Une cartographie de la prolifération des drones: véhicules aériens sans pilote dans 76 pays

L’accord international principal qui contrôle le transfert des drones est le “Missile Technology Control Regime” ou MTCR

Drones guerre

Un nouveau rapport du congrès américain sur la prolifération des drones a confirmé l’énorme montée en puissance du nombre de pays qui sont maintenant dotés de systèmes aériens sans pilote (drones). Le bureau gouvernemental des responsabilités (GAO) a publié une version non classifiée de son rapport de Février 2012 sur la prolifération des drones. Le rapport examine à la fois le développement de ces systèmes aériens sans pilote communément appelés “drones” ainsi que les contrôles américains et multilatéraux de l’exportation de la technologie liée aux drones.

Le rapport établit qu’entre 2005 et Décembre 2011, le nombre de pays possédant des drones est passé de 41 à 76 voir la liste complète ).

 

Les pays possédant des drones d’après le rapport du GAO

“La majorité des drones étrangers que les pays ont acquis tombe dans la catégorie de drones tactiques. Ces drones sont faits pour essentiellement l’espionnage, la surveillance et les missions de reconnaissance, ils ont typiquement un rayon d’action opérationnel limité de l’ordre de 300 km. Mais certaines variétés plus avancées sont capables de faire des missions de collection de renseignement, du ciblage ou des attaques. Des mini-drones sont aussi achetés fréquemment à travers le monde.”

Il doit être noté que jusqu’à présent seuls les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Israël sont connus pour avoir déjà utilisé des drones armés.

Le rapport poursuit: “En ce moment, il y a plus de 50 pays qui développent plus de 900 systèmes différents de drones. Cette croissance est dûe au fait que bon nombre de pays voient le succès des Etats-Unis dans l’utilisation de leur drones en Irak, Afghanistan et décident d’investir dans les ressources de développement des systèmes aériens sans pilote afin d’être compétitifs économiquement et militairement dans ce domaine technologique émergeant.”

Bien que le rapport ne mentionne pas le danger de la prolifération des drones pour la paix globale et la sécurité, il met l’accent sur le danger que la prolifération des drones présente pour les “intérêts américains”. Le rapport stipule que “l’utilisation de drones par des pays ´étrangers pour collecter des renseignements sur les activités militaires américaines est déjà courante et que la croissance du nombre de oays ayant acquis la tehcnologie des drones, incluant des pays clés (NdT: comme l’Iran), a augmenté la menace sur les Etats-Unis.”

 

Table 1: Vente des drones US 2005-2010

 

Malgré cela, le rapport dit: “Le gouvernement des Etats-Unis a déterminé que le transfert sélectif de la technologie nécessaire aux drones soutient ses intérêts de sécurité nationale”, mettant ainsi en contradiction le cœur même des mesure de contrôle sur l’armement. “Les représentants du secteur privé disent que la technologie des drones est un des secteurs de croissance les plus important de l’industrie de la défense et donne de très bonnes opportunités pour augmenter les bénéfices économiques si les entreprises américaines demeurent compétitives dans le marché global de cette technologie.”

Le rapport révèle qu’entre 2005 et 2010, les Etats-Unis ont approuvé plus de 380 millions de dollars d’exportation de drones. Au total, le gouvernement US a approuvé le transfert de systèmes complets dans 15 cas sur cette période. Huit des 15 pays ont été nommés dans le rapport. Il s’agit du: Danemark, Italie, Lithuanie, Royaume-Uni, Australie, Colombie, Israël et Singapour. De plus, 1278 licenses liées aux drones ont été identifiées durant cette période.

Les Etats-Unis et le MTCR

L’accord international principal qui contrôle les transferts de technologie de drones et de drones est le Missile Technology Control Regime (MTCR). Bien qu’il ne se focalise pas seulement sur les drones, le MTCR contrôle les systèmes aériens sans pilote en les divisant en deux catégories. Les sytèmes de première catégorie sont capables de délivrer des engins explosifs de 500kg à plus de 300km, tandis que la seconde catégorie couvre les systèmes qui portent des engins plus légers ou qui ont un rayon d’action de moins de 300km. Bien que toutes les décisions soient prises à l’échelon national (et il n’y a pas de système de sanction par d’autres pays si le MTCR n’est pas respecté…), il y a une “très forte présomption de déni” concernant la 1ère catégorie, à savoir la présomption que les états signataires du MTCR n’exporteront pas ces systèmes. Les nations ont plus de loisir à exporter les engins de seconde catégorie.

Drone Wars UK a précédemment mis en exergue les efforts par les entreprises américaines de “relâcher” les contrôles sur l’exportation des drones. Quoi qu’il en soit, le rapport du GAO d´taille pour la première fois “six propositions des Etats-Unis  liées aux drones” pour amender le MTCR sur la période de 2005 à 2011, dont cinq qui auraient eu pour résutat “de transférer des drones couramment classifiés en catégorie 1 vers la catégorie 2”, les rendant ainsi plus faciles à exporter. Les cinq propositions furent rejetées par les autres membres du MTCR.

Alors que le rapport du GAO explique en détail le besoin d’améliorer les contrôles internes aux Etats-Unis sur l’exportation des drones et de leur technologie (recommandant une amélioration de la communication et des bases de données entre les départements des licenses et les agences de renseignement), le rapport ne mentionne pas le fait qu’il y ait un besoin d’améliorer les contrôles internationaux.

Il y a deux semaines, il fut rapporté que le Pentagone avait identifié 66 pays qui seraient éligibles pour acheter les drones américains sous de nouvelles règles de conduite qui doivent toujours être approuvées par le congrès. Dans le même temps, l’Allemagne désire acheter des drones armés, alors que son voisin la Pologne pense arrêter son utilisation d’aviation à pilotes au profit de drones armés, tout comme le Canada désire dépenser 1 milliard de dollars pour des drones armés, l’Australie 3 milliards de dollars.

Le calendrier pour des contrôles globaux afin d’arrêter la prolifération des drones n’a jamais été aussi important et urgent. Le mois prochain aura lieu la 26ème réunion plénière du MTCR à Berlin. Réunion qui se tiendra à huis-clos. Aucun calendrier ou détails de la réunion n’ont été rendus publics. Nous en appelons à tous ceux qui y participent de réaliser le danger croissant que représente la prolifération des drones et de résister aux signaux d’alarme lancés par ceux qui ont tout intérêt à ce que les contrôles existant, contrôlent de moins en moins…

Table 2: Liste des pays possédant des drones d’après le rapport du GAO.

Algeria Egypt Lebanon Singapore
Angola Estonia Libya Slovakia
Argentina Ethiopia Lithuania Slovenia
Australia Finland Malaysia South Africa
Austria France Mexico Spain
Azerbaijan Georgia Morocco Sri Lanaka
Belarus Germany Netherlands Sweden
Belgium Greece New Zealand Switzerland
Botswana Hungary Nigeria Syria
Brazil India Norway Taiwan
Bulgaria Indonesia Pakistan Thailand
Burundi Iran Panama Trinidad & Tobago
Canada Israel Peru Tunisia
Chile Italy Philippines Turkey
China Ivory Coast Poland Uganda
Colombia Japan Republic of Korea Ukraine
Croatia Jordan Romania UAE
Czech Republic Kazakhstan Russia United Kingdom
Denmark Latvia Serbia USA

 

Article original publié en anglais :

http://dronewarsuk.wordpress.com/2012/09/18/mapping-drone-proliferation-big-business-vs-the-mtcr/

 

Traduction: Résistance 71


Articles Par : Drone Wars UK

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca