Ankara et Riyad auraient conclu un contrat d’armement « unique »

La Turquie a récemment notifié le Registre des armes classiques des Nations unies (UNODA) d’avoir exporté trois drones en Arabie saoudite. Ces drones ne sont pas identifiés dans ce rapport, mais ils sont énumérés dans la catégorie IV b, qui inclut des drones de combat.

Selon la revue britannique Janes spécialisée dans le domaine militaire, la Turquie fabrique deux types de drones: Bayraktar TB2 de la compagnie Baykar et un plus grand Anka (Turkish Aerospace, TUSAŞ), et les deux peuvent utiliser des munitions guidées de la compagnie locale Roketsan.

Si cette transaction a effectivement eu lieu, elle deviendrait « unique » entre ces deux pays, qui font partie des alliances différentes au Moyen-Orient. Tandis que la Turquie est à la tête de la coalition sunnite belliqueuse qui inclut également le Qatar et le gouvernement reconnu de la Libye, l’Arabie saoudite dirige le camp sunnite modéré pro-occidental. La transaction rapportée soulève également la question de savoir si nous assistons aux premiers signes d’effondrement de la structure de coalition en la personne du camp chiite radical avec l’Iran en tête après le rapprochement entre l’Arabie saoudite et le Qatar en début d’année, ainsi qu’à la levée du boycott décrété par la plus grande monarchie du Golfe contre l’émirat il y a quatre an, écrit Israel Defense.

Cette transaction entre Ankara et Riyad est d’autant plus « unique » que ces deux puissances sunnites entretiennent officiellement des relations extrêmement tendues après le meurtre résonnant du journaliste d’opposition Jamal Khashoggi au consulat général d’Arabie saoudite d’Istanbul en octobre 2018. Le gouvernement turc avait appelé à l’époque à un « procès international » sur les plus hauts représentants de la dynastie au pouvoir Al-Saoud pour leur implication dans ce crime, ce qui a incité Riyad à réduire au minimum ses relations avec Ankara et à lui déclarer un boycott officieux dans le royaume.

En octobre dernier, le chef de la Chambre de commerce de l’Arabie saoudite, Ajlan al-Ajlan, a appelé à boycotter « tout ce qui est turc », y compris les opérations d’importation, d’investissement et de tourisme avec ce pays. L’appel au boycott a été fait quand le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que certains pays du Golfe « visaient » la Turquie et menaient une politique déstabilisante dans la région.

Quoi qu’il en soit, Recep Erdogan a déclaré en mars que « l’Arabie saoudite avait de la demande pour des drones de combat turcs ». Le dirigeant turc n’avait pas dévoilé d’autres détails à l’époque. Par la suite, il a été révélé que deux fabricants saoudiens avaient entamé une production conjointe de drones turcs. Les compagnies Intra Defense Technologies et Advanced Electronics (AEC) construiront le drone Karayel-SU selon la licence de la compagnie militaire turque Vestel Savunma.

Alexandre Lemoine



Articles Par : Alexandre Lemoine

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]