Print

49,2% des Américains croient que les Palestiniens occupent des terres israéliennes
Par Gilles Munier
Mondialisation.ca, 27 mars 2016
france-irak-actualite.com
Url de l'article:
https://www.mondialisation.ca/492-des-americains-croient-que-les-palestiniens-occupent-des-terres-israeliennes/5516888

Un sondage réalisé sur Internet par l’IRmep (Institute for Research: Middle Eastern Policy)* révèle que 49,2% des Etatsuniens54,6% des Mexicains… et 57,7% des Britanniques croient que les Palestiniens occupent des terres israéliennes, tandis que 51,4% des Canadiens , mieux informés, disent l’inverse.

En cause, semble-t-il: les pressions exercées par le lobby pro-israélien AIPAC (American Israel Public Affairs Committee) sur les membres du Congrès américain pour qu’ils s’opposent à la décision de l’Union Européenne de signaler aux consommateurs les produits en provenance des territoires palestiniens occupés par Israël (Golan, Cisjordanie, bande de Gaza, Jérusalem Est), ou des colonies israéliennes.

Depuis 2003, le Ministère israélien des Affaires étrangères tente de substituer la formulation « territoires contestés » à celle de «territoires occupés ». Les hommes politiques américains qui veulent profiter des millions de $ d’aides financières du lobby pro-israélien doivent faire attention à ce qu’ils disent. Exemple : en 2014, Chris Christie, gouverneur du New Jersey, candidat aux primaires républicaines – aujourd’hui hors course – a été rappelé à l’ordre par le milliardaire Sheldon Adelson – organisateur d’un examen de passage pro-israélien dans son casino de Las Vegas -, pour avoir déclaré aux médias qu’il avait survolé les « territoires occupés » en hélicoptère… Il avait dû s’excuser.

Gilles Munier

*Source : Antiwar.com

Avis de non-responsabilité: Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.