Propagande : Promouvoir la « guerre juste »

Syrie : Radio-Canada sur le terrain

Lépine_Propagande_guerre

Une équipe de  Radio-Canada s’est rendue en Syrie. C’est une bonne nouvelle. Cependant, cette équipe s’est  limitée au côté “rebelle” de la crise.

On dit que le gouvernement syrien  n’accorde pas de visa aux journalistes. Il serait intéressant qu’on nous  fasse un reportage avec enregistrement des conversations téléphoniques et caméra  cachée lors de tentative de rencontre aux diverses ambassades syriennes pour  l’obtention de ce visa.

On peut mettre en doute le  sérieux des démarches de Radio-Canada ainsi que de tous les  médias pro-guerre pour obtenir de tels visas.

Plusieurs journalistes ont été en  Syrie. Entre autres:

- Lyse Doucet, de la BBC à  Damas:

http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-15057230

Lyse  Doucet se fait rabrouer par un citoyen syrien à Damas

(à  voir)

http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-15057236

Traduction ici :

http://www.dailymotion.com/video/xmmwkd_1-8-syrie-erreur-ou-manipulation-d-arte-sofia-amara_news

À 2  minutes du début.

- Georges Malbrunot, du Figaro

qui participait au voyage de  presse le 22 août 2011.

http://www.lefigaro.fr/international/2011/08/23/01003-20110823ARTFIG00642-les-opposants-syriens-saluent-la-chute-de-kadhafi.php

- Gilles Jacquier était aussi en  Syrie

Ce  journaliste a été tué à Homs lors d’une attaque des rebelles en janvier  2012.  Il était en compagnie de  plusieurs journalistes, suisses, belges et libanais. Leur séjour avait été  organisé par Sœur Marie-Agnès, une religieuse libanaise installée près de  Homs.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/01/20/01003-20120120ARTFIG00667-jacquier-aurait-ete-victime-d-une-bavure-des-insurges.php

- Marc George,  directeur de Médialibre.eu

Son long témoignage, en 5 parties:

http://www.youtube.com/watch?v=B0BhxRpcqqo&feature=relmfu

http://www.youtube.com/watch?v=aBoM_cyNX_U&feature=relmfu

- Robert Fisk du journal britannique The  Independent 

« Les officiels syriens sont méfiants de voir  leur parole déformée par nos médias pour servir la cause de notre diplomatie  belliqueuse. Et nos journalistes se plaignent de ne pouvoir aller en Syrie.  Pourtant Robert Fisk parvient lui, à interviewer à Damas, le chef de la  diplomatie syrienne qui ne s’était pas exprimé depuis le début de la crise. Et  il le fait sans concessions à la langue de bois syrienne. Chapeau bas M.  Fisk.  »

http://www.centpapiers.com/syrie-interview-exclusive-de-walid-muallem-ministre-des-affaires-etrangeres-par-robert-fisk/104908 

« Après avoir passé une bonne période de temps  sur la scène de la bataille en Syrie, le journaliste anglais chevronné Robert  Fisk, correspondant au Moyen-Orient du quotidien britannique The Independent  reconnaît la présence intensive d’éléments étrangers dans les rangs de la  soi-disant « Armée syrienne libre » (ASL). Au lieu de qualifier cette rébellion  armée de « révolution populaire » à la manière de ses collègues occidentaux, et  après avoir analysé et témoigné des «faits » réels sur le terrain, le journaliste  anglais utilise désormais le terme de « combattants étrangers », pour qualifier  ceux qui combattent le régime en Syrie. »

http://fr.sott.net/article/9191-Robert-Fisk-sur-la-Syrie-Armee-de-rebelles-C-est-une-bande-d-etrangers

Autres articles de Robert  Fisk:

‘They snipe at us then run and  hide in sewers’

http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/robert-fisk-they-snipe-at-us-then-run-and-hide-in-sewers-8063515.html

Traduction ici:

« Ils nous tirent dessus puis  courent se cacher dans les égouts »

http://lavoixdelasyrie.com/data/?p=4798

The bloody truth about Syria’s  uncivil war

http://www.independent.co.uk/voices/commentators/fisk/robert-fisk-the-bloody-truth-about-syrias-uncivil-war-8081386.html

Traduction ici:

La réalité sanglante d’une guerre  peu civile en Syrie

http://www.pcfbassin.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=5628:robert-fisk–la-realite-sanglante-dune-guerre-peu-civile-en-syrie&catid=62&Itemid=8

Robert Fisk, journaliste  indépendant, s’est rendu à Deraya

http://www.europalestine.com/spip.php?article7587

- Webster Tarplay

En novembre 2011,

De Damas, en entrevue avec la  télévision russe

http://www.voltairenet.org/article171932.html

s’adressant à la foule

http://www.youtube.com/watch?v=Is_DYXolAeM

- Thierry Meyssan celui considéré comme  un pestiféré depuis sa remise en question des événements du 11 septembre  2001.

Le voici en Syrie suite à  l’attaque du studio de télé Al-Ikhbariy:

http://www.dailymotion.com/video/xrw640_syrie-2012-06-30-th-meyssan-destruction-de-la-television-al-ikhbariy_news

- Alain Soral qui n’a guère plus de  crédibilité aux yeux de certains

http://www.dtom.fr/archives/alain-soral-en-syrie/

Le témoignage de sa visite:

http://www.youtube.com/watch?v=3nek77xqJVA

On pourrait allonger la  liste.

Plusieurs journalistes russes,  iraniens, latinos américains sont sur place.

Cependant, il semble que ce soit  tous des menteurs aux yeux de nos braves journalistes de Radio-Canada.  Les  « faits »  qu’ils rapportent semblent être, selon  nos journalistes radio-canadiens, “douteux”, comme l’insinue Michel Viens lors  de la présentation du reportage de Jean-François Bélanger sur la “vision” russe  du conflit syrien:

http://www.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/6501401

Et pourtant, les reportages de la  télé russe (RT) ou iranienne (PressTV) sont de qualité :

A Day In Homs

http://www.presstv.ir/doc/detail.html?name=A%20Day%20In%20Homs

Missiles for Syrian rebels:  Smuggled Manpads may end up in extremist hands

http://rt.com/news/syria-rebels-aircraft-manpad-732/

En voyant tous ces gens qui se  sont rendus en Syrie pour différents reportages, on constate que la supposée  non-autorisation des autorités syriennes pour le journalisme est un fabuleux  prétexte pour certains voulant faire la promotion du côté rebelle.

Pour éviter de nous montrer trop  clairement la réalité par les  « faits »  on utilise le prétexte des visas et on  nous offre des visites guidées chez les très accueillants rebelles.  Les stratèges rebelles connaissent très  bien l’importance de l’arme médiatique, cette arme de manipulation massive.  De plus, les stratèges rebelles  excellent dans le discours. Nos  bataillons médiatiques occidentaux nous rapportent alors leurs «mots» “émouvants”.

Ce prétexte du visa impossible à  obtenir a été utilisé en Libye et maintenant en Syrie.  On a pu ainsi nous cacher la réalité du  conflit libyen et on nous cache, de la même façon, la réalité du conflit  syrien.

Une seule réalité  existe. Et nous avons deux visions de celle-ci qui  s’opposent. Qui fait du journalisme ?   Et qui fait de la propagande  ? Il faut bien s’attarder aux « faits » et mettre de côté les nombreux «mots». Surtout les «mots» des  belligérants.

La première victime des guerres c’est  la  Vérité. Voilà pourquoi il faut rechercher  les  « faits »   et se méfier grandement des   «mots». Comment peut-on prendre les  discours des rebelles comme étant pure et angélique Vérité ? C’est pourtant ce que font les  journalistes de Radio-Canada ! On nous relaie les  «mots» de ces tueurs comme étant pure  Vérité.   Ces gens nous sont  présentés comme n’ayant aucun tort.  Et pire, ils nous sont présentés comme des défenseurs de la  démocratie.  Ces gens qui refusent  toutes négociations et tout règlement pacifique et démocratique du conflit.  Ces gens qui ne jurent que par les armes  et par « allah ô akbar ».

Tout gouvernement agirait  exactement comme agit le gouvernement syrien dans une pareille situation: il  combattrait de façon musclée ces terroristes qui tuent, pillent, sèment le chaos  et terrorisent la population.

Radio-Canada nous dresse un  portrait angélique de ces “bons” et vaillants tueurs. Et Radio-Canada met de côté  plusieurs éléments importants. Comment peut-on faire fi de  ceci :

Des centaines de milliers de  Syriens défilent…

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/06/17/2525622_des-centaines-de-milliers-de-syriens-defilent-contre-l-ingerence-et-les-mensonges.html

Manifestation monstre à Damas

http://www.dailymotion.com/video/xlmp87_syrie-rassemblement-de-pro-regime-a-damas_news

Autre grande manifestation  pro-Assad à Damas

http://www.youtube.com/watch?v=IblvBR8yEUw

De telles manifestations se sont  déroulées dans plusieurs villes de Syrie à maintes reprises.

Ce ne sont pas des «mots», ce sont des « faits ».

M. Chartrand s’est rendu parmi  les rebelles à Alep. Ces tueurs sont en grande partie  les principaux responsables de la destruction de cette magnifique ville  historique.

Voici  Alep l’an dernier:

http://www.youtube.com/watch?v=WvaQ5ZUvDR8

Comment peut-on faire fi de ceci  ?

Et aussi comment peut-on faire fi  de ceci:

55 morts dans des attentats à  Damas

http://tempsreel.nouvelobs.com/la-revolte-syrienne/20120510.OBS5263/syrie-deux-attentats-font-des-dizaines-de-morts-a-damas.html

Double attentat meurtrier à  Damas

http://www.wat.tv/video/syrie-double-attentat-meurtier-4n9pv_2i6xp_.html

Au moins 15 morts dans un  attentat à Homs

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/12/02/au-moins-15-morts-dans-un-attentat-a-homs-en-syrie_1798895_3218.html

Trois attentats à la voiture  piégée à Alep

http://www.zinfos974.com/Syrie-Trois-attentats-a-la-voiture-piegee-a-Alep_a47934.html

Un attentat frappe le pouvoir en  Syrie

http://www.france24.com/fr/20120718-liveblogging-beau-frere-president-assad-ministre-defense-tues-attentat-damas-syrie

Le terrorisme est clairement  présent.  Les « faits » crèvent les yeux.

Ces rebelles qui selon  Radio-Canada sont des anges luttant pour la liberté et la “démocratie” sont des  terroristes.  La Syrie est aux prises avec le  terrorisme.  Tout gouvernement  agirait comme le fait le gouvernement syrien.  Radio-Canada nie que la Syrie est aux prises avec des  terroristes.   Radio-Canada  boit les «mots» de ces “anges” (sic) de la “liberté” (sic) et ferme les yeux sur  leurs actes crapuleux.

Et le pire… Comment peut-on faire fi de ceci  : Les actes barbares ! Ces fanatiques se livrent à des  actes d’une barbarie incroyable. Et comble de leur fanatisme, ils  vont même jusqu’à tourner leurs actes barbares tellement ils se sentent investis  d’une mission divine ou sont atteints d’une démence d’une extrême  dangerosité.  Leurs actes sont d’un degré de  bestialité que même les bêtes n’atteignent pas.

- On traine des gens vivants  derrière des autos.

http://www.youtube.com/watch?v=aoO4fgvtIJg&feature=player_embedded

- On jette du haut d’un toit des  gens vivants.

http://www.youtube.com/watch?v=fN4r9Hl6xdc&feature=plcp&bpctr=1354614057

- On torture

http://www.youtube.com/watch?v=YwAe5iop_c8&feature=player_embedded

- On exécute sommairement

http://rt.com/news/syria-rebel-massacre-aleppo-627/

- On égorge.

