Washington embarrassé par son propre retrait de l’UNESCO

Washington a réagi à l’admission de l’Autorité palestinienne à l’UNESCO en se retirant de cette organisation, sans toutefois la quitter formellement. C’est ce qu’avait fait l’administration Reagan en 1984 pour des motifs proches. Mais cette réponse réflexe pose des problèmes inattendus au département d’État.

En premier lieu, on ne voit pas en quoi l’arrêt du financement de programmes d’éducation dans le monde fera avancer la cause de la paix au Proche-Orient. Deuxièmement, on ne comprend pas comment Washington peut préconiser le multilatéralisme et bouder dès qu’il est mis en minorité.

Surtout, l’Autorité palestinienne espère désormais pouvoir adhérer à 16 autres institutions intergouvernementales où le système de vote lui est favorable. Or, si Washington n’a jamais éprouvé d’intérêt pour une institution dédiée à l’éducation et à la culture, il ne peut quitter l’Organisation mondiale de la Santé, l’Agence internationale de l’Énergie atomique ou encore l’Organisation mondiale de la Propriété intellectuelle sans perte d’influence ni graves dommages économiques.

Cependant, au Congrès, les isolationnistes souhaitent faire alliance avec les sionistes et utiliser cette situation pour obtenir un retrait général des États-Unis du système onusien, selon un schéma comparable au refus d’adhésion à la SDN en 1920.

Articles Par : Global Research

Sur le même sujet:

  • Des millions de personnes défilent en France après l’attentat contre Charlie HebdoDes millions de personnes défilent en France après l’attentat contre Charlie Hebdo

    Des millions de personnes ainsi qu’une délégation de dizaines de chefs d'Etat et de hauts responsables internationaux ont défilé dans des manifestations officielles à travers la France hier à la suite de l'attentat terroriste contre la rédaction de Charlie Hebdo. Les manifestations, […]
  • De grandes marches contre la guerreDe grandes marches contre la guerre

    Voici quelques réflexions en marge de la tuerie qui s’est produite dans la capitale française   LA LIBRE EXPRESSION EST BIEN DIFFICILE J'ai vécu à l'époque de la GRANDE NOIRCEUR. Tout était défendu excepté les actions posées en faveur de l'Église et de l'autorité (légitime ou […]
  • Vidéo – Charlie Hebdo : l’indécence du 1er ministre Antonis Samaras en GrèceVidéo – Charlie Hebdo : l’indécence du 1er ministre Antonis Samaras en Grèce

    Le Premier ministre grec Antonis Samaras en campagne pour les législatives a opéré mercredi un rapprochement entre l’attentat contre Charlie Hebdo et les propositions sur la politique migratoire de la gauche grecque Syriza qui « encourage l’immigration illégale ».

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: media@globalresearch.ca

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

For media inquiries: media@globalresearch.ca