent lieu à une interprétation kafkaïenne de la réalité, laquelle devient tôt ou tard, sauf dans le cas des médias alternatifs indépendants, le consensus véhiculé par les médias et servant des intérêts politiques et financiers dominants.

Voici une liste d’articles récents sur les combattants de la liberté de l’Occident, ainsi qu’une sélection d’articles de nos archives. Vous pouvez également consulter nos archives pour plus d’articles sur le sujet.

GLADIO

Quand le juge Felice Casson a dévoilé le Gladio… - par Daniele Ganser – 2009-10-22

Quand le Gladio fut découvert dans les États européens… - par Daniele Ganser – 2009-10-26

Gladio : Pourquoi l’OTAN, la CIA et le MI6 continuent de nier - par Daniele Ganser – 2009-11-03


SYRIE


De l’intervention militaire en Syrie : qui croire, BHL ou Jalili ?
- par Fida Dakroub – 2012-08-13

La guerre impérialiste contre la Syrie s’intensifie et les masques tombent…dans cette comédie burlesque intitulée « Printemps arabe », c’est que le principal acteur n’est pas un arabe, mais un philosophe prosaïque et fastidieux, connu sous le nom de Bernard-Henri Lévy.

 


Le déclenchement d’une guerre “humanitaire” contre la Syrie
- par Michel Chossudovsky – 2012-08-13

Des déploiements navals et aériens ont déjà été annoncés. Selon des sources militaires britanniques «l’escalade de la guerre civile en Syrie a augmenté la probabilité que l’Occident soit forcé d’intervenir».

 


Syrie : États-Unis et terrorisme international… nouvelles cartes… même combat !
- par Docteur Amin Hoteit – 2012-08-07

Il n’aura pas fallu plus de deux jours aux USA pour jeter de nouvelles cartes dans ce qu’il est convenu d’appeler « la crise syrienne » : d’abord celle de la démission de Mr Kofi Annan, puis celle de la résolution adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU sur la base d’un projet dicté aux saoudiens… 
Les crimes de l’ “Armée syrienne libre” que les médias traditionnels cachent - 2012-07-28

  


Qui se bat en Syrie ?
- par Thierry Meyssan – 2012-07-24

Alors que la presse occidentale présente l’Armée syrienne libre comme une organisation révolutionnaire armée, Thierry Meyssan affirme depuis plus d’un an qu’il s’agit au contraire d’une formation contre-révolutionnaire. Selon lui, elle serait progressivement passée des mains des monarchies réactionnaires du Golfe à celle de la Turquie, agissant pour l’OTAN.
   


Le soutien de la CIA à l’opposition syrienne pour les massacres de civils
 
- par Kurt Nimmo – 2012-06-24
 


SYRIE : Les rebelles sont responsables du massacre de Houla
La vérité sur le massacre de Houla dévoilée par un des plus grands quotidiens allemands
- par John Rosenthal – 2012-06-10 


LYBIE

La CIA aux commandes de l’armée libyenne - par Patrick Martin – 2011-11-21

Libye, la guerre secrète de la Cia - par Manlio Dinucci – 2011-04-01

A Tripoli les « rebelles » des forces spéciales OTAN - par Manlio Dinucci – 2011-08-25

LIBYE : Opération clandestine et propagande de guerre - par Julie Lévesque – 2011-10-20

L’OTAN et sa sale guerre en Libye - par Webster G. Tarpley – 2011-08-28

NICARAGUA VS SYRIE

  


Observer la Syrie et se rappeler le Nicaragua
L’histoire nous montre que les Etats-Unis attaquent vicieusement les vraies révolutions et ne les soutiennent certainement pas
- par Richard Becker – 2012-07-24
 


L’Armée syrienne libre : Révolutionnaire ou Contra ?
 
- par Thierry Meyssan – 2012-08-12 

KOSOVO

La déstabilisation de la Bolivie et « l’option Kosovo » - par Michel Chossudovsky – 2008-10-07

L’opposition syrienne étudie les tactiques de la terreur au Kosovo - par RT – 2012-05-07

Un mouvement antiguerre à l’envers : la « voie humanitaire » vers la guerre nucléaire ? - par Michel Chossudovsky – 2010-11-10

Stratégie impériale pour un nouvel ordre mondial: les origines de la Troisième Guerre mondiale. - par Andrew Gavin Marshall – 2009-11-20

Articles Par : Julie Lévesque

A propos :

Julie Lévesque is a journalist and researcher with the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal. She was among the first independent journalists to visit Haiti in the wake of the January 2010 earthquake. In 2011, she was on board "The Spirit of Rachel Corrie", the only humanitarian vessel which penetrated Gaza territorial waters before being shot at by the Israeli Navy.

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca