14 février : Journée internationale des travailleuses et travailleurs des fleurs

50% des fleurs importées au Canada proviennent de la Colombie

MONTRÉAL, le 14 février 2010. – Depuis 2002, le 14 février est consacré en Colombie comme la Journée internationale des travailleuses et travailleurs des fleurs. Elle n’apparaît pas encore dans les calendriers et n’est célébrée que par quelques organisations de la Colombie, de l’Équateur, du Canada, des États-Unis, des Pays-Bas et de l’Allemagne, mais elle soulève une histoire importante en cette journée mieux connue comme la Saint-Valentin, l’histoire de centaines de milliers de travailleurs à travers le monde qui, œuvrant dans des conditions difficiles et dangereuses, permettent aux exportateurs, distributeurs et fleuristes d’enregistrer leurs plus gros profits de l’année en offrant aux amoureux d’Europe et d’Amérique du Nord le plaisir de s’offrir ces fleurs d’une incroyable beauté.  

Le Comité pour les droits humains en Amérique latine, fondé en 1976 et basé à Montréal, mène campagne depuis quatre ans en faveur du respect des normes du travail et du respect du droit à la libre association dans l’industrie de la floriculture d’exportation en Amérique latine. Son principal partenaire, la Corporation Cactus, basé à Bogotá en Colombie est aussi l’instigateur de la Journée internationales des travailleuses et travailleurs des fleurs que le CDHAL souligne aussi au Québec par différentes activités de sensibilisation. La Colombie est le deuxième exportateur de fleurs dans le monde après les Pays-Bas. Au Canada, 50% des fleurs importées proviennent de la Colombie.  

Nous invitons les médias et organisations civiles du Québec à s’intéresser à la problématique des hommes et des femmes permettant qu’existent de telles beautés chez nos fleuristes en ce 14 février. Nombreux sont les ouvriers mettant leur avenir et leur vie en danger pour la production de ce produit somptueux. Nous croyons fermement que nous avons le devoir comme médias ou organisations civiles, citoyens et consommateurs de faire connaître la problématique de ces travailleurs au grand public avec l’espoir que nos voix puissent participer à faire en sorte que leurs conditions de travail s’améliorent et que leur dur travail s’exerce dans le respect des lois, droits et libertés et même au-delà, dans le respect de leur santé et de leur dignité.

Vous trouverez sur l’onglet En savoir plus de la campagne un document de référence rempli d’informations sur cette thématique spécialement conçu pour vous. Nous sommes aussi à votre disposition pour toutes questions et toutes demandes d’entrevues. Nous pouvons, de plus, vous mettre en contact avec des organisations et travailleurs de Colombie et d’Équateur pour des entrevues. 

En vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à ce sujet. 

Nos salutations cordiales,

Sarah Charland-Faucher

Responsable de la campagne et de la Journée internationale des travailleuses et travailleurs des fleurs
Comité pour les droits humains en Amérique latine
418.919.0526

Réalisatrice du documentaire À fleur de peau, un bouquet de la Colombie
www.afleurdepeau2009.blogspot.com /  [email protected]  

Comité pour les droits humains en Amérique latine
211, rue Jarry Est
Montréal (Québec)   H2P 1T6
Métro Jarry
514.387.5550
[email protected]  // www.cdhal.org


Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]