Algérie : les services secrets, les chats de Bornéo et le patriotisme

Une coïncidence : les manifestations pour l’extension de l’enseignement de tamazight en Algérie ont cessé et la divulgation de certaines décisions économiques et politiques qui ont suivi la visite du président de la France ont coïncidé avec la publication par le Centre de recherche sur la Mondialisation de notre texte : Algérie : l’identité et sa monstrueuse manipulation.

Événement exceptionnel : le mois de décembre 2017 restera mémorable en Algérie. En l’espace de quinze jours, de manifestations et répression sur une stupide revendication, le jour de l’an amazigh qui correspond au 12 janvier est devenu un jour chômé et payé en Algérie et c’est une autre fumisterie à ajouter à l’officialisation de tamazight dans une constitution anonyme. Son aspect positif réside dans une banalité : le millésime de la date. L’année 2018 du calendrier grégorien chevauchera sur l’an 2967 du calendrier amazigh et 1440 du calendrier hégirien, né de la célébration du voyage du prophète Muhammed (Qssl) de la Mecque à Médine.

Après la signature de la Loi des finances pour l’année 2018, un jeu dur commencera en Algérie. Pour imposer certaines mesures, de nouvelles manipulations et autres coups de Jarnac seront orchestrés. Dans un objectif de maintien de la paix et de l’intégrité du territoire, dans la première partie de ce papier où sera exclue toute considération éthique, nous discuterons rapidement la causalité et la corrélation des événements avec d’abord des variables quantitatives et ensuite des qualitatives ; dans la seconde partie, seront passées en revue la situation internationale et l’adresse aux services de renseignements algériens.

En Algérie ou en Tunisie ou au Maroc, trois pays sous-développés ; piloté par le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, l’ultra-capitalisme continuera sa déferlante. Dans leur argumentation pour imposer des plans d’asservissement, ces deux organisations utilisent des indicateurs. Dans une première passe, en prenant les mêmes indicateurs, avec des démonstrations très simplifiées et quelques manipulations élémentaires, nous mettrons en évidence quelques escroqueries épistémologiques et intellectuelles dans leurs interprétations.

Inspiré en partie par une scène du procès devant le Comité juridique du Sénat U.S du président de la Federal Reserve Alan Greenspan ; dans une deuxième (passe) à la manière américaine réputée humble et efficace, nous introduirons deux variables additionnelles que sont Lesfendj (beignets kabyles) comme bien de production dans une économie domestique informelle et la Connerie (comme décision ou non-décision, action ou non-action), nous pousserons le détail un peu plus dans l’analyse de la composition (mathématique) desdites variables.

Première passe : le primal et le dual de l’Algérie

La complexe et dangereuse situation de l’Algérie est caractérisée par un problème primal et un autre dual. Dans l’égalité ci-dessous enseignée dans les cycles universitaires en économique et en usage dans les analyses macroéconomique, le primal est la maximisation du niveau de vie mesuré par le PIB / Population totale défini comme étant le Revenu moyen annuel d’un habitant (terme de gauche de l’égalité). Le dual (terme de droite de l’égalité) est l’ensemble des contraintes dans la décomposition en variables lesquelles sont issues d’équations et est composé de deux parties : « Quantité de travail » et « Qualité du travail ».

Avec un raisonnement ceteris paribus et sous l’hypothèse que tous les chiffres sont vrais et exacts, en distinguant les effets valeur et quantité, le « Niveau de vie » peut s’améliorer soit par : 1) une augmentation du PIB avec une Population totale constante, 2) une diminution du PIB plus faible que la diminution de la population et, 3) une augmentation du PIB plus importante que celle de la population. Dans les usages omnibus, ce sont les taux de croissance économique et démographique qui sont comparés. Avec les trois cas précédents, il est impossible d’avancer une quelconque causalité entre l’amélioration du niveau de vie économique global et le(s) variables(s) économique(s).

Les trois premiers termes du deuxième membre de l’égalité qui mesurent la « Quantité de travail » donnent quelques indicateurs supplémentaires pour avancer des hypothèses de probabilité de corrélations entre le « Niveau de vie » et la « Quantité de travail ».

Dans un raisonnement strictement identique au « Niveau de vie », la « Qualité du travail » peut s’améliorer soit par : 1) une augmentation du PIB avec un nombre d’Heures travaillées identique, 2) une diminution du PIB plus faible que la diminution du nombre d’Heures travaillées et, 3) une augmentation du PIB plus importante que celle du nombre d’Heures travaillées.

Déductions : Il est possible d’améliorer le « Niveau de vie » et la « Qualité du travail (Productivité) » en dégradant tous les facteurs de production. Établir des causalités à partir de cette égalité est ce qui se fait de mieux une escroquerie et c’est ce qui va se passer en Algérie. Les autorités politiques, les détenteurs de capitaux, les chats de Bornéo que sont les fonctionnaires du FMI, de la BM, des économistes et conseilleurs insisteront sur ces améliorations trompeuses pendant que le peuple crie et se fait matraquer par les forces de répression.

Faute d’équations mathématiques sur le taux de change réel ou effectif et le PIB, il est impossible de faire des calculs différentiels. Intuitivement, pour maximiser la Qualité du travail, la productivité différentielle devrait tendre vers zéro en augmentant la quantité : Heures travaillées ainsi il y aurait création d’emplois.

Deuxième passe : Décomposition du PIB, introduction des variables Lesfendj et Conneries.

Épistémologie mathématique : Dans cette science dure, il y a une liberté inexistante dans la politique algérienne : la dénomination des variables. En rappelant l’absence de toute considération éthique, la production intérieure brute (PIB) est le résultat de toute décision ou non décision, toute action ou non action qu’elles soient nationales publiques, privées ou internationales. Ces objets seront dénommés Conneries.

En introduisant l’équation détaillée du PIB, avec des quantités finies et non nulles, par la neutralité de « un » (01) dans (Nbre conneries/Nbre conneries) = (Nbre Lesfendj/Nbre Lesfendj) = 1 et la commutativité dans la multiplication, nous obtenons l’égalité ci-dessous :

Avec le même raisonnement que l’égalité en dessus, le niveau de vie (terme de gauche) de cette nouvelle égalité peut augmenter quels que soient les valeurs de Nbre conneries et Nbre Lesfendj. Il est même possible de les augmenter pour améliorer leurs productivités mesurées par les ratios : (Nbre conneries/Pop. 15-60ans) et (Nbre Lesfendj/Emploi)

En Algérie de 2017, 40 969 443 individus y vivent. En consommant, par jour et en moyenne arithmétique, une unité de Lesfendj et en produisant une Nonnerie; pour un année, ils consommeront : 14 953 846 695 unités de Lesfendj et produiront autant de Conneries : donc le PIB par corrélation et non causalité pourrait être amélioré/détérioré par la production de Lesfendj et les Conneries.

Illustration numérique

Pour aller rapidement dans l’argumentation et la démonstration, nous appliquerons aux termes de l’égalité ci-dessus les derniers chiffres internationaux de l’Algérie.

Avec ces estimations, nous constatons que le PIB de 2018 augmentera de (162.22 – 159.04) = 3.18 Mds $US courants. Le niveau de vie baissera de (4220 – 3862) = 358 $US par Individu, soit (42,008,054 * 358) = 15.04 Mds $US. Grâce à la Connerie du 1er Yennayer devenu chômé et payé qui diminuera les Heures travaillées, la Qualité du travail (Productivité) sera mathématiquement améliorée. Comme synthèse : pour 2018, le PIB et la Productivité s’amélioreront et le Niveau de vie se détériorera.

Momentum

L’amélioration du PIB sera causée par toutes les Conneries que font les Algériens qui travaillent honnêtement et plus pour la patrie comme les paysans, les éboueurs, les femmes qui font de la poterie ou des tapis. Elle le serait aussi par certaines Conneries des politiques publiques. Il est aussi possible de consommer 14 953 846 695 unités de Lesfendj si l’agriculture des céréales est confiée aux Américains.

En regard des améliorations du PIB et de la Productivité, il y a la détérioration du Niveau de vie qui s’élèvera à (15.04 – 3.18) = 11.86 Mds US$. S’il est impossible d’analyser 14 953 846 695 Conneries, il faut tout de même en identifier quelques-unes. Elles sont dans les Conneries du Taux de change réel (t.p*/p) induit par les dévaluations du dinar et dans les Investissements abandonnés par l’État pour les vautours étrangers en partenariat avec leurs partenaires algériens. C’est pour cette raison qu’un millier de produits ont été supprimés des importations pour faire face aux garanties exigées ainsi que la relance des industries extractives par les chats de Bornéo.

Sans revenir sur les précédents textes et estimations de l’auteur, en fin de document, il y a une projection sur les consommations de carburants liées causalement aux industries de l’automobile accordées aux Français. Dans cette projection qui entrainera la disparition de Naftal, à cause de la Connerie dans le changement dans l’actionnariat et le volume des transferts des dividendes, il y a les volumes des réserves internationales qui seront transférées à l’étranger.

Les sources des Conneries

Elles proviennent des centres de la décision politique. Elles sont dans les contrats internationaux signés et non divulgués, le recours à des arbitrages judiciaires opaques, les décrets non publiables et la bâtarde constitution, à cause des députés et de leurs Conneries d’avantages qui votent des lois dont ils ne comprennent absolument pas les motifs et encore moins les impacts.

Conjoncture internationale régionale

Avec cran et audace, la Mauritanie a changé de drapeau. Pour lutter contre la fuite ainsi que les faux billets, dans une opération à très haut risque, elle s’apprête à changer sa monnaie fiduciaire. La Tunisie, après un accord avec le FMI qui altère sérieusement ce qui lui reste de sa souveraineté et en décidant de geler les prix des produits de base, deux décisions contradictoires se retrouve une autre fois au bord de l’explosion. Comme en Algérie, le Maroc qui a engagé la convertibilité de sa monnaie instrumentalise l’identité. Malgré la présence de forces armées étrangères, la Libye, le Mali, le Niger et le Tchad sont dans des conflits armés larvés et sans l’analyser, la dernière action internationale de l’Algérie a été son vote en Assemblée générale de l’ONU contre les USA. Croyant qu’elle perturbera plus le Maroc, elle se met dans une position dangereuse. En plus, dans les théories politiques, économiques et militaires, il est dit que les crises sont contagieuses.

Intervention des services secrets algériens.

Après avoir épuisé toutes nos Conneries avec des propositions de solutions, de dénonciations de certaines décisions et après avoir épuisé toutes les voix épistolaires envers, toujours, la présidence de la Républiques algérienne, ses organes législatifs (APN, Sénat et Conseil d’État), l’ONU et son système organisationnel, des hommes et femmes algériens tant civils, politiques que militaires (des généraux), les services secrets algériens sont dans l’obligation de révéler au peuple algérien les rédacteurs de la constitution et la teneur des dangers qui guettent l’intégrité du territoire et l’union de la nation. Par dangers, il est entendu les décisions de politique monétaire de la banque centrale qui doivent être gelées, la cession des ressources naturelles et la présence des forces étrangères et terroristes autour de la patrie.

L’Afrique du Nord est sur un volcan du type des Balkans et des pays arabes.

Traversée par des courants religieux, identitaires, autonomistes, indépendantistes et terroristes et avant de continuer sur ce toboggan explosif, les Algériens doivent décider s’ils peuvent aimer ensemble la même patrie et la chanter avec un hymne bilingue. Dans l’affirmative, ils seront les locomotives de la paix pour la région et l’Afrique ; dans le cas contraire, nous continuerons à agir dans ce but. Il est hors de question d’abandonner la patrie, les Algériens et l’action pour la paix.

Cherif Aissat

Annexe 1

Annexe 2.

Calculs de l’auteur.



Articles Par : Cherif Aissat

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]alresearch.ca