Message urgent à la Gouverneure générale du Canada, S.E. Michaelle Jean

Analyses:

18 janvier 2010

Onè gouverneure générale Michaëlle Jean,

Pour voir la vidéo de l’appel: http://watch.ctv.ca/news/latest/back-home/#clip256487  

Ceci est un appel urgent à vous, en tant que gouverneure général du Canada, fille d’Haïti, ancienne citoyenne de la France, vous qui êtes mariée au bien connu et respecté intellectuel et cinéaste français, Jean-Daniel Lafond.

Tous les deux, vous devez, chers compatriotes, utiliser tout de suite votre pouvoir et vos compétences pour convaincre le président français Nicolas Sarkozy de la nécessité urgente pour la République française de restituer les 40 milliards de dollars (US) qu’elle a rançonnés sous la menace de ses canonnières à la République d’Haïti entre 1825 et 1947. Le montant de 90 millions de francs-or ont été encaissés par l’ÉTAT FRANÇAIS, à titre d’indemnisation des réclamations des Françaises et des Français blancs pour « propriétés et biens perdus ». Ces dits «propriétés et biens» étaient nos grands-pères et nos grands-mères qui avaient survécu aux 312 années du crime le plus horrible contre l’humanité jamais inscrit dans l’histoire humaine – la Maafa.

Afin de payer cette rançon, les gouvernements haïtiens successifs ont dû prendre des mesures draconiennes telles que couper nos forêts, fermer des écoles rurales et emprunter de l’argent à des taux exorbitants aux puissances de l’époque bâties sur l’esclavage, comme les États-Unis d’Amérique du Nord.

La rançon de 40 milliards de dollars (US) doit être restituée directement à l’ÉTAT HAÏTIEN auquel elle a été soutirée sous la menace des canons. Cet exemple monstrueux de vol à main armée commandé par l’État implique des institutions juridiques qui existaient et existent encore aujourd’hui.

Haïti en a besoin pour bâtir l’infrastructure qu’elle n’a jamais eu l’occasion de construire. À cet effet, nous, personnes éprises de justice, de toutes les races, croyances et convictions politiques, nous mobilisons sans répit jusqu’à ce que le peuple haïtien, par l’entremise des représentants légitimes qu’il s’est lui-même donné, reçoive ce qui lui a été volé. Pas un sous du remboursement de cette rançon ne doit aller à la horde des organisations étrangères, qui sont expertes dans la collecte des fonds au nom de la population appauvrie d’Haïti. Alors que l’état de pauvreté abjecte qui frappe le peuple noir d’Haïti depuis 1499, lorsque nos ancêtres ont débarqué sur l’île, continu à s’étaler sous nos yeux, ceux qui prétendent « aider » sont les seuls à s’enrichir chaque jour avec les « aides » qu’ils gèrent en notre nom. Une situation que nos frères et soeurs des Premières nations ne comprennent que trop bien, que ce soit au Nunavut, en Australie ou en Afrique du Sud. L’hypocrisie doit cesser afin que la fraternité humaine authentique puisse s’épanouir.

Ma soeur, ce lourd fardeau est le vôtre. Nous vous aimons et vous encourageons à être inspirée par l’esprit de Sanite Belair, Defile et Marie-Claire Heureuse Félicité Bonheur.

Fok nou tout mete devwa nou opwop! Se Dessalines k ap mande regleman!

Ak anpil respè,

Frè ou:

Jafrikayiti (Jean Saint-Vil)

Ottawa, Canada

Pour en savoir plus sur la rançon exigée par Charles X: http://www.ipetitions.com/petition/restitution4haiti/  

A Giant Step for Mankind – Made in Haïti (Un pas de géant pour l’humanité – franchi en Haïti) http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14726  

Jafrikayiti «Depi nan Ginen bon nèg ap ede nèg!» (L’entraide fraternelle date du temps où, tous, nous fûmes encore dans les entrailles de l’Afrique-mère)

La gouverneure générale apprécie les commentaires, les questions et les suggestions qu’elle reçoit des Canadiennes et des Canadiens. Choisissez simplement l’un des moyens de communications ci-dessous.

•Par courriel : info@gg.ca •Par téléphone : 613-993-8200 ou sans frais au Canada et aux États-Unis 1-800-465-6890 •Par télécopieur : 613-998-8760 •Par la poste : Rideau Hall, 1, promenade Sussex, Ottawa (Ontario), K1A 0A1


Articles Par : Jean Saint-Vil

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca