Appel à la participation pleine et entière des LGBT à la Cérémonie officielle de la journée du Souvenir à Marseille

Pendant la seconde guerre mondiale, les nazis ont déporté des hommes et des femmes parce qu’ils ou elles étaient homosexuelLEs. Les hommes étaient soumis au Paragraphe 175 du droit allemand qui pénalisait l’homosexualité masculine, et portaient le plus souvent un triangle rose dans les camps. Les femmes étaient souvent considérées comme asociales, certaines ont été arrêtées et déportées.

La journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation a lieu chaque année le dernier dimanche d’avril. A cette occasion, des cérémonies officielles de commémoration sont organisées un peu partout en France. Les associations homosexuelles ne sont pas toujours invitées à ces cérémonies.

En 2001, Lionel Jospin, Premier Ministre, déclarait :  » Il est important que notre pays reconnaisse pleinement les persécutions perpétrées durant l’occupation contre certaines minorités, les réfugiés espagnols, les tziganes ou les homosexuels. »

En 2005, Jacques Chirac, Président de la République, déclarait :  » En Allemagne, mais aussi sur notre territoire, celles et ceux que leur vie personnelle distinguait, je pense aux homosexuels, étaient poursuivis, arrêtés et déportés. »

Ces déclarations d’éminents représentants de l’Etat sont des actes politiques d’importance, mais ne sauraient toutefois constituer à elles seules les actes officiels par lesquels la République Française reconnaîtrait la déportation pour motif d’homosexualité. Les ministres des anciens combattants diffusent des directives variables selon les années, et les associations de déportés s’opposent parfois à la présence des LGBT lors du dépôt de la gerbe unique, c’est le cas à Marseille.


Ainsi depuis 1995, les homosexuels à Marseille sont tenus à l’écart de la cérémonie officielle et sont contraints de déposer leur propre gerbe.

Nous avons gagné depuis 3 ans, d’être officiellement invités, y compris en Préfecture pour la préparation des cérémonies commémoratives, mais nous demandons davantage : nous souhaitons être associés au dépôt de la gerbe unique, et non plus seulement tolérés, assignés au dépôt d’une gerbe spécifique, après la cérémonie officielle.

Il est temps que la République reconnaisse officiellement la déportation pour motif d’homosexualité durant la seconde guerre mondiale, sans laisser cela au libre arbitre des uns ou des autres.

Nous invitons toutes les personnes et les associations concernées par le souvenir de la déportation pour motif d’homosexualité à se joindre à notre appel.

Le Mémorial de la Déportation Homosexuelle invite les associations LGBT de Marseille et leurs sympathisantEs à le rejoindre lors de la

Cérémonie du Souvenir de Marseille

Dimanche 26 avril 2009 à 10h (place Daviel, derrière l’Hôtel de Ville)

Les associations signataires :

envoyer vos signatures à [email protected]

 

Mémorial de la Déportation Homosexuelle

c/o CGL Paris       63 rue Beaubourg 75003 Paris

Marseille : c/o Mémoire des Sexualités, 52 rue d’Aix 13001

                                                                                                                                                                               

                                                                               

 

 

Cette année encore, pour ne pas oublier

 Nous déposerons la gerbe

en Mémoire des Homosexuel-le-s déporté-e-s

après la cérémonie officielle

 

Dimanche 26 avril 2009

Journée nationale du Souvenir des victimes et des héros de la déportation

 

Monument de la Déportation

à Marseille, 10 h

(Place Daviel, derrière l’Hôtel de Ville)

 

L’Europe des libertés ne peut se construire

sans reconnaître tous les crimes d’un passé

                                              qu’elle voudrait à jamais aboli



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]