Algérie: Coopération antiterroriste et vente d’armes

L’offensive de charme de Donald Rumsfeld

L’aéroport international Houari Boumediène a été presque totalement évacué pour recevoir l’avion de l’US Air force. Les consignes de sécurité étaient hier au max. En tenue civile, Donald Rumsfeld, secrétaire d’Etat américain à la Défense, débarque à Alger avec ses proches collaborateurs du Pentagone.

On apprend qu’il n’a pas passé la nuit à Tunis d’où officiellement il est venu. Il l’aurait fait alors soit sur un navire de guerre qui mouille en Méditerranée soit dans une base US en Italie. Ou peut-être ailleurs. Avant-hier, M. Rumsfeld avait animé un point de presse dans ce pays en portant la tenue militaire. Le ton décontracté, il saluera son vis-à-vis Abdelmalek Guenaïzia, ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, lui aussi en costume mondain. Simple protocole puisque les deux hommes se reverront plus tard. C’est pourquoi le secrétaire d’Etat américain à la Défense prendra, directement, la direction du palais du gouvernement. Au siège de l’Exécutif, il passera une bonne heure avec Ahmed Ouyahia, chef du gouvernement. Aucune information n’a filtré sur les discussions entre les deux responsables. On suppose que l’évaluation de la situation générale du pays a été dressée clairement et que, surtout, les contours d’un plus grand rapprochement politique et diplomatique entre les deux pays ont été retenus. Une fois l’entrevue avec le chef du gouvernement achevée, M. Rumsfeld mettra juste quelques minutes pour rallier le siège du ministère de la Défense nationale (MDN) situé aux Tagarins. Arrivé en Mercedes noire, il sera encore une fois salué par Abdelmalek Guenaïzia. Les deux hommes, après avoir passé en revue un détachement de l’Armée nationale populaire (APN), ont salué des officiers algériens. Dans la rangée des militaires était présent également Richard Erdman, ambassadeur des Etats-Unis à Alger. MM. Rumsfeld et Guenaïzia s’isoleront, après, pour discuter environ pendant trois quarts d’heure. Les membres des délégations algérienne et américaine échangeront un certain nombre d’informations dites « urgentes et sensibles au plan bilatéral mais aussi et surtout international », apprend-on sur place. Cela même si le ton est littéralement général dans le communiqué distribué aux journalistes des médias présents sur les lieux. « Les entretiens ont porté sur l’état actuel des relations de coopération militaire bilatérales ainsi que les perspectives de leur développement. » Dans le texte en arabe, on parle de « coopération militaire » mais plutôt « des voies de sa consolidation ». On n’en saura pas plus sur la composante de « l’importante délégation militaire » (termes portés dans le communiqué distribué par le MDN) qui accompagne le patron du Pentagone. Le déficit d’informations qui a entouré cette visite ouvre la porte à un tas de supputations. En tout cas, M. Rumsfled était pressé de quitter l’Algérie pour regagner le Maroc où il séjournera deux jours.



Articles Par : Salah Eddine Belabes

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]