VIDÉO: Appel Urgent pour questionner les ONGs à propos de la Libye le 16 Mars au Conseil des Droits de l’Homme

VIDÉO: Appel Urgent pour questionner les ONGs à propos de la Libye le 16 Mars au Conseil des Droits de l'Homme

Le Centre for the Study of Interventionism a envoyé ce communiqué à de nombreux diplomates, ambassadeurs, avocats ainsi qu’aux médias. 


Monsieur, Madame,

Je vous écris pour attirer votre attention sur un Examen Périodique Universel qui sera présenté au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies le 16 Mars prochain.

En 2011, la Libye a été soumise à l’Examen Périodique Universel, un procédé imposant aux membres du Conseil de rendre des comptes au Conseil et à ses experts sur la situation des droits de l’homme dans leurs pays. (Point E de la résolution 60/251 de l’Assemblée Générale)

Cependant, le 2 Mars 2011, la Libye a été exclue du Conseil des Droits de l’Homme par un vote de l’Assemblée Générale intervenant suite à la Quinzième Session Spéciale du Conseil des Droits de l’Homme. L’Examen Périodique Universel daté du 4 Janvier 2011 et qui devait être présenté au Conseil était globalement positif. Mais il ne fut jamais présenté au Conseil, UN Watch ayant appelé les responsables politiques à l’annuler.

Précédemment, une campagne a été menée par diverses ONGs à l’intérieur du Conseil et a manifestement reçu un très grand succès. Cette campagne déclarait que le régime libyen commettait des atrocités contreson propre peuple. Trois organisations – la National Endowment for Democracy (NED), la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH) et U.N Watch lancèrent un appel urgent contre les crimes dont elles accusaient le régime libyen dans le but d’inciter les Etats Membres du Conseil des Droits de l’Homme à demander la tenue d’une Session Spéciale qui eut lieu le 25 Février 2011.

En interviewant deux personnes à l’origine de ces allégations, j’ai été capable de démontrer qu’elles n’étaient basées sur aucune preuve. Les déclarations faites par Sliman Bouchuiguir de la Ligue Libyenne des Droits de l’Homme, ONG basée en Suisse, pendant la Quinzième Session Spéciale du 25 Février 2011 étaient infondées. Ces déclarations n’ont pas simplement conduit à l’exclusion de la Libye du Conseil des Droits de l’Homme, elles furent également utilisées pour justifier l’agression de l’OTAN qui débuta dés le mois de Mars 2011 contre ce pays. Je vous encourage à visionner mes documents vidéos à ce propos, qui contiennent deux interviews: la première concerne la FIDH, la NEDet UN Watch, la seconde concerne Amnesty International.

Aujourd’hui, la même coalition d’ONGs fait un certain nombre de déclarations à propos de la Syrie. Les accusations faites par Radwan Ziadeh aunom du CairoInstitute for Human Rights Studies sont pratiquement identiques à celles de Bouchuiguir il y a un an.

Le 16 Mars 2012, l’Examen Périodique Universel de la Libye va enfin être présenté au Conseil des Droits de l’Homme. Comme l’an passé, U.N Watch appelle les responsables politiques à s’opposer à cet Examen et à sa possible adoption. Cette Session qui se tiendra le 16 Mars à Genève est certainement la dernière occasion pour les pays déçus par les prétendues organisations de droits de l’homme de questionner leurs assertions concernant la Libye, et par conséquence également celles concernant la Syrie.  

C’est pourquoi, je souhaiterais entrer en contact avec vous avant cette date dans le but de discuter ces points (et d’autres tout aussi importants et en relation avec cette procédure) et ainsi vous informer de mon travail.

Je me tiens à votre disposition,

Cordialement,

Julien Teil

Senior Associate

Centre for the Study of Interventionism : http://www.interventionism.info/

csinterventionism@gmail.com

tel:  +33 6 51 41 82 97 

Les Mercenaires de Kadhafi et la Division de l’Afrique

Guerre Humanitaire en Libye : Il n’y a pas de preuve !

Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca