Arrêter l’agression contre l’Iran !

Appel

Arrêter l’agression contre l’Iran !

Dénucléariser tout le Moyen-Orient !

Mettre fin au siège de Gaza et au martyre du peuple palestinien !

Pour adhérer à cet appel, écrire à

[email protected]

 

Depuis que G. W. Bush a défini l’Iran comme un « Etat voyou », une campagne est en cours contre ce pays à l’histoire plurimillénaire et contre son gouvernement : campagne brutale de diabolisation fondée sur le mensonge qui sert de toute évidence à aplanir la route à l’agression militaire. Nous nous souvenons tous de la façon dont fut préparée la guerre contre l’Irak. Tandis que les sanctions et l’embargo provoquaient  un demi million de morts (des enfants surtout, à cause de l’absence de médicaments, de lait et de produits de première nécessité), l’Irak était accusé  d’accumuler des « armes de destruction massive ». Comment oublier la grande mise en scène avec laquelle Colin Powell, pour justifier ce qui sera le plus grand carnage après le Vietnam, en arriva à tromper l’assemblée de l’Onu en leur montrant le fameux « pistolet fumant » ?

Les Etats-Unis, qui défendent leur suprématie mondiale avec des milliers de têtes nucléaires et la plus imposante machine de guerre de tous les temps, justifient les terribles sanctions à imposer à l’Iran et l’éventuelle attaque militaire par l’argument selon quoi la République islamique chercherait à se doter de la bombe atomique pour pouvoir attaquer Israël. L’accusation est repoussée avec mépris par Téhéran, mais la Maison Blanche utilise une fois de plus deux poids et deux mesures. Il est en effet notoire qu’Israël possède une centaine de têtes nucléaires, dont une bonne partie est pointée sur l’Iran, et dont chacune d’entre elles pourrait raser au sol Téhéran.

Les ennemis déclarés de l’Iran (avant tout Israël et les Etats-Unis, derrière lesquels l’Union Européenne vient se mettre en rang), dans leur tentative de tromper l’opinion publique et de combattre leur front interne, se parent du masque habituel : celui des paladins de la liberté, de la démocratie et de la non-violence. Ils contestent en particulier au gouvernement de Téhéran sa dure répression contre les protestations. Les sous signés n’aiment ni les dictatures, ni la suspension des droits de liberté, où que cela advienne, mais avant de donner des leçons de démocratie les ennemis de l’Iran devraient mettre fin à l’Etat de siège et à la menace militaire auxquels ils soumettent ce pays, étant donné que la guerre, comme l’enseigne l’histoire, est le plus grave obstacle à la liberté. Dans tous les cas, ne peuvent pas se poser en champions des droit de l’homme ces pays mêmes dont les troupes commettent des massacres en Afghanistan ou en Palestine, ces pays qui soutiennent des coups d’Etat pour renverser des gouvernements qui leur sont hostiles (Honduras), ces pays qui n’hésitent pas à avoir recours aux attentats terroristes ou à l’ « élimination ciblée » de représentants politiques ou de chercheurs considérés comme dangereux.

Tandis que s’aggravent les dangers de guerre, nous exprimons notre indignation pour les affirmations qu’a faites Berlusconi au cours de son voyage en Israël. Non seulement celui-ci a justifié les massacres indiscriminés contre les palestiniens de Gaza, non seulement il a défendu l‘idée raciste et ségrégationniste d’Israël comme Etat purement juif (avec l’exclusion substantielle de la population arabe de la jouissance des droits politiques). En piétinant les sentiments de paix du peuple italien et en commettant de graves dommages contre les intérêts nationaux mêmes, Berlusconi a assuré aux israéliens que l’Italie interrompra ses relations diplomatiques avec l’Iran et soutiendra en tout lieu la demande de sanctions très dures. En d’autres termes, Berlusconi a prêté main forte aux faucons israéliens, lesquels sont prêts, une fois obtenu le feu vert d’Obama, à déverser sur l’Iran des bombardements dévastateurs, sans exclure le recours à l’arme atomique.

Il faut arrêter l’escalade anti-iranienne et démanteler l’arsenal atomique israélien pour dénucléariser le Moyen-Orient.

Le siège israélien contre Gaza doit finir et le peuple palestinien doit enfin voir ses droits reconnus.

 

(Traduit de l’italien par m-a p)

 

Premiers signataires :

 

–      Domenico Losurdo – Université d’Urbino

–      Gianni Vattimo – Philosphe et député européen

–      Danilo Zolo – Université de Florence

–      Margherita Hack – Astrophysicienne

–      Lucio Manisco – Journaliste, ex député européen

–      Marino Badiale – Université de Turin  

–      Aldo Bernardini – Université de Teramo

–      Giovanni Bacciardi – Université de Florence

–      Enzo Apicella – Designer, Londre

–      Fernando Rossi – ex sénateur, Per il Bene Comune

–      Sergio Cararo – Revue Contropiano

–      Maurizio Fratta – Coordinateur Rivoluzione Democratica

–      Fausto Sorini – Rédaction de l’Ernesto

–      Leonardo Mazzei – Campo Antimperialista

–      Alessandro Leoni – Cpn Prc

–      Riccardo Filesi – Comunisti Uniti Lazio

–      Miriam Pellegrini – Partisane de Giustizia e Libertà

–      Andrea Catone – Directeur de l’Ernesto

–      Spartaco Ferri – Partisan de la Divisione Garibaldi

–      Andrea Fioretti – Comunisti Uniti del Lazio

–      Fabio Marcelli – Vice secrétaire Ass. Internazionale Giuristi Democratici

–      Mary Rizzo – Palestine Think tank

–      Andrea Torre – Ist. Naz. Storia del Mov. di Liberazione in Italia

–      Vladimiro Giacché – Economiste

–      Costanzo Preve – Philosophe, Turin

–      Carlo Fabretti – Mathematicien,  Accadémie de la Science New York

–      Michela Maffezzoni – Fondazione Cipriani, Cremona

–      Walter Ceccotti – Coord. nat. l’Ernesto

–      Francesco Rozza – Coord. nat. l’Ernesto

–      Enrico Sodacci – President Sumud

–      Maria Grazia Da Costa – Campo Antimperialista

–      Gualtiero Alunni – Cpn Prc

–      Ugo Giannangeli – Avocat, Milano  

–      Urbano Boscoscuro – Cpn Prc

–      Paolo Simonelli – Cpn Prc

–      Giuseppe Pelazza – Avocat, Milano

–      Moreno Pasquinelli – Campo Antimperialista  

–      Hamza Roberto Piccardo – Directeur www.islam-online.it

–      Tusio De Iuliis – President “Passage to the South.org”

–      Nuccia Pelazza – Enseignante, Milano

–      Stefania Campetti – Archéologue

–      Carlo Oliva – Publiciste 

–      Gabriella Solaro – Resp. des archives Ist. Naz. Storia del Mov. di Liberazione in Italia

–      Giuseppe Zambon – Editeur

–      Vainer Burani – Avocat, Reggio Emilia  

–      Cesare Allara – Comité de Solidarité Avec le Peuple Palestinien, Torino

–      Umar Andrea Lazzaro – Administrateur www.islam.forumup

–      Sergio Starace – Collectif Iqbal Masih, Lecce

–      Antonio Stacchiotti – L.u.p.o. Osimo (Ancona)

–      Gian Marco Martignoni – Secrétaire provinciale Cgil, Varese

–      Ascanio Bernardeschi – Prc Volterra (PI)  

–      Fausto Schiavetto – Soccorso Popolare, Padova

–      Elvio Arancio – Resp. ext. Per il Bene Comune

–      Aldo Zanchetta – Lucca

–      Marina Minicucci – Journaliste

–      John Catalinotto – IAC (USA)

–      Paola Redaelli – Redaction « Italia Contemporanea »

–      Corrado Bertani – Opérateur culturel

–      Stefano Franchi – Prc Bologna

–      Marco Trapassi – Direction prov. Prc Parma

–      Sergio Ricaldone – Comité Mondial Partigiani della Pace

–      Luciano Giannoni – Secrétaire prov. Pdci Livorno

–      Alexander Hoebel – Université di Napoli

–      Mirco Solero – Coord. nat. l’Ernesto

–      Pio De Angelis – Coord. nat. l’Ernesto

–      Mauro Gemma – Directeur l’Ernesto online

–      Stefano G. Azzarà – Université di Urbino

–      Manuela Ausilio – Comunisti Uniti Lazio

–      Luca Minghinelli – Campo Antimperialista

–      Massimo Maccagno – Campo Antimperialista

–      Antonio Mazzeo – JOurnaliste

–      Aurelio Fabiani – Casa Rossa, Spoleto

–      Miguel Urbano – Ecrivain

–      Enrico Mascelloni – Critique d’art, Roma



Articles Par : Global Research

Avis de non-responsabilité : Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que le ou les auteurs. Le Centre de recherche sur la mondialisation se dégage de toute responsabilité concernant le contenu de cet article et ne sera pas tenu responsable pour des erreurs ou informations incorrectes ou inexactes.

Le Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) accorde la permission de reproduire la version intégrale ou des extraits d'articles du site Mondialisation.ca sur des sites de médias alternatifs. La source de l'article, l'adresse url ainsi qu'un hyperlien vers l'article original du CRM doivent être indiqués. Une note de droit d'auteur (copyright) doit également être indiquée.

Pour publier des articles de Mondialisation.ca en format papier ou autre, y compris les sites Internet commerciaux, contactez: [email protected]

Mondialisation.ca contient du matériel protégé par le droit d'auteur, dont le détenteur n'a pas toujours autorisé l’utilisation. Nous mettons ce matériel à la disposition de nos lecteurs en vertu du principe "d'utilisation équitable", dans le but d'améliorer la compréhension des enjeux politiques, économiques et sociaux. Tout le matériel mis en ligne sur ce site est à but non lucratif. Il est mis à la disposition de tous ceux qui s'y intéressent dans le but de faire de la recherche ainsi qu'à des fins éducatives. Si vous désirez utiliser du matériel protégé par le droit d'auteur pour des raisons autres que "l'utilisation équitable", vous devez demander la permission au détenteur du droit d'auteur.

Contact média: [email protected]globalresearch.ca