Révélation du CAN84 : Tricastin est une poudrière atomique qui menace toute la Provence et le pays.

Communiqué de Presse du 10 août 2011

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) vient de mettre la main sur les courriers que l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) a adressés à la direction de la centrale nucléaire du Tricastin  depuis le début 2011: atterrant ! La situation est catastrophique en matière de sécurité des salariés et des populations riveraines ; incontrôlée en matière de pilotage ordinaire au quotidien ; dangereuse du fait de sa vétusté, de fissures dans le béton et de non-respect des normes et réglementations. Le CAN84 exige à nouveau la fermeture du site nucléaire du Tricastin.

Les dernières inspections de l’Autorité de Sûreté Nucléaire conduites depuis le début de l’année révèlent l’ampleur de la menace :

béton des murs éclaté en nombreux endroits, lacunes en matière de surveillance des activités sous-traitées et du respect des règles de radioprotection, non prise en compte ni validation des modifications dans les opérations, non-respect des plans de qualité lors des interventions,

absence de documents justificatifs, irradiation des intervenants, balisage non-conforme aux prescriptions radiologiques au dessus de la piscine du bâtiment réacteur (BR), mauvaise coordination entre les intervenants notamment intérimaires,

absence d’appareil de contrôle de radioactivité lors de leurs interventions et absence de suivi mensuel de l’ensemble des appareils de radioprotection rendant caduques les mesures de radioactivités,

fuite radioactive sur des vannes et dissimulation de la réalité, absence de procédures dans le cas d’une indisponibilité prolongée d’une source principale externe,

on effectue les contrôles de radioactivité en quelque sorte au pif ou à la couleur de la peau.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) a passé au crible les dix dernières inspections menées par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) depuis le début de l’année 2011 sur le site du Tricastin. Le tableau est effrayant et devrait conduire à l’arrêt immédiat des réacteurs nucléaires.

Comment dans un tel état de non-maîtrise et de délabrement des installations, l’Autorité de Sûreté Nucléaire a pu donner son autorisation de poursuivre l’exploitation du réacteur n°1 dix années supplémentaires en août 2009?

Pourquoi, les 4 réacteurs du Tricastin sont maintenus en activités alors qu’ils ne produisent pas tous d’électricité pour la population ou les besoins des entreprise mais servent à la nouvelle unité “Georges Besse 2″ d’enrichissement par centrifugation du terrible combustible (Mox et Uranium 235) qui fait ses ravages à Fukushima?

Pourquoi l’ASN s’apprête-t-elle à donner son feu vert à la poursuite d’autres réacteurs sur Tricastin alors qu’elle affirme que plus de 30 corrections déterminantes et guère réalisables financièrement et techniquement doivent être conduites?

A quoi joue-t-on? Par quelle magie et sous quelle connivence technico-politico-économique l’ASN bafoue-t-elle ses propres constatations? La vie des travailleurs du site et des populations, de la région et au delà est en jeu.

Depuis janvier 2011, les documents que s’est procuré le CAN84 accusent.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse (CAN84) tire la seule conclusion logique de ces menaces au quotidien sur la vie et la santé : arrêt immédiat, inconditionnel et définitif des réacteurs du Tricastin, parmi les plus âgés du pays. C’est une exigence sanitaire, de santé publique, de protection de la vie. Avant l’apocalypse nucléaire en Provence.

Tout le détail des alertes mois par mois, réacteur par réacteur et les courriers de l’ASN à EDF sur le site http://www.coordination-antinucleaire-sudest.org/

La liste des 10 dernières inspections sur Tricastin :

(1) Inspection du CNPE du TRICASTIN, Identifiant de l’inspection : INSSN-LYO-2011, Travaux et modifications de l’arrêt du réacteur n°3. Lettre du 8 juillet 2011, N/Réf. : CODEP-LYO-2011- 038858 à Monsieur le Directeur EDF – CNPE du TRICASTIN

(2) 19 juillet 2011 / N/Réf. : Codep-Lyo-2011-040657 Contrôle des installations nucléaires de base / Centre nucléaire de production d’électricité de TRICASTIN (INB n°87/88) / Inspection n°INSSN-LYO-2011-0435 du 6 juillet 2011 / « Intervention en zone »

(3) Contrôle des installations nucléaires de base / CNPE de Tricastin (INB n° 87/88) – Inspection n°INSSN-LYO-2011-0894 / Inspection du : 04/07/2011 / INSSN-LYO-2011-0894 (PDF – 118,96 Ko)/ Inspection réactive sur l’incendie d’un des pôles du transformateur principal du réacteur n°1,

survenu le 2 juillet 2011 / 4 réacteurs de 900 MWe – EDF / Réf. : Loi n° 2006-686 du 13 juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire

(4) CNPE du Tricastin (INB n° 87/88) / INSSN-LYO-2011-0431 du 26 mai 2011 / Génie-civil / inspection courante du 26 mai 2011

(5) Tricastin (INB n° 87/88) / inspection : INSSN-LYO-2011-0833 (PINSN-0841)/ inspection réactive du 10 mai 2011 sur le thème « Conduite accidentelle »

(6) Inspection du CNPE de Tricastin (INB n°87 et 88) / inspection : INSSN-LYO-2011-0027 / Test de conformité « Laboratoire agréé »

(7) Tricastin (INB n°87 et 88) / inspection : INSSN-LYO-2011-0803 du 17 février 2011 / « Systèmes électriques de secours »

(8) Contrôle des installations nucléaires de base INB n°87 et n°88/ Inspection n° INSSN-LYO-2011-0427 du 2 février 2011/ Entretien, surveillance et inspection périodique des équipements sous pression

(9) Contrôle des installations nucléaires de base Tricastin / INB n°87 / Inspection n° INSSN-LYO-2011-0011 du 23 janvier 2011 / Première barrière

(10) Contrôle des installations nucléaires de base / INB n°87 et 88 / Inspection n° INSSN-LYO-2011-0426 du 18 janvier 2011 / « Deuxième barrière, circuit primaire principal »

(11) Inspection du CNPE de Tricastin (INB n° 87) / inspection : INS-2010-EDFTRI-0001 / 12 janvier 2011 /« Conduite normale »

Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca