Les ravisseurs de Yara Saleh démentent leurs liens avec Paris

Les ravisseurs de Yara Saleh démentent leurs liens avec Paris


URGENT – M. Hollande, cessez de soutenir le terrorisme, libérez Yara !

- 2012-08-12

Une équipe de télévision de la chaîne Al-EkhbariyaTV a été enlevée par l’Armée syrienne libre alors qu’elle filmait les combats à Al-Tal.

Un groupe de combattants s’est retranché dans cette petite localité, immédiatement abandonnée par la population. L’armée nationale a encerclé le bourg et sommé les combattants de déposer les armes.

L’Armée syrienne libre a plusieurs fois annoncé la libération de l’équipe d’Al-EkhbariyaTV dont la journaliste Yara Saleh. En définitive, elle a fait connaître ses revendications dans une vidéo.

On remarquera :
 L’officier de l’ASL à Al-Tal lit un texte dont il n’est pas l’auteur.
 L’ASL ne considère pas les journalistes enlevés comme des « otages », mais des « invités ». Cependant, elle indique qu’ils servent de boucliers humains (pour empêcher l’armée nationale de bombarder ou de donner l’assaut) et que leur retour sains et saufs serait compromis s’il n’était pas fait suite à ses exigences.
 L’ASL se présente comme une organisation islamiste. (1) La déclaration est précédée d’un verset coranique ; (2) elle contient une référence implicite à l’islam ; (3) le négociateur est appelé « frère » ; (4) bien que l’islam interdise de retenir des femmes ou des enfants comme otages, la journaliste Yara Saleh est détenue et contrainte de porter le voile.
 L’ASL déclare à la fois que les civils sont bombardés par l’armée régulière, qu’elle tente de les protéger, et qu’en fait ils sont partis. Puis elle demande la levée des checks points afin, dit-elle, de laisser rentrer les gens qui ont fui, en réalité pour que ses combattants puissent s’échapper.
 De manière inédite, l’ASL désigne comme négociateur un contact en Arabie saoudite. C’est la première fois depuis le début de la crise. Il s’agit pour elle de démentir à n’importe quel prix qu’elle obéit aux ordres reçus du QG de l’OTAN à Incirlik. Sur cette base aérienne située au sud-ouest de la Turquie, œuvrent de concert les États-Unis, la France et la Turquie. L’ASL préfère reconnaître qu’elle n’est pas indépendante et se présenter comme une organisation dirigée par des Saoudiens que de laisser évoquer ses liens avec Paris. Avec un humour involontaire, le lecteur de communiqué conclut « Vive la Syrie indépendante ! ».

Pour obtenir la libération de Yara al Saleh-Abbas et de son équipe, écrivez aux véritables commanditaires de l’ASL à l’Élysée : « M. Hollande, cessez de soutenir le terrorisme, libérez Yara ! »

Déclaration de l’Armée syrienne libre d’Al-Tal

« Cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. »
Coran (sourate 3 ; verset 103)

« Alors que l’équipe d’Al-AkhbariyaTV passait à Al-Tal, le 11 août 2012, nous avons réussi —avec l’aide de Dieu— à la sauver des bombardements des gangs d’Assad. Elle est maintenant en compagnie de la population restante de notre ville. Nous la traitons bien, comme notre religion nous a appris.
Le bombardement de notre ville se poursuit ce qui met en danger la vie des civils et de l’équipe d’Al-AkhbariyaTV. Nous précisons que lorsque l’équipe d’Al-AkhbariyaTV est arrivée vers nous, nous avons utilisé la caméra pour filmer les destructions causées par les bombardements. C’est à cause de ces bombardements que l’assistant cadreur Hatem Abou-Yehya est mort avec deux de nos officiers de l’Armée syrienne libre qui étaient là pour le protéger. Le reste de l’équipe est en bonne santé. Nous travaillons encore à leur protection pour les aider à revenir sains et saufs dans leurs familles.
Voici ce que nous exigeons des bataillons criminels d’Assad :
 Cessez immédiatement de bombarder les civils d’Al-Tal ;
 Levez les check points pour que habitants puissent revenir dans notre ville ;
 Relâchez les familles d’Al-Tal qui ont été arrêtées à Damas.
La négociation pour maintenir la sécurité de l’équipe et garantir qu’ils pourront renter chez eux sains et saufs devra être conduite avec le frère Eyad, qui réside à Riyad en Arabie saoudite.
Vive la Syrie indépendante !
 »

Comment on Global Research Articles on our Facebook page

Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca