Un va-t-en-guerre obtient le Nobel de la Paix

Région :

Il n’aura pas fallu plus de 25 ans pour que deviennent des vérités les slogans de 1984 imaginés par George Orwell.

La guerre est la paix,

La liberté est l’esclavage,

L’ignorance est la force.

J’y ajouterais : Le mensonge est la vérité.

Le Comité Nobel a décerné le Prix de la Paix 2009 au Président Obama, l’individu qui a entamé une nouvelle guerre au Pakistan, aggravé la guerre en Afghanistan, et qui continue de menacer d’attaquer l’Iran s’il ne fait pas ce qu’exige le gouvernement des Etats-Unis et renonce à ses droits de signataire du Traité de non-prolifération.

Thorbjoern Jagland, le président du comité Nobel a déclaré : « C’est très rare qu’une personne aussi importante qu’Obama attire l’attention mondiale et donne à son peuple l’espoir en un avenir meilleur. »

Obama, s’est attendri le comité, a créé « un nouveau climat dans la politique internationale. »

Allez raconter ça aux deux millions de Pakistanais déplacés et au nombre inconnu de morts qu’a accumulé Obama en quelques mois au pouvoir. Allez raconter ça aux Afghans, chez qui le nombre de civils morts continue de monter pendant que bourdonne la « guerre de nécessité » impossible à régler d’Obama.

Pas une politique de Bush n’a été amendée. L’Irak est toujours occupé. Le camp de la torture de Guantanamo est toujours en service. La détention abusive et les assassinats ont toujours cours. L’espionnage du citoyen sans mandat est toujours au programme. Les libertés civiques sont toujours violées au nom de la « guerre contre le terrorisme » d’Océania.

Apparemment le comité Nobel se fait des illusions. Étant minoritaire, Obama mettrait un terme à l’hégémonie occidentale sur les populations à peau foncée.

Le non-cynique pourrait raconter que le comité Nobel s’empare de la rhétorique d’Obama pour l’investir dans la quête de la paix au lieu de la guerre. Nous espérons tous que ça puisse marche. Mais la conséquence la plus vraisemblable, c’est que ce Prix a matérialisé « La guerre est la paix. »

Obama n’a rien fait pour que rende compte le régime criminel de Bush et l’administration Obama a soudoyé et menacé l’Autorité palestinienne pour qu’elle coopère avec le projet israélo-étasunien de balancer le Rapport Goldstone de l’ONU sur les crimes de guerre israéliens, commis pendant l’attaque barbare de l’armée israélienne contre la population civile sans défense dans le ghetto de Gaza.

Le ministère de la Vérité débite la désinformation du régime Obama : L’Iran aurait informé l’AIEA de sa nouvelle installation nucléaire « secrète » parce qu’il aurait découvert que le Renseignement étasunien avait appris son existence. Ces boniments servent à saper le fait de l’Iran se conforme à l’Accord de garanties, et à perpétuer le mouvement en faveur d’une attaque militaire contre l’Iran.

Le comité Nobel a placé tous ses espoirs sur un peu de peau colorée.

« La guerre est la paix » est désormais l’engagement de l’organisation autrefois pacifiste, Code Pink. Code Pink a décidé que les droits des femmes méritent une guerre en Afghanistan.

Lorsque les arguments en faveur de la guerre deviennent quasiment intarissables — hégémonie pétrolière, droits des femmes, démocratie, vengeance pour le 11/9, refus de bases pour Al Qaïda, protection contre le terrorisme –, la guerre devient la voie vers la paix.

Le comité Nobel a accordé le prestige de son Prix de la paix à la Langue Fourchue et à la Pensée Inintelligible.

Original : vdare.com/roberts/091009_warmonger.htm

Traduction : Pétrus Lombard


A propos :

Paul Craig Roberts, former Assistant Secretary of the US Treasury and Associate Editor of the Wall Street Journal, has held numerous university appointments. He is a frequent contributor to Global Research. Dr. Roberts can be reached at http://paulcraigroberts.org

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca