Une étudiante fait une grève de la faim pour contester la Loi 78 et la gouvernance défaillante du gouvernement Charest

URGENT : APPEL À LA SOLIDARITÉ

Une étudiante fait une grève de la faim pour contester la Loi 78 et la gouvernance défaillante du gouvernement Charest

Marik Audet, une Gaspésienne d’origine, résidente de Montréal, a débuté une grève de la faim le vendredi 18 mai afin de dénoncer la Loi 78 et la gouvernance défaillante du gouvernement Charest. Pour que son geste ait l’impact souhaité, il est nécessaire qu’il soit diffuser largement. Elle est presque rendue à « 78 » heures de jeûne et elle continue.  

Vous trouverez en pièce jointe la lettre qu’elle a écrite à l’attention de Charest. Ce n’est pas un communiqué informatif, mais bien un cri du coeur très touchant et poétique. Il faut la diffuser et que Charest en prenne acte rapidement, car elle attend un geste de sa part.

Merci de vous saisir de cette information, de cette manifestation citoyenne pacifique! Ses coordonnées sont inscrites au bas de la lettre et vous pouvez également communiquer avec moi via mon courriel. Marik est également sur FB et sur Twitter (marikaudet).

Solidairement,

Marjorie Dallaire
Enseignante au Cégep de la Gaspésie et des Îles
Campus de Carleton-sur-Mer

À vous,

Monsieur le Premier Ministre du Québec,

Il est tard.

Les enfants viennent tout juste de se coucher.

 Ils dorment.

Je suis devant la fenêtre arrière de mon appartement et je pense encore…

Je repense à ces dernières semaines.

Ces semaines aux sans mots où pourtant, il y aurait eu tant à dire.

Comme des milliers de citoyennes et de citoyens

j’ai mal.

J’ai mal à mon Québec. 

Je me dois de parler.

Une jeunesse porteuse de symboles de liberté

 s’adosse à la porte de ma maternité

Tous ces mots passifs, presque bâillonnés, prennent place maintenant et se lèvent

des mots de femmes-mère

 des mots de femmes-Québec

cherchent à dire

 à se faire entendre

 Devant ma fenêtre, je vous parle. Je vous parle avec franchise et triste colère.

Il est tard

 Je suis une Québécoise assise.

Je suis à bout’, même si cette exaspération ne m’est pas permise

Je voudrais bien afficher d’autres couleurs

mauve bienveillance

bleu parabole

orange raison.

Mais 

grenat furie

vermeil  éveil

bourgogne grogne

Rouge liberté

se hissent en moi.

Je ne peux plus contenir mon désarroi

À lire cette Loi

soixante-dix-huit fois

            plutôt qu’une…

Il est tard

J’entends le sommeil dans ma maison

Demain, mon fils me demandera de jouer au dragon

Il a un bel imaginaire

tout comme sa mère

À son réveil, un autre jeu sortira de son coffre à jouets

Une démocratie toute frêle et matraquée à souhait

Ensemble, nous en ferons un bricolage

sans pillage juste un collage

D’un rouge assumé

 l’injustice

 l’inégalité sociale

l’indignation

l’abus de pouvoir

se dessineront

sans moutons.

Il est tard

je dois avancer

 poser un geste et désobéir

Désormais

je ne mange plus

j’y suis résolue

Je retrouverai la faim

Monsieur Charest

Lorsque vos mots rencontreront les miens

Avant

qu’il ne soit trop tard

Dans ce geste de profond amour pour notre pays en chaos

Il y a moi, mais il y a surtout ce Nous.

Ce Nous qui a dialogué

ce Nous qui a manifesté

ce Nous qui a dansé

ce Nous qui s’est indigné

ce Nous qui a discuté.

Ce Nous

 je le porte en ce geste.

Je vous parle dorénavant le ventre vide, mais l’appartenance au droit d’expression vivement brandi !

En ce 18 mai 2012 à 8h00 du matin

devant la fenêtre arrière de mon appartement

moi

Marik Audet

débute une grève de la faim.

 Ce geste de désobéissance pacifique

est un appui moral et physique aux étudiantEs en grève

 certes

mais surtout

en réponse à votre gouvernance

qui tente d’emprisonner nos consciences.

Informations :    Marik Audet

Montréal

marikaudet@hotmail.ca

514-271-3083

Pour informations, visitez la page Facebook de solidariré avec Marik Audet

Articles Par : Marik Audet

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca