Print

1984 aux USA
Par Global Research
Mondialisation.ca, 21 décembre 2005
Capjpo-EuroPalestine 20 décembre 2005
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/1984-aux-usa/1587

Le totalitarisme « démocratique » avance à grands pas aux Etats-Unis. Deux professeurs d’histoire de l’Université du Massachussetts à Dartmouth rapportent, effarés, qu’un de leurs étudiants vient de recevoir une visite domiciliaire des services « anti-terroristes », parce qu’il avait emprunté le célèbre « Petit Livre Rouge » de Mao-Tse-Toung à la bibliothèque de l’établissement.

La loi d’exception Patriot Act, adoptée par le parlement américain au lendemain de l’attentat du 11 septembre 2001, contient une foule de dispositions permettant de surveiller les moindres faits et gestes de la population.

Parmi ces dispositions, figure notamment l’obligation faite aux bibliothèques publiques et universitaires de communiquer aux agents « anti-terroristes » toutes les informations que ceux-ci leur demandent sur les lectures du public.

« Nous avions demandé à nos étudiants, dans le cadre d’un travail sur le fascisme et le totalitarisme, de travailler sur le Petit Livre Rouge de Mao-Tse-Toung, de préférence à partir d’une édition originale de cet ouvrage publié dans toutes les langues et à des centaines de millions d’exemplaires dans les années 1960 », raconte l’un des deux enseignants, le Pr Robert Pontbriand.

L’étudiant s’est procuré l’ouvrage à travers un système de prêt inter-universitaire, après avoir laissé son nom, son adresse, et son numéro de sécurité sociale. Peu de temps après, deux agents de la Homeland Security, la nouvelle agence créée par le Patriot Act, ont débarqué au domicile de l’étudiant. Ils lui ont confisqué le livre, indiquant que celui-ci figurait sur « une liste surveillée » !

« Dans le cadre de mon enseignement sur le terrorisme, j’invite mes étudiants à surfer régulièrement sur internet, pour qu’ils voient ce qui se dit sur Al Kaeda ou sur la Tchétchénie. Maintenant, je crains le pire, car je suis convaincu que la surveillance des citoyens est beaucoup plus étendue que ne le disent les autorités », commente de son côté un autre enseignant de Dartmouth, Brian Glyn Williams.

Rappelons que le Petit Livre Rouge de Mao-Tse-Toung ne contient même pas la recette pour fabriquer un cocktail Molotov, mais une série de préceptes généraux, bien souvent assortis de considérations animalières, du genre : « le révolutionnaire doit vivre dans la population comme un poisson dans l’eau », ou encore « Un aigle peut s’abaisser au niveau de la poule, mais jamais une poule ne s’élèvera au niveau de l’aigle ». Rappelons aussi que c’est au temps du Petit Livre Rouge que les Etats-Unis décidèrent d’établir des relations diplomatiques avec la Chine de Mao-Tse-Toung.

On n’en est pas là en France ? Voire. Malgré des observations très sévères de la Commission nationale des Droits de l’Homme, dont le rôle est purement consultatif, le Parlement est en train d’adopter une nouvelle loi « anti-terroriste », à l’initiative de Sarkelkraut, qui accroît considérablement l’emprise de l’appareil d’Etat sur la population.

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.