- On décapite  au couteau de cuisine.

Des atrocités «incroyables» !

Un seul exemple vidéo suffit (et  il y en a beaucoup):

Commis à Alep: un citoyen  pro-Bachar se fait décapiter

(Des images insoutenables):

http://www.youtube.com/watch?v=E0z8CQXMNBQ&feature=g-all-u

Radio-Canada, à l’instar de leurs  acolytes des médias de masse occidentaux, ferme les yeux sur ces atrocités  commises par ces gens qu’ils nous décrivent comme étant des “anges” de la  démocratie. Pour Radio-Canada, le  gouvernement syrien ne combat pas des terroristes fanatiques sanguinaires, mais  de “bons” citoyens se défendant légitimement ! Si on observe les « faits », qui donc nous offre des  reportages conformes à la réalité ?

Les Russes ou Radio-Canada (voir  le reportage de JF Bélanger

http://www.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/6501401 ).

Qui donc se livre à de la  propagande ?

Il y a près d’un an, le 30  janvier 2012

sous l’article

« Syrie : violents affrontements  en banlieue de Damas  »

( Par la date et le titre, on  constate que la situation et la propagande n’évoluent guère ! )

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/01/30/004-violences-syrie-oci-onu-protection-civils.shtml

À 10h06, un commentaire:

Il ne  s’agit pas de manifestation, mais bien d’affrontements  armés. 

On nous  présente la guerre peu à peu, avec évidemment une nette prise de position en  faveur de ces groupes organisés et financés probablement par les fanatiques  religieux d’Al-Qaïda associés aux prédateurs de  l’Occident. 

La tuerie  prend maintenant de l’ampleur. 

On  emploie exactement la même technique qu’en Libye.

La guerre  tant souhaitée est engagée. 

Nous  aurons probablement des journalistes sur le front, évidemment sur le côté des  bons (sic) rebelles.

Et effectivement, nous avons eu  des journalistes sur le front aux côtés des “bons” rebelles !

En voici quelques exemples :

Reportage en Syrie interdite  (France 24)

http://www.youtube.com/watch?v=49LHMOgpIks

La Presse en Syrie: la guerre  rue par rue

Michèle Ouimet

http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/syrie/201209/29/01-4578772-la-presse-en-syrie-la-guerre-rue-par-rue.php

Le 7 avril 2012, M . Chartrand nous  faisait un reportage sensiblement identique à ceux de la semaine dernière:

Un envoyé spécial de Radio-Canada  pénètre clandestinement en Syrie

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/04/05/006-syrie-chartrand-clandestin.shtml

Finalement, le reportage  clôturant la semaine intense de Radio-Canada “sur le terrain rebelle” en  Syrie.

À l’émission « Une heure sur  terre  » du 30 novembre 2012 :

http://www.radio-canada.ca/widgets/mediaconsole/medianet/6505410

Que nous apprennent tous ces  reportages ?

1 -  Que les rebelles sont de bonnes  gens.

On décrit leur occupation de  bonnes gens avant qu’ils soient “obligés” (sic) de prendre les armes.

2 -  On nous décrit la guerre.  C’est horrible la guerre.  On nous la décrit lorsque c’est  utile.  On ne nous a jamais décrit  les atrocités de la guerre d’Irak, ou d’Afghanistan, ou celles que peut faire  Israël au Liban ou à Gaza, ou celle qu’a faite l’OTAN en Libye [1]

3 -  On nous dit que les “vaillants” rebelles  ont besoin d’armes !

(Et on sous-entend de «renfort».)

Nous n’apprenons strictement rien  d’autres.

La propagande vise  l’émotion.

On ne nous apprend strictement  rien, mais on nous émeut intensément.

L’utilisation des enfants est  presque indécente.  Quoi de mieux  que des enfants irrésistibles pour venir nous émouvoir !

Le scénario de ces  reportages-propagande est toujours identique.

1 – On nous présente ces  valeureux rebelles en nous mentionnant leur noble occupation avant leur  “obligation” (sic) de prendre les armes:

Extraits des reportages:

- «Il étudiait  l’architecture… »

-  «Il était policier… »

-  «Kamel a déserté l’armée… »

-  «Avant d’être soldat, il a étudié la  littérature anglaise à l’université… »

-  «Bradek était instituteur… »

-  «La plupart étaient des citoyens  ordinaires, ils sont devenus des “soldats” (sic) par la force des choses… »

2  -  On nous montre leurs armes “vétustes” «comme ce mortier artisanal» !

3 – On  nous émeut sur leur “manque” (sic) d’armes et leur “besoin” de renfort pour  affronter ces soldats “féroces” de Assad.

Finalement, ce sont tous de bonnes personnes qui tuent des  “méchants”.

On  nous présente les  « plus que bons »  rebelles ! On dit  que les gens ont laissé leur demeure “à cause des bombardements”  ! Mais on  oublie de dire que l’on bombarde parce que les rebelles «occupent» la place et  que bien souvent les gens ont été chassés de leur lieu de vie ou enrôlé de force  par les rebelles.

Il y a  de fortes chances que la population fuit les terroristes bien avant les  bombardements.  Mais nos braves  reporters ne s’intéressent pas vraiment à cette question.  On évite de trop rencontrer la  population.  On préfère passer le  micro aux “valeureux” et angéliques rebelles.

Pour  Radio-Canada, les rebelles ne sont pas des terroristes.  Pour preuve (sic), les rebelles le  disent eux-mêmes ! (Et ce, dans tous les  reportages-propagande.)  De  braves gens, pas des terroristes,  foi de « allah wakbar » ! Mais  la population, elle, qu’en dit-elle ?

L’équipe propagandiste de RC se garde bien de trop la  questionner afin de répondre clairement à cette question. Cette  population qui s’est fait littéralement déloger par ces rebelles est totalement  terrifiée par ces malades qui ont envahi leur ville  paisible.  Et on  se garde bien de demander à ces angéliques rebelles d’où vient leur financement,  leurs armes, leurs équipements et leurs vivres.

Ces  reportages-propagande se résument à

- dorer l’image du “bon” rebelle,

- salir les autorités qui luttent contre ces terroristes

- nous  faire accepter et même désirer que nos impôts servent à envoyer des armes à ces  terroristes luttant pour “le bien”.

- nous  faire accepter cette autre guerre d’invasion déguisée en guerre  “humanitaire”.

Rien  d’autre ne se dégage de ces reportages puant la propagande la plus  infecte.

La  semaine de propagande de Radio-Canada semble avoir été faite en guise de  préparation psychologique au déclenchement du massacre  massif.

- On  déploie des missiles en Turquie.

- Les  ÉU menacent en utilisant le prétexte désormais classique des armes de  destruction massive chimique.

- On  tente toujours d’obtenir le feu vert du cirque de l’ONU.

La  fermeté de la  Russie et de la  Chine va-t-elle suffire à empêcher ce nouveau massacre  d’envergure ?

Croisons-nous les doigts.

 

Serge  Charbonneau

Québec

 

[1] Libye

Huit mois d’intenses  bombardements quotidiens.  Près de 2  000 sorties officielles de bombardements. 30 000 bombes larguées dont 696 par  notre (sic) Pays le Canada.

«Le Canada, avec ses deux  escadrilles, a effectué 1539 sorties aériennes entre le 21 mars et le 31  octobre. Au total, presque 700 bombes (696, pour être précis) furent larguées  par le Canada sur le territoire libyen.»

http://rancourtjf.wordpress.com/2012/06/08/la-position-canadienne-face-a-la-crise-libyenne-de-2011-2/

Les CF-18 canadiens bombardent  Tripoli

http://www.lapresse.ca/international/dossiers/crise-dans-le-monde-arabe/le-canada-face-a-la-crise/201106/16/01-4409910-les-cf-18-canadiens-bombardent-tripoli.php

Articles Par : Serge Charbonneau

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca