Print

« 10% de la Lune appartiennent aux Israéliens »
Par La Repubblica
Mondialisation.ca, 08 janvier 2007
La Repubblica 8 janvier 2007
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/10-de-la-lune-appartiennent-aux-isra-liens/4376

« Il 10 per cento della Luna
appartiene agli israeliani »‘ src= »http://www.repubblica.it/2007/01/sezioni/esteri/israele-luna/israele-luna/afp_9457740_09310.jpg » width=200

Jérusalem – La fascination pour l’espace, avec sa promesse de terres lointaines encore à explorer, continue à rester inoxydable. Et puis, la Lune est toujours irrésistible. Surtout pour les Israéliens, qui en possèdent 10%. C’est le Jerusalem Post qui donne l’information : les Israéliens sont désormais propriétaires de 10% des terrains mis en vente à titre privé sur la planète.

Une manie née sur la Toile, sur laquelle il est possible de faire les cadeaux les plus bizarres, comme offrir à un nouveau-né une étoile qui porte son nom ou, justement, acquérir une parcelle sur la Lune. Pour certains ça n’est qu’une extravagance, mais pour beaucoup d’autres, c’est une forme d’investissement, qui permet de s’approprier des terrains dont la valeur est appelée, dans un avenir proche, à décoller.

« Certains Israéliens pensent que c’est un cadeau original, mais aussi une bonne affaire, dont leurs enfants pourront bénéficier des fruits », a déclaré au journal Tom Wegner,d e la société Crazyshop, qui propose sur son site internet les produits les plus étranges, dont les terrains lunaires.

Selon Wegner, 10 000 Israéliens au moins se sont déjà appropriés des parcelles lunaires, depuis qu’il est devenu possible en 2000 pour des particuliers d’en acquérir des portions. Ce qui se traduit par dix pour cent des 40 millions de km2 déjà placés à travers le monde.

Wegner assure que c’est une affaire. Les prix sont encore accessibles : 60 dollars US (=47€) par demi-hectare. Mais il faut faire vite, car ils pourraient augmenter vertigineusement, vu l’intérêt renouvelé que portent les Usaméricains à l’espace. Le président Bush en a fait une affaire personnelle : il a promis que l’homme retournera sur la Lune en 2015 et il y créera une base fixe. L’étape suivante sera Mars. On peut parier que les parcelles de la planète rouge seront le prochain best-seller de Crazyshop.


Le logo de lunar shop, le site qui vend aux Israéliens  les terrains lunaires pour 250 shekels le demi-hectare. Curieusement, les sites français, allemand, suisse, suédois et argentin de Crazyshop ne proposent pas ce produit.

NdT : Je ne peux résister au désir de publier en guise de commentaire le texte de cette chanson du grand poète et chanteur québecois Félix Leclerc (1914-1988) :

Bon voyage dans la lune                                                                         

Partez, messieurs,

Bon voyage dans la lune

Et couvrez bien vos oreilles…

On dit que froide est cette partie des cieux

Mais qu’on y vit mille ans

Au lieu de cent.

Paraît qu’dans les dunes

Poussent des fruits

Qui redonnent la jeunesse

Emportez des cassots, des manteaux

Et pêchez des étoiles dans l’éther.

Moi et ma mie

Nous resterons ici

Dans le château des patrons,

Ferons de l’Ile

Un grand jardin fleuri

Avec des arbres

Pour qu’y grimpent nos garçons.

Partez rassurés

Pour ce qui est de nous

Vous enverrons des visions

Promettez-nous

Surtout

De n’pas revenir

Prendrons bien soin de vos possessions.

Prisons deviendront cages à lapins

Ouvrirons tous les hôtels,

Y coucheront les poules et les gazelles

Et les chiens et les p’tits pots de miel.

Plus de banques

Plus d’écoles

Plus de frontières

Plus de procès

Plus de lois

Les morts qui marchent,

Nous vous les enverrons,

Ce qui veut dire

Que peu nombreux seront.

Partez messieurs

Bon voyage dans la lune,

Enfin je vais aimer ma belle!

Sors, mon amour,

N’aie plus crainte des pièges,

Le mal est parti avec les hommes.

Deviendrons libres et dieux

Et sereins

Et nous rirons d’innocence

Et un matin grand’visite sur l’perron

L’ange Gabriel qui jouera du clairon.

Oh, l’beau matin

Qui s’en vient,

Pan, pan, pan,

Pan, pan, pan, pan,

Pan, pan, pan!

La Repubblica

Traduit de l’italien par Fausto Giudice, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de reproduction, à condition d’en respecter l’intégrité et d’en mentionner sources et auteurs.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.