«VIOLENCE BUDGÉTAIRE»: Le Plan Nord de Jean Charest sera financé par la hausse des droits de scolarité

«VIOLENCE BUDGÉTAIRE»: Le Plan Nord de Jean Charest sera financé par la hausse des droits de scolarité

Cuivre, or, diamant, nickel, lithium, uranium, énergie hydroélectrique, les richesses du Grand Nord québécois seront vendues à rabais à des «investisseurs privés».

On prévoit des investissements publics et privés de l’ordre de 82 milliards de dollars sur une période de 25 ans.

Le financement gouvernemental de ce projet durant les trois premières années (2012-2015) sera de l’ordre de 1,6 milliard de dollars. Les frais de “promotion” sont énormes: Le Québec consacre 500 millions de dollars sur 5 ans  afin  «d’attirer des partenaires privés».

Dans une conjoncture d’austérité budgétaire frappant le Québec, d’où provient cette énorme somme d’argent? 

Le financement du Plan Nord gruge les dépenses sociales. Violence budgétaire: ce projet sera en partie financé par la hausse des droits de scolarité universitaire au bénéfice des grandes sociétés multinationales.

Les grands acteurs du le Plan Nord jouissant d’un généreux appui gouvernemental sont (entre autres) Rio-Tinto-Alcan, ArcelorMittal. IAMGold, Alcoa, Cliffs, Agnico Eagle, Xstrata.  

Austérité budgétaire pour les uns. Argent facile et profits pour les autres: Les compagnies minières ne paient pas «droits de scolarité». 

Il est essentiel que l’action étudiante et citoyenne visant le gel des droits de scolarité soulève la question du Plan Nord et de son financement au profit d’une poignée de sociétés multinationales, sans parler du pillage des terres autochtones et de la déstabilisation de l’écosystème, dont les forêts en zone boréale au delà du 49-ième parallèle nord.  Selon Greenpeace:

Le Plan Nord ouvre la porte à l’accélération de la destruction des écosystèmes du Nord, à l’exploitation des ressources sans la mise en place de balises environnementales adéquates ni d’un système de redevances qui permettrait aux Québécois de réellement profiter de cette exploitation, mais en plus on nous assure que les écosystèmes les plus menacés, les plus près des gens et les plus diversifiés ne seront surtout pas protégés. Plan Nord : Charest abandonne les forêts | Greenpeace Canada

Droits de scolarité et dépenses militaires: Deux poids, deux mesures

L’autre argument de poids dans le débat sur les droits de scolarité est la montée en flèche des dépenses militaires au détriment du projet de société. 

L’achat de systèmes d’armes perfectionnés se fera aux dépens des transferts du fédéral au provincial, lesquels contribuent au financement de la santé et de l’éducation.  Indirectement, la hausse des droits de scolarité finance l’économie de guerre dont l’achat controversé des chasseurs F-35.    

En restreignant le programme des chasseurs F-35, des fonds seraient immédiatement disponibles pour les étudiants universitaires du Québec. En fait, le coût associé à un seul F-35 (462 millions de dollars) libérerait suffisamment de ressources pour financer la hausse des frais de scolarité pour des années à venir…  Le gouvernement fédéral envisage l’achat de 65 F-35 pour un montant de 30 milliards de dollars.  

Le gouvernement Charest mène une guerre économique à l’endroit du peuple québécois. Comment confronter l’arrogance du gouvernement québécois: 

1. En faisant une vérification citoyenne de l’utilisation des fonds publics, incluant les décaissements prévus dans le cadre du Plan Nord  au profit des sociétés minières.

2. En interpellant le gouvernement fédéral de Stephen Harper concernant l’augmentation des dépenses militaires au détriment du financement des programmes sociaux au niveau provincial. 

3. La négotiation sur les droits de scolarité sera désormais conditionnelle à un examen détaillé des options budgétaires des deux paliers de gouvernement (fédéral, provincial) ainsi qu’une verification des debordements financiers de Québec et Ottawa en faveur des milieux d’affaire.

4. Il est important que d’ores et déjà les revendications étudiantes à l’endroit du gouvernment soient menées avec l’appui du mouvement syndical, et en étroite liaison evec d’autres secteurs de la société québecoise (employés du secteur public, travailleurs de la santé, enseignants, agriculteurs, petite et moyenne entreprise, etc.), affectés par les dites mesures d’austerité budgétaires. 

Pour en savoir plus, lire:


ACHAT DES AVIONS DE CHASSE F-35 : Comment l’économie de guerre aggrave la crise sociale
- par Michel Chossudovsky – 2012-04-13 

Michel Chossudovsky,  Professeur de science économique, Directeur, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM). crgeditor@yahoo.com

Articles Par : Prof Michel Chossudovsky

A propos :

Michel Chossudovsky is an award-winning author, Professor of Economics (emeritus) at the University of Ottawa, Founder and Director of the Centre for Research on Globalization (CRG), Montreal and Editor of the globalresearch.ca website. He is the author of The Globalization of Poverty and The New World Order (2003) and America’s “War on Terrorism”(2005). His most recent book is entitled Towards a World War III Scenario: The Dangers of Nuclear War (2011). He is also a contributor to the Encyclopaedia Britannica. His writings have been published in more than twenty languages. He can be reached at crgeditor@yahoo.com ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de "Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre", "La Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial" (best-seller international publié en plus de 10 langues). Contact : crgeditor@yahoo.com

Sur le même sujet:

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca