Les pirates de l’air du 11/9 : les escroqueries des preuves vidéo officielles révélées par le Comité d’expert du Consensus 911

3 nouveaux Points de Consensus – Les preuves s'accumulent

911 AVION

A l’occasion des 11èmes commémorations des attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux USA, le comité d’experts (Consensus Panel) sur le 11/9 publie ce Communiqué de presse (voir plus bas), accompagné de 3 nouveaux “Points de consensus” qui viennent s’ajouter aux 25 déjà publiés. Ces nouveaux points – traduits en français par ReOpen911 – portent sur l’authenticité frauduleuse des documents photo et vidéo avancés par les autorités américaines pour étayer la version officielle des attentats. 

 

Voici les 3 nouveaux points :

 


Une version PDF regroupant l’ensemble des pages du site 9/11 Consensus est disponible
(cliquez sur l’image ci-dessous). 
A noter qu’elle sera mise à jour régulièrement, et accessible depuis le site www.consensus.org/fr, page “Document PDF“)

 

Version PDF (en français) des Points de Consensus

 


*** COMMUNIQUÉ DE PRESSE ***

 

Les pirates de l’air du 11/9 : les escroqueries des preuves vidéo officielles révélées par le Comité d’expert du Consensus 911

NEW YORK, 10 septembre 2012 – Un comité de 22 experts de la tragédie du 11-septembre a mis en évidence les fraudes concernant les photographies montrant les pirates de l’air musulmans avant leur embarquement dans les avions du 11/9.

Les preuves légales indiquent que leur chef, Mohammed Atta, a pris un vol intérieur depuis Portland dans le Maine, à destination de Boston où il a embarqué à bord du Vol 11 d’American Airlines, lequel est allé percuter la Tour Nord du World Trade Center.

Les images [officielles] à l’authenticité douteuse viennent épaissir le mystère sur les raisons pour lesquelles Mohammed Atta a quitté Boston, d’où partait le Vol 11 qu’il devait détourner, pour se rendre en voiture à Portland le 10 septembre d’où il a pris un vol intérieur tôt le matin du 11-Septembre avec un temps de correspondance extrêmement court à Boston, le tout, au risque de faire échouer l’ensemble de la mission.

Le nœud de cette histoire réside dans le fait que les bagages de Mohammed Atta n’ont pas pu être embarqués lors de la correspondance et ont été retrouvés à l’aéroport Logan de Boston, avec à l’intérieur un « trésor » d’indices sur l’opération de détournement des avions.

L’étude approfondie par le Panel d’experts conclut que ce récit est perclus d’invraisemblances et de modifications ultérieures, et remet en cause toute la théorie des détournements.

De la même manière, à l’aéroport international Dulles de Washington, cinq pirates de l’air supposés auraient franchi les contrôles de sécurité avant d’embarquer sur le Vol 77 d’American Airlines – qui emportait également la correspondante de CNN, Barbara Olson -, et de le précipiter contre le Pentagone.

Aucune publication n’a été faite des images des quelque 300 caméras de sécurité qui surveillaient l’aéroport de Dulles ce jour-là, et l’on remarque aussi que lors de leurs interviews par le FBI, aucun membre du personnel de l’aéroport n’a signalé d’hommes de type arabe ce matin-là.

Les avocats, journalistes, pilotes de ligne et les six personnes détenteurs d’un PhD qui font partie du9/11 Consensus Panel ont utilisé une méthode de travail pratiquée dans le domaine de la médecine, qui comprend trois séries de relectures et de feedback afin de raffiner les arguments exposés.

Lors de ses recherches de documents crédibles à destination des médias, du public et des futurs enquêteurs, le 9/11 Consensus Panel a élaboré 28 Points de Consensus de « Meilleure preuve » au sujet des affirmations officielles sur le 11-Septembre, lequel constitue l’événement déclencheur des guerres meurtrières au Moyen-Orient de ces 10 dernières années.

Cette investigation couvre les sujets suivants :

  • Les explosifs dans les Tours Jumelles et dans le Bâtiment 7,
  • Les faibles compétences de pilotes des supposés pirates de l’air,
  • L’absence de débris sur le site du crash du Vol 93 (celui de la fameuse phrase « Let’s roll » (Allons-y !),
  • Les imposants exercices militaires annuels (habituellement conduits en octobre) en cours le 11/9, et enfin,
  • La supposée absence des principaux dirigeants politiques et militaires [pendant les attentats].

L’ensemble des travaux publiés par le Panel a été traduit en français et en espagnol, et d’autres langues sont en préparation (italien, allemand, hollandais).

Les modérateurs du Panel recommandent tout spécialement le documentaire actuellement diffusé gratuitement sur PBS (Public Broadcasting System - la plus grande chaine télé publique aux USA) : «9/11 Explosive Evidence: Experts Speak Out », dans lequel 40 experts lanceurs d’alerte (whistleblowers) présentent les preuves de démolition contrôlée au World Trade Center.

Source : 9/11 Consensus Panel
Contacts médias : http://www.consensus911.org/fr/contact-medias/
Email : consensus911.fr (at) gmail.com
Tel (Canada): +1 250-383-2417

Comment on Global Research Articles on our Facebook page

Articles Par : Reopen 911

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